vendredi 24 août 2018

« Invente tes luttes ».


De « Me Too » à « Me First ».

« Les femmes noires françaises et leur lutte pour l’égalité, 1848-2018 ».

😂😂😂 les femmes blanches françaises n’ont eu le droit à un compte en banque qu’en 1965 !!!!

Les françaises de souche étaient des « éternelles mineures » et le code napoléonien s’appliquait à la famille avec « un chef de famille » et le « devoir d’obéissance » au mari !

Pourquoi vous ne le savez pas ? Parce que vos grand-mères ont honte !!! Elles travaillaient mais n’avaient pas la libre disposition de leurs salaires.

Les luttes des femmes noires ? Lesquelles ?  Rien. J’ai hâte de lire ce bouquin pour apprendre leur apport au (bien pâle) féminisme français !

J’ajoute que l’interdiction de statistiques ethniques permet de dire n’importe quoi !

Combien de féministes noires en France en 1965 ?

Je rappelle que dans les années 50-65 la France non raciste était l’Eldorado des noirs américains !

Mais, ça, c’est juste oublié ! Effacé. La fierté noire si c’est juste pour inventer des trucs, bofff !

17 commentaires:

  1. "Vols à l'étalage : des vigiles capables de verbaliser"

    Tel est le titre d'un reportage passant ce matin sur LCI. Je trouve ça choquant que LCI se rende compte seulement maintenant que les noirs sont capables de parler tout comme les blancs ! Racistes !


    "Je rappelle que dans les années 50-65 la France non raciste était l’Eldorado des noirs américains !"

    De Joséphine Baker...

    ...à Racailla Diallo, la meilleure alliée des vrais racistes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Diallo, franchement les gars elle ne devrait pas être déjà en prison ?

      Plus raciste primaire je vois pas.

      Même les suprématistes white ne vont pas aussi loin !

      Elle ne dit que de sombres bêtises crasses et montent les gens les uns contre les autres.

      Et ça marche ! Sataniste obscure debile !

      Supprimer
    2. "Même les suprématistes white ne vont pas aussi loin ! "

      Cela se discute, il y a une très forte radicalisation de tous les côtés en ce moment. Les Diallo et autres Boutejlda sont considérés comme des idiots utiles dans le sens où ils légitiment l'existence du racisme blanc. Bravo Rocailla ! Il ne faudra pas venir pleurer après. :)

      En plus, cela va mener à une union de tous les blancs de la planète contre les arabes, les noirs, les hispaniques. C'est en train de se faire sous nos yeux... non, vraiment, bravo Rocailla ! Tout ça pour un plat de lentilles !

      Supprimer
    3. Tu as raison ! Pour un brouet !

      Les zelites veulent cette guerre raciale.

      Les white prennent peur et c’est normal..

      Supprimer
    4. Pour un bol de mafé, soyons fous ! :)

      Je ne crois pas que c'est de la peur (de qui, de quoi). C'est de l'anticipation et une organisation qui est en train de se mettre en place.

      Quand blanc facho lui toujours faire ainsi ! ;)

      Supprimer
  2. Il existe une bande de rêveurs GALACTIQUES LIberer l'imaginaire refoulé. Le fameux QE quotient Émotionnel, qui résoud tout.

    L imaginaire refoulé, lave tout du sol au plafond, et le reste.

    Des Rêveurs de fond, et aussi un peu des propagandistes sans cause visible, sauf l émotion, et c'est , ce serait NORMAL société du spectacle.

    .. entrez entrez, pendant l interruption du spectacle, le spectacle continue parmi l epublic.

    Eviter de résoudre les problemes durant 50 ans, et voyez, des problemes, il en reste.

    Carvajal

    RépondreSupprimer
  3. femmes blacks en ile de france, tout un programme:

    Ce sont celles qui nous abasourdissent dans le RER. Elles sont bien en chair généralement, fortes en gueule, se contrefichent des autres voyageurs et hurlent pendant tout le trajet à leur interlocuteur sur leur smartphone en s'exprimant dans leur dialecte. Elles sont toujours bien coiffées avec des postiches et parfaitement maquillées et manucurées avec des faux ongles (combien d'heures de soins?) Il ne faut pas les chatouiller ni les bousculer, et les fatmas avec les poussettes filent doux devant ces dames qui peuvent crier fort. Envers les white, ni mal ni bien, elles sont indifférentes du moment qu'on ne les cherche pas.

