lundi 6 août 2018

Tortures animales sur tout le territoire.



Depuis des mois, des associations de protection animale présentes dans les Départements ou Régions français d’Outre-Mer (DROM) constatent les atrocités (blessures profondes, mutilations, tortures, attaques à l’acide) commises sur des animaux, en particulier des chiens et des chats.

.... sur les sites qui les rapportent, les gens ont le cœur retourné, s’indignent et réclament justice. Car les auteurs de ces horreurs sont rarement poursuivis et, moins encore, punis.

Il semblerait que, dans les Départements ou Régions français d’Outre-Mer (DROM), nombre d’individus pâtissent d’un manque de sensibilité à l’égard de l’animal en général.

Maintenant que celui-ci a enfin acquis dans le Code civil le statut d’« être vivant doué de sensibilité », la France ne doit plus accepter que des bêtes vivant sur ses terres, y compris loin de la Métropole, subissent les ignominies de tels bourreaux. Elle ne doit pas non plus tolérer que ces personnes fassent de l’ombre ou portent préjudice à tous ceux qui, nombreux, agissent et luttent pour faire rayonner ces îles à l’échelle internationale.

C’est pourquoi il serait grand temps d’apporter sur ces territoires les moyens nécessaires à deux types d’actions. L’un, en aval, consistant à réellement rechercher, appréhender et traduire en justice les auteurs de ces actes. L’autre, en amont, consistant à effectuer des actions de sensibilisation à la cause animale auprès des populations, afin que ces abjections deviennent de plus en plus rares à l’avenir.

source et pétition.

Et en Métropole ?....ceci :

...des gens domiciliés à Mons-en-Barœul, banlieue lilloise, ont muselé leur chien qui ne pouvait pas boire sous la canicule et sont partis en laissant la porte du balcon ouverte...la pauvre bête s'est jetée par la fenêtre du 5e étage .... de souffrances...