vendredi 3 août 2018

"l'Atlantide de la mer du Nord".




Il y a 18.000 ans, la Tamise allait se jeter dans le Rhin pour suivre ensuite le tracé du milieu de la Manche actuelle et se jeter dans l'Atlantique, à environ 200 kilomètres au large de ce qui est aujourd'hui la ville de Brest. 
A cette période suivant immédiatement le dernier âge glaciaire, il n'y avait pas d'îles britanniques, seulement une extension du continent européen. Pas besoin de bateau pour aller de Calais à Douvres, il suffisait de traverser à pied.
Il y a 10.000 ans, ce grand fleuve Rhin-Tamise débouchait quelque part entre Le Havre et Brighton. Il y a 9.000 ans, l'estuaire était remonté entre Dieppe et Hastings, puis entre Calais et Douvres.
Ce morceau de continent gisant désormais sous les eaux a un nom : Doggerland. Certains l'ont surnommé "l'Atlantide de la mer du Nord", en hommage au continent perdu de Platon. Mais, à défaut de civilisation perdue, des chasseurs-cueilleurs l'ont parcouru, et leurs traces nous y attendent. Source et plus

2 commentaires:

  1. Pagans TV nous en parle du doggerbank :

    https://www.youtube.com/watch?v=KaU3srqoz_Q

    Pas con !


    Tof

    RépondreSupprimer
  2. ce ne serait pas l'Hyperborée ?
    Beaucoup de textes ancien en parlent.
    Il y a aussi Rampa qui décrivait un peuple disparu, un race d'humains qui n'avaient pas de cou. Mais tout ça c'était avant le basculement de la terre quand les régions arctiques étaient en zone tempérée.
    Tiens , au fait, plus personne ne parle de ce qui se passe en Antarctique? La fameuse base antédiluvienne qui attire toutes les forces de la planète.
    Non non, il est plus tendance de parler de l'attaque de drones sur le président du Venuezela....C'est d'ailleurs la grande terreur de Macron ! Pour l'instant il n'y a que les prisons ou les centrales nucléaires qui ont ce genre de visite. Mais ça pourrait changer.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.