lundi 6 août 2018

Le budget handicap pour financer les autoroutes !

source 

 

La région Île-de-France utilise une partie du budget handicap pour financer une étude sur l'avenir des autoroutes

"un scandale" : 730 000 euros du budget dédié au transport des personnes en situation de handicap vont être utilisés pour financer une consultation internationale sur le devenir des autoroutes, lancée par le Forum métropolitain du Grand Paris, rapporte France Bleu Paris

 Alors que beaucoup de personnes sont encore exclues du programme "Pour aider à la mobilité" (Pam) financé en partie par la région :

 "Lorsque nous l'avons appris en commission permanente, début juillet, alors que beaucoup de gens sont déjà partis en vacances, (…) nous avons été tout simplement stupéfaits".

 

 

5 commentaires:

  1. Hé ouais, un jour va falloir arrêter d’être :
    stupéfaits
    étonnés
    abasourdi
    ébaubi
    éberlué
    ébouriffé
    ahuri
    anéanti
    épaté
    époustouflé
    étonné
    étourdi
    atterré
    baba
    bée
    bleu
    bouche bée
    confondu
    consterné
    déconcerté
    désorienté
    effaré
    embarrassé
    estomaqué
    frappé
    immobile
    interdit
    interloqué
    médusé
    pantois
    pétrifié
    renversé
    saisi
    sans voix
    sidéré
    soufflé
    stupide
    suffoqué

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. chez nous dans les territoires indiens ce sont des budgets qui ont été orientés pour combattre illettrisme . Mais toi tu nous récites le dico donc tu n'y aura pas droit!
      Petit détail croustillant au milieu des flots qui surgissent des "confins de l'univers" on voit des femmes qui sortent des citées où elles sont depuis 20 ans. Elles ont suivi monsieur au pays des gaulois mais n'ont jamais été scolarisées. Le handicap culturel est très sournois.

      Supprimer
    2. A 6:19

      Je témoigne : sournois !

      Supprimer
    3. 06:19 Puisqu'il faut t'expliquer, je répondais à la phrase :

      "Lorsque nous l'avons appris en commission permanente, début juillet, alors que beaucoup de gens sont déjà partis en vacances, (…) nous avons été tout simplement stupéfaits".
      ---------------------------
      chez nous dans les territoires indiens ce sont des budgets qui ont été orientés pour combattre illettrisme

      et du coup ça a stupéfait qui de voir son budget escamoté au bénéfice de ?



      Supprimer
    4. le problème de l'inconscient collectif français c'est qu'il croit toujours qu'une collecte d'impôt va directement dans une caisse précise.
      Tout , absolument tout n'est qu'un jeu d'écritures. Les effets d'annonces c'est de la com tout comme les différents tarifs d'affranchissement du courrier. Chacun se berce des illusions cartésiennes qui sont comparées à notre vie personnelle. En matière d'économie il y a 2 marées bien distinctes la collecte et la redistribution des impôts. Regardez les grandes envolées lyriques d'un bon conseil municipal. Personnes ne s'inquiète de la collecte qui est automatisée par des règles et des lois. C'est une sorte de jeu où sans aucun effort il suffit de savoir comment dépenser le pactole!
      C'est ces règles du jeu que l'équipe de guignol au pouvoir veut modifier.
      Le vrai handicap est dans le manque d'imagination des élus qui se sont toujours comportés comme des enfants gâtés.
      Normalement dans notre beau pays 99% de la collecte était redistribuée à la belle époque où le pétrole coulait à flot et pas cher.
      Maintenant on joue à un autre jeu où l'on vide les poches des joueurs avant de jouer!
      L'histoire de la suppression de la taxe d'habitation restera un cas d'école comme celui du tout électrique pour remplacer les pétroleuses.
      On change les règles du jeu en plumant les joueurs à l'avance!
      Comment vont réagir les joueurs? Là est la question.
      On dirait un "qui perd gagne" mais il y a beaucoup d'autres possibilités.
      Certains parlent d'un monde fini et limité qu'il faudrait économiser? C'est le concept de la fin du pétrole . Pourtant bizarrement on en trouve toujours plus et nous sommes en surproduction.
      En Arabie les citoyens commencent à se mettre au boulot car ils n'arrivent plus à vendre leur pétrole. C'est fou !
      En résumé nous ne manquons de rien mais une pénurie ou un manque est toujours organisé pour nous stimuler.
      La baisse des dotations fait partie de ce scénario et n'a rien à voir avec une hypothétique dette qui est symbolique comparée à celle du privé.
      Tout est de la com .

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.