mardi 18 septembre 2018

Alger s’engage à accueillir ses ressortissants clandestins.

"Je vous confirme que l'Algérie récupérera ses enfants, qu'il s'agisse de 3 000 ou de 5 000" ressortissants, a assuré lundi 17 septembre le Premier ministre Ahmed Ouyahia lors d'une conférence de presse conjointe à Alger avec Angela Merkel, sous réserve de pouvoir procéder à une "identification" de leur nationalité.
D'après le chef du gouvernement, son pays "mène lui-même une action contre les migrants illégaux (et) ne pouvait que s'entendre avec le gouvernement allemand sur ce sujet". Ahmed Ouyahia a par ailleurs rappelé qu'Alger et Berlin étaient liés par un accord de réadmission depuis 1997.