    Vous trouvez aussi les femmes blacks chez Zara en période de soldes mais ce ne sont pas les mêmes ethnies que dans le métro. Je ne sais pas d'où elles sortent, un lâcher de mannequins?, mais vous avez les grandes femmes filiformes à la taille de mannequin qui refont leur garde robe car tout leur va, en vous regardant avec dédain du haut de leurs talons aiguilles.

    Quant aux revendicatrices, on les voit à la TV mais on ne les rencontre pas dans la vraie vie hors des no go zones.

    Concernant les antillaises, elles sont différentes car elles ont notre comportement. On les rencontre beaucoup dans les emplois dans les hôpitaux et elles sont maternelles et chaleureuses avec tous les malades.
































    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vends du rêve. La chance de vivre avec elles au quotidien ! Quand on pense que d'autres ont le malheur de ne vivre qu'entre blancs dans un entre-soi moisi comme le dirait si bien Sollers... pff

      Supprimer
    2. Je vis avec les femmes noires.

      Il y a de tout comme pour les blanches. Des belles, des moches, des marrantes, des tristes, elles parlent très fort...ça c’est sur.

      Certaines racistes qui font exprès de te bousculer parce que tu es blanche et d’autres qui s’en moquent de ta couleur.

      Les noirs ont peur du regard des blancs. Ils se croient jugés parfois.

      Mais bon, ça leur passe et ensuite c’est rigolade.

      Ce n’est pas la même culture ni la même nourriture.

      Je trouve ça important à noter. Ce ne sont pas les mêmes horaires.

      Prendre le RER avant 7h le matin c’est l’assurance de constater que les femmes noires travaillent dur !!!

      Et les hommes noirs aussi ! À 7h c’est la l’heure du dealer !

      L’IDF est pleine de blacks qui bossent.

      Ensuite, bon,... les autres, toussa...

      A noter : les noirs deviennent racistes anti blancs +++

      Supprimer
  4. "Même les suprématistes white ne vont pas aussi loin !"

    Si vous êtes Blanc, sortez avec une pancarte "fier d'être Blanc" à l'image des noirs et leurs pancartes "proud to be nigger", ou les homos "proud to be a faget" et vous verrez qu'il ne faudra pas 2 minutes pour qu'on vous taxe de "suprémaciste Blanc nauséabond"...

    Faite le test, sortez dans Paris, ou Marseille, filmez vous surtout, et diffusez la vidéo sur Internet afin de constater à quel point le monde entier déteste les Blanc. Vous verrez, toutes les assos "anti-raciste" et autre gauchistes débiles, les juifs bien sûr, etc., tous viendront pour vous cracher copieusement à la gueule.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ça me fait penser à Bruce Willis et sa pancarte :

      « I hate niggers »...

      😂

      Supprimer
    2. C'est exactement là où je veux en venir.
      Un Blanc qui revendique le droit d'être Blanc, pacifiquement, avec juste une pancarte est forcément un "hater", un "nazi", un "white supremacist" etc..
      Pour le noir ou l'homo, c'est ok d'être fier, mais pour un Blanc, c'est forcément mmmmmaaaaallllllllll.

      Monde de fous.

      Supprimer
    3. https://myselfdotnet.files.wordpress.com/2016/02/wikipedia-bs.jpg

      C'est très clair.

      Supprimer
    4. Il suffit de voir la shitstorm provoquée par la campagne trollesque du "It's ok to be white". Il semblerait que non, ce n'est pas OK d'être blanc. Doit-on se suicider collectivement du coup ?

      Supprimer
    5. Oui, mais bon... plus tard...

      Je me dis que nous tous nous jouons la montre...

      Supprimer
    6. Oui, "tic tac" comme dirait le djinn, mais pour d'autres raisons.

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.