vendredi 3 août 2018

Les routiers disparaissent, leurs crédits restent !





Le routier américain, (et européen) une icône en voie de disparition.

En clair : leurs yeux pour pleurer !!! rembourser un crédit pour un objet désuet et invendable !

En Europe arrive Galileo ! C’est encore mieux, plus précis et ses premiers effets vont se faire ressentir dès cette année !

L’utilisateur pourra bientôt accéder en temps réel et de façon instantanée à une précision centimétrique grâce à Galileo » souligne Nadia Karouche, cheffe du service “Missions et services de navigation” du CNES. Source

Galileo qui va tuer les chauffeurs UBER, les voitures actuelles et les emplois de transporteurs... chôôômage !
Cette révolution méthodologique devrait concerner, dans un premier temps, des applications professionnelles au bénéfice de l’agriculture, la construction, les transports (voitures ou trains autonomes) car les récepteurs multi-fréquences coûtent plus chers que les mono-fréquences. Toutefois, rien ne semble empêcher leur avènement pour le grand public puisque les premiers téléphones dotés d’un récepteur bi-fréquence sont déjà sortis en Chine, en juillet 2018. De plus, des fabricants de puces ont ouvert les mesures brutes des capteurs GNSS, ce qui a déjà permis au CNES de développer une application de position précis pour smartphone sous Android appelée PPP WizLite. Les satellites chinois Beidou dotés de 5 fréquences de signaux devraient également contribuer à l’émergence et l'expansion de ces techniques dites de “positionnement précis en temps réel” (ou PPP pour Precise Point Positioning).
On vous avait prévenu : une révolution dans le monde GNSS est en marche...  Et les équipes du CNES sont sur le pont pour apporter leur contribution à cette dynamique et révéler tout le potentiel de Galileo. 


————USA, aujourd’hui :

En 2016, pour la première fois, un camion sans chauffeur a effectué une livraison commerciale aux États-Unis. Depuis, les essais se sont multipliés, ouvrant la voie à un monde où les marchandises se déplaceraient sans intervention humaine. Face à cette révolution technologique qui menace l’existence même de leur métier, les routiers américains oscillent entre panique, déni et incrédulité.

n embauche des opérateurs indépendants ! » Plantés à même le gazon, les écriteaux de l’entreprise XPO Logistics à Long Beach (Californie) évoquent ces restaurants routiers américains dont les entrées semblent toujours décorées de la même annonce : l’établissement « recherche du personnel ». Cette multinationale du transport de marchandises (qui a racheté en 2015 le groupe français Norbert Dentressangle pour plus de 3,5 milliards de dollars ) peine à trouver des chauffeurs pour livrer les conteneurs aux groupes de la grande distribution comme Walmart ou Amazon. Comme la quasi-totalité des entreprises de transport routier du pays, elle s’alarme d’une pénurie de cinquante mille camionneurs.

Devant le portail, un cortège s’est formé pour préparer une grève, la sixième en quatre ans. En cet après-midi de mai 2018, avec ses camarades de l’International Brotherhood of Teamsters (IBT), l’un des plus gros syndicats des États-Unis (1,4 million de membres en 2018, dont 600 000 derrière un volant), M. Santos Castaneda tente de faire signer aux chauffeurs de XPO une pétition contre le recours au statut d’indépendant, qu’il considère comme du salariat déguisé. « Nous avons porté plainte cinq fois devant la Cour suprême de Californie, raconte-t-il. Nous avons fait des pétitions, entrepris des class actions [recours collectifs]. Nous avons même lancé une grande campagne mondiale avec nos camarades syndicalistes européens, mais rien n’y fait : XPO refuse de reconnaître les chauffeurs comme des employés ! »


Dans ce dépôt, la plupart des cent cinquante chauffeurs ont acheté leur camion en crédit-bail à XPO. Une technique connue sous le nom de leasing, qui permet à l’entreprise de 
 à crédit l’outil de travail au camionneur, lequel deviendra, au bout de plusieurs années de remboursement mensualisé, et sauf accident, l’heureux propriétaire de son véhicule. Le patron de XPO, M. Bradley Jacobs (à la tête d’une fortune de 2,6 milliards de dollars en 2018), n’aime pas les syndicats. « (...)

7 commentaires:

  1. A mon avis, ce n'est pas encore d'actualité, quand on voit tous les accidents graves avec la voiture automatique tesla; Elon Musk n'arrive même plus à gérer la chute de ses actions, tant il subit des pertes avec son matériel non fiable; la vilaine voiture qui accélère quand elle voit un camion pour le prendre de plein fouet, ça fait bobo et ce n'est pas bon pour les affaires. Comme quoi l'IA ne pourra pas remplacer l'humain; IA comme idiotie artificielle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tatoutpigé !
      On aura une vraie transformation du réseau routier et des déplacements des gens et de marchandises quand les voitures autonomes seront là.
      Les études donnent 2022 . Une voie express sur autoroute sera réservée et la vitesse dépassera les 300 km/h. Il ne restera que 25% du parc automobile en circulation. Plus personne n'aura de garage et les véhicules rouleront 24/24.
      Déjà les assureurs travaillent sur le sujet pour trouver d'autres modèles de profit. Les camions auront le même principe et seront plus petits. Ils se colleront les uns aux autres sur des voies spécifiques. Tous les transports en commun disparaitront car les véhicules autonomes feront des convois grande vitesse sur voies dédiées.
      Les transports aériens vivent leurs derniers temps car les longs trajets seront hyper rapides sur terre dans des hyperloops .

      Supprimer
    2. Il ne manque plus que les voitures volantes et les drones amazon pour les livraisons de colis et nous, les zumains, nous vivrons sous terre ou enfermés dans nos cages à poules de 15m² hyperconnectées, et pucés et numérotés dans nos smart cities avec quelques plantes vertes et du feuillage sur nos algecos, le compteur linky qui stoppera la consommation d'énergie par économie dès dépassement du quota, la 5G qui nous matraquera de ses ondes électromagnétiques , avec des caméras de surveillance partout ; nous ne pourrons plus voyager puisque les zumains du troupeau seront enfermés dans les villes résilientes mégapoles pour « sauver la planète GAIA » avec accès direct au lieu de travail et d'esclavage, mais on les convaincra que c'est pour leur bien; ils voyageront virtuellement derrière leurs ordinateurs ou leurs smartphones et autres objets connectés, et toutes les commandes auront lieu par internet; plus de commerces mais des entrepôts et tous les achats seront tracés numériquement.

      Vos enfants seront éduqués et élevés en bons petits robots avec une pensée unique dans les établissements de l'Etat et il vous faudra une autorisation pour les concevoir. Vous pourrez même les acheter après conception dans des utérus artificiels. Plus de famille hétéro mais homme avec homme, femme avec femme, et drogue à volonté pour oublier votre état de servage.

      Et si vous désobéissez , si vous êtes inutile, si votre heure a sonné, si vous êtes malade et improductif, et passé 45 ans car cet âge suffit, nous en avons décidé, vous signez-là, en bas de la page ; et après une petite piqure , sommeil, chirurgie, récupération d'organes (rien ne se perd), fin .... puis recyclage : incinération , récupération des cendres, engrais pour les chrysanthèmes.

      La boucle est bouclée : ce fut la vie de bonheur de l'humain portant le matricule 123456 à l'ère du transhumanisme de l'année 2025.

      Supprimer
    3. Galileo c’est les voitures autonomes !!!
      C’est le moyen d’eviter les accidents !

      Galileo, de mon point de vue, s’il n’y a pas d’arnaques, c’est la fin des voitures telles que nous les connaissons et ça peut aller très vite car le transport c’est un des secteurs clefs du commerce international comme de l’économie et de la production industrielle.

      Galileo c’est une clef.

      Supprimer
    4. non la clé est à l'étude dans les labos depuis plusieurs décennies. C'est la téléportation. Pour l'instant les objets partent ...mais ils ne reviennent pas. A préciser que cela n'a rien à voir avec les portails spatio-temporels qui fonctionnent depuis les années 60 . De nombreux nouveaux portails se sont ouverts depuis 10 ans. Ceci explique l'afflux actuel.
      Galileo n'a rien à voir avec les voitures autonomes. C'est le contrôle des humains qui est en jeu. Les voitures pourront être intégrées mais c'est secondaire par rapport à l'ensemble. De toute façon il va y avoir un changement radical qui va mettre par terre toute notre technologie à base d'ondes et de fils. Elles ne franchiront pas le cap de l'élévation de vibration terrestre.
      Les satellites , les avions , les oiseaux tomberont du ciel comme des pierres.Le ciel change de couleur mais il changera encore beaucoup plus. L'eau de la mer ne sera plus bleue mais une sorte de velours rose . De nouvelle couleurs vont se manifester dans la nature.
      Galileo c'est déjà....périmé!

      Supprimer
    5. l'afflux actuel de qui ou quoi par les portails?

      Supprimer
    6. Alors là mon ami si tu ne vois pas c'est grave.
      Si tu laisses la lumière allumée avec les fenêtres ouvertes les moustiques s'invitent chez toi.
      Quand le film Men in Black est sorti les portails commençaient à se multiplier. Ce film est une version soft grand public de ce qui existe depuis toujours mais qui s'accélère énormément depuis ces dernières années.
      Nos technologies en sont le fruit et les extravagances de l'actualité aussi.
      Des groupes de millions d'humains sont partis en utilisant ces portails. Avatar est un film qui est tiré de ces expériences qui sont en fonctionnement depuis la fin des années 50.
      La circulation dans ces portails fonctionne dans les 2 sens. Nous intéressons énormément certains peuples pour notre capacité énergétique individuelle. Pour certains nous ne sommes que des légumes qu'ils cultivent et pour d'autres du bétail. Mais pour bon nombre nous avons des capacités utiles pour des occupations qu'ils n'aiment pas. Ce n'est pas notre intellect limité qui les attirent mais notre acceptation des suggestions. Nous sommes pour eux des enfants bien utiles.

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.