jeudi 30 août 2018

Les Grecs dans le plan de Dieu. (2).

Par Géocedille, merci ! 

Suite.


  

BHL : la guerre métaphysique entre les grecs et les juifs.


partie 4 : On a vu hier l'histoire côté Hébreux, voici l'histoire coté Grecs.

En effet on peut se demander pourquoi Alexandre et les Grecs se sont tant interessé aux Hébreux et à leur religion monothéiste. Après tout, les Grecs étaient des polythéistes endurcis, nous a-t-on enseigné à l'ècole.

Bon ben vous avez dût roupiller lors des cours de philo alors car les Grecs, depuis les philosophes présocratiques et en particulier à partir d'Aristote, développent le thème de la Cause première (logos) ou le Premier Principe, (arkhè) est la première de toutes les causes c'est-à-dire la plus ancienne ou la plus profonde, celle responsable de l'ordre de l'univers. Dans l'école de pensée scolastique, selon le raisonnement dit de causalité ou cosmologique, ce concept peut-être également assimilé à Dieu : 

Aristote enseigne, notamment au jeune Alexandre dont il est le précepteur que Dieu est Logos, Λογος , cause première et unique de toutes les autres relations de cause a effet successives qui se sont produites du commencement jusqu'à ce jour pour créer l'univers.

Alexandre croit en un dieu originel, le Logos, la cause de tout, qu'on peut traduire par le Verbe car pour les Grecs la causalité et le langage articulé sont synonymes

Chose que saint Jean dira ainsi (chapitre 1 verset 1) :
εν αρχη ην ο λογος και ο λογος ην προς τον θεον και θεος ην ο λογος
ουτος ην εν αρχη προς τον θεον
παντα δι αυτου εγενετο και χωρις αυτου εγενετο ουδε εν ο γεγονεν

Au commencement est le Logos et le Logos est vers (pointe vers) Dieu et Dieu est le Logos
C'est lui qui au commencement est vers Dieu.
Tout par lui a été créé et sans lui rien n'a été créé parmi la création. 

Au XXe siècle, le chanoine catholique belge George Lemaître mettra cette genère en équation, et proposera ce qu'on appèles aujourd'hui la théorie du Big Bang.

Mais on n'en est pas encore là. On est au 4e siècle avant JC, et quand Alexandre arrive à Jérusalem, c'est la rencontre d'un peuple qui cherche Dieu par la logique et d'un peuple qui cherche Dieu par la révélation. Les uns confirment les autres, la raison grecque confirme la foi hébraïque. On était fait pour s'entendre, non? 

En plus Dieu leur a dit qu'un roi fougueux viendrait les délivrer des Perses tel un bouc à une corne dont les pieds semblent ne pas toucher terre tellement il va vite!

Bref, la religion révélée ethnico-centrique hébraïque se trouve confrontée à l'universalisme rationaliste grec. 

Les Grecs n'attendaient pas de messie.

Les Hébreux se contrefichent des autres nations. Les deux se complètent. 

Le monde est prêt pour l'arrivée du messie attendu par les Hebreux et la dissémination de la Bonne Nouvelle par les Grecs aux autres nations.

—————
Partie 5 : Le semeur et la terre fertile.



En ces temps où la culture chrétienne n'est plus enseignée, il est sans doute bon d'expliquer ce qu'est la parabole du semeur.

C'est une parabole utilisée par Jésus qu'on retrouve dans les évangiles de st Matthieu 13:1, st Marc 4:1 et st Luc 8:4

Le semeur, qui représente Jésus, jette les graines dont certaines tombent sur le bord du chemin, sur les roches et dans des buissons d'épines, et la semence est donc perdue; en revanche lorsqu'elles tombent dans de la bonne terre, elles produisent du fruit jusqu'au centuple.

Mais en fait Jésus reprend aussi cette parabole au moment crucial où il annonce que l'heure de son sacrifice est venue. 

Evangile selon St Luc 12:20 et + (mise en contexte de moi entre parenthèses) 

Or il y avait quelques Grecs, de ceux qui étaient montés (d'Antioche a Jérusalem) pour adorer à la fête (de la pâque juive);

Ceux-ci donc abordèrent Philippe (car c'est un Hébreu hellénisé comme l'indique son nom grec et donc il parle grec) , qui était de Bethsaïda en Galilée, et ils lui faisaient une demande, disant : Seigneur, nous voudrions voir Jésus.

Philippe vient et le dit à André (qui est lui aussi un Hébreu ayant un nom grec) et André et Philippe le disent à Jésus.

Jésus leur répond disant : L'heure est venue où le Fils de l'homme doit être glorifié.

(Jésus ne change pas de sujet, il répond. Il y a un lien de cause à effet entre l'annonce des Grecs et l'annonce de la glorification.)

En vérité, en vérité, (ce double amen annonce que Jésus tiens là des paroles prophétiques) je vous le dis : Si le grain de blé, après être tombé dans la terre, ne meurt pas, il reste seul ; mais s'il meurt, il porte beaucoup de fruit.

On a déjà vu que le grain symbolise le christ. La terre symbolise celui qui reçois l'Evangile. Conclusion, l'heure où le Fils de l'homme (la part humaine du christ) doit être glorifiée (se sacrifier pour le salut des Hommes) est arrivée parce que la terre sur laquelle la graine va tomber n'est pas aride mais est désormais fertile. Et la seule chose qui a changé c'est qu'il y a maintenant ces quelques Grecs anonymes.

Bref, le christ attendait ces Grecs là car ils n'y avait pas de terreau fertile avant eux. Les Hébreux n'auraient pas porté la Bonne Nouvelle aux autres nations, la graine n'aurait pas porté beaucoup de fruits.

Pourquoi n'avons nous pas les noms de ces Grecs, s'ils sont si important? Et pourquoi n'en 
parle-on plus dans les Evangiles? Ont-ils assisté à la crucifixion et la résurrection? 

En fait on le sait par déduction : Saint Pierre fonde l'Eglise à Antioche. Antioche la grecque. Pas Jérusalem la juive. Pourquoi? 
On le sait par le premier concile, tenu lui à Jérusalem : une des toutes premières questions qui se pose à l'Eglise, c'est la question des non-circoncis. Nos Grecs. 

Pourquoi restent ils anonymes? Parce qu'il ne s'agit pas de créer un second 'peuple élu'. Au contraire. Il s'agit d'ouvrir l'élection à toutes les nations. 

Chose qu'un certain nombre d'Hébreux auront (et ont toujours) un satané mal a admettre. Jalousie de l'enfant ainé. C'est pourquoi BHL fait la guerre à Athènes. 
2400 ans après Alexandre...

Cependant, l'Eglise d'Orient, née à Antioche, premier siège apostolique (le second est Alexandrie et Rome n'est que le 3e) se souvient parfaitement du rôle joué par les Grecs dans l'éclosion du christianisme. Rome est amnésique. Pourtant, jusqu'au 6e siècle, la liturgie se faisait en grec, à Rome aussi. Saint Denis, saint patron de la France est en fait saint Denysios, un évangélisateur athénien...

4 commentaires:

  1. El (racine de Elohim) Dieu universel créateur de l'univers.

    yahve dieu tribal sanguinaire inventé par les pharisiens et les scribes pour la domination du monde.

    nephilim (300 anges déchus) dieux civilisateurs summeriens, egyptiens, amérindiens...

    rephaim (géants fruits des accouplements entres néphilim et femmes humaines)

    les mythologies et les paganismes ne sont pas des légendes mais des faits historiques des temps anciens ou régnaient sur terre ces demons, demi-dieux, titans et leurs créations génétiques (centaures, minautores, cyclopes...)

    https://www.youtube.com/watch?v=gmmfmCdqzbQ&list=PLr9NS-fpNsZGO_wyBR1iksVWutMLa2-jk&index=3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sumer.

      Abraham venait de Sumer et les Dieux anciens aussi.

      Gilgamesh et les extra terrestres qui ont donné de leur ADN aux hommes qui étaient semblables aux animaux...

      Pour en faire de meilleurs collaborateurs esclaves...

      Supprimer
  2. Beaucoup de choses procèdent du Père. Par exemple Phillippe père d alexandre. Comment alexandre recueilli t il ll enseignement et surtout la message du DRUIDE SOCRATE.

    Arretons de finasser SOCRATE était DRUIDE, et effectivement Alexandre avait été approché par les druides. Regardez les Armes d Alexandre le Grand.
    Ne vous rappellent elles pas un AUTRE ROI DRUIDE ?

    VENUS D EUROPE, C EST A DIRE EXACTEMENT DES MONTS D EUROPE, EN IBERIE, LES DRUIDES ont beaucoup voyagé et la Grèce (à l époque Macédoine Albanie et Grèce pour la géographie moderne ET UN PEU PLUS .. mmais il n es t pas temps.... )était une étape sur la longue chaine des pays dits GRECS jusqu'au pays des gens du peuple LE LAOS , LES LAOTIONS , qui comm eles ancien s grecs on gardé l USAGE du PH.. dans leur langue.

    Carvajal

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. LES LAOTIENS.

      Excusez.
      CARVAJAL

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.