mercredi 29 août 2018

De la Gabelle à l’Octroi.

Les impôts féodaux !

Payer la gabelle....
Des députés comptent s'attaquer aux produits trop salés, en touchant au portefeuille les industriels de l'alimentaire ayant la main trop lourde sur le sel. Selon nos informations, dans son rapport attendu fin septembre, la commission d'enquête parlementaire sur l'alimentation industrielle, présidée par Loïc Prud'homme (LFI) et regroupant une vingtaine de députés, proposera d'instaurer une taxe sur les aliments le plus salés. Le but: