dimanche 26 août 2018

violences gratuites.


Je me souviens l’avoir dit en septembre 2017 : « les violences gratuites vont exploser » !
Cette année je sens la peur et la folie. On verra.
Beaucoup sont « à bout », ils ne savent où ils vont et encore moins pourquoi ils y vont.

Les rats soumis à la surpopulation deviennent fous et se dévorent entre eux. logements surpeuplés, transports surpeuplés, trottoirs occupés...


À Paris, les cambriolages explosent dans les 6 premiers mois : + 18 % par rapport à l année dernière et + 5,25 % en France. Source


Rien n'arrête la marée montante des «violences gratuites» en France. Depuis le 1er janvier, le nombre d'agressions non crapuleuses (commises dans un but autre que le vol) frise le millier d'actes quotidiens. Un record. Le bilan de la délinquance pour le premier semestre 2018, alimenté par les services de police et de gendarmerie, fait ainsi état de plus de 173.000 actes de violence (hors vols), soit une moyenne de 956 agressions par jour.
À ce chiffre, il faut ajouter les violences sexuelles, dont le nombre de faits portés à la connaissance des autorités a littéralement explosé au premier semestre, passant de 20.827 faits signalés dans la France entière, du 1er janvier au 30 juin de l'an dernier, à 24.884 actes recensés sur la même période de 2018. C'est près de 140 faits de violence sexuelle rapportés chaque jour en moyenne aux forces de l'ordre. La hausse pour le premier semestre dépasse donc les 19%. Et encore ne s'agit-il que des infractions déclarées. Source

8 commentaires:

  1. Elargir les trottoirs d'avantage?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour comprendre vers quel les mégalopoles se dirigent, il suffit de regarder ce qui se passe à Los Angeles.
      Les rues de certains quartiers sont saturés de sdf composés qu'un mix de junkies qui sont souvent des gens paupérisés venant de la classe moyenne et qui se droguent car ils ne supportent pas leur déchéance, d'ex-membres de gangs qui sont trop defoncés pour continuer de faire partie de cette microsociéte, de migrants incapables de se faire une place.
      Le discours officiel de l'omni-tolérance et de la diversitude a remplacé toute politique réelle de solidarité. La société ultra-libérale se paye de mots mais laisse crever les pauvres dans la misère, distribuant gratuitement des seringues par centaines de milliers, dans l'espoir secret que la drogue accèlère le darwinisme social.

      Le nouveau maire, pour sa part, a un programme où il est difficile de disringuer l'optimiste naïf de l'hypocrisie crasse : Eduquer les sdf à nettoyer les rues...

      (excusez, j'ai dût aller vomir)

      Et ouvrir des centres de shoot. (Pardon. Je reviens...)

      Niveau cynisme, on passe pour des amateurs en France avec les uritrotoirs et les amendes pour regards appuyés!

      Rendez-vous donc en octobre pour juger des résultats, nous assure-t-elle, car on poura manger par terre en octobre à LA, promis.

      Comme le font déjà les clodos...

      https://youtu.be/jYYErT9Z5ak

      Bref, la vie urbaine ça va devenir de plus en plus folklo. Je vous assure.




      Supprimer
    2. lire "vers quel avenir les megalopoles..."

      Supprimer
    3. L.A. la ville la plus « à gôche » a été élue la plus inégalitaire !

      Un salaire moyen ne permet pas de se loger. Il n’y a pas que les miséreux à la rue !

      Je poste pour toi ;)

      la liste des villes us avec le plus de sans abri.

      Pour les bus d’hidalgo pour se shooter peinard, je rappellerais simplement que le crack est encore interdit !

      Autant le mettre en vente dans les épiceries !
      Hop ! Problème réglé.

      La largeur des trottoirs a été réglée par la disparition des femmes de l’espace public là où de toutes façons elles n’étaient pas halal.

      Hop ! Problème réglé !

      Supprimer
    4. Je t’ai affiché le tableau !

      Supprimer
    5. Et le gôchisme ou plutôt son inaction agit également comme un aimant. SF attire tous les trafics car il n'y a plus personne pour appliquer la loi. La police est plus concernée par la demonstration de la gay-friendly attitude que par le maintiens de l'ordre public, qui de toutes façons n'est plus de l'ordre de ses capacités d'action.

      Et les bobo riches payent un max pour vivre dans ce gourbi car leur propres vie dissolue s'y trouve très bien : héroïne, prostitution y compris infantile, travailleurs pauvres pour la domesticité.
      Le bobo s'en fout si les trottoirs sont recouvert de seringes usagées et d'ordures, il est en voiture. Le trottoir c'est pour les pauvres.

      Supprimer
  2. Bonne idée à reprendre pour tester : "Le Bouddha d’Oakland : Comment une statue a fait baisser la criminalité dans le quartier de 82%" :

    https://www.anguillesousroche.com/insolite/le-bouddha-doakland-comment-une-statue-a-fait-baisser-la-criminalite-dans-le-quartier-de-82/

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.