mercredi 29 août 2018

Pas de croissance à long terme.

.....la croissance. Les données publiées ne suggèrent pas une réaccélération de l’activité au troisième trimestre à 0,4% comme le suggère la banque de France. Je reste calé sur 1,5% de croissance en 2018, ce qui avec une croissance de 0,35% par trimestre en 2019 donnerait une croissance annuelle moyenne de 1,4%.

La croissance exceptionnelle de 2017 avait, par définition un caractère exceptionnel. La tendance de l’économie française est inférieure à 1,5% par an et sans impulsion particulière n’imaginons pas que l’on puisse repasser spontanément au-dessus de ce chiffre.
Le graphique ci-dessous traduit bien le caractère particulier de 2017 et le retour à la tendance de long terme après cette année exceptionnelle.

Source et plus


Reviens, FH ! 😂

3 commentaires:

  1. Croissance = augmentation des quantités de combustion d'hydrocarbures.
    Finance = anticipation de cette croissance par le prêt.
    Pas de croissance = crise financière = la finance prédatrice (bouffer la capital faute de produire des interêts) replace le prêt.

    La seconde guerre mondiale fût la guerre de la haute finance contre la grosse industrie pour l'hégémonie. La grosse industrie a perdu.

    Mais la realisation de cette victoire ne s'est accomplie qu'avec l'époque Blair : la GB a vendu toutes ses industries, et les autres pays industriels les ont délocalisés en Asie.

    Aujourd'hui, nous avons un roi nu. La finance ne peut rien faire d'autre que bouffer le kapital.

    L'industrie renaitra après la mort de la finance. On ne sera sans doute plus là. Ce ne sera plus la grosse industrie de la production de masse façon Krups, Fiat, Ford etc.
    Ce sera une industrie de l'adaptation intelligente, de pièces en quantités faibles imprimée en 3D et de systemes intelligents.

    De même les infrastructures massives en réseau vont se déliter faute de moyens pour les entretenir. Les ponts n'ont pas fini de se casser la gueule.
    La fibre optique ne rapporte déjà plus assez pour couvrir ses frais d'entretiens. On utilise les fibres restantes au fur et à mesure qu'elles se rompent. Dans un faisceau typique, il y en a des centaines, ça va durer un petit moment.

    Prendre le train ou la voiture sera de plus en plus risqué, pour pleins de raisons, allant de l'insécurité à la sauvagerie en passant par les attentats.

    Les infrastructures du futur? La mer. L'air, avec les drones géants sans aéroport. Un bon 4x4 pour le dernier km.

    A part pour l'élite cosmopolite qui continuera sa vie de jet set avec des avions fusées qui rebondiront sur les couches supérieures de l'atmosphère pour relier NY à Tokyo en 45 mn comme si ça servait à qq chose... Sac à vomit integré au casque?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nos petits enfants auront une autre planète...

      Joli ce que tu décris. Espérons que ceux qui aiment avoir des esclaves ne tiendront plus le haut du pavé.

      Moins sur...

      Tout ceci va prendre du temps comme les viaducs (je fais une obsession sur l’absence de maintenance des viaducs :) pour s’ecroules.

      La fibre optique, fleuron orange et numericable / française des eaux (;)
      Se délite déjà....

      SFR n’entretient pas le réseau câblé à Paris.... !

      Une clef 4G et bientôt 5G font l’affaire pour tv et internet....

      Tu ne payes pas, hop : direct coupure pas de blabla....

      Ils le vendent « sans engagement ».

      Maintenant quand je lis « sans engagement », je fuis, c’est l’arnaque assurée ! :))

      Supprimer
  2. Faire relire David Ricardo. ��

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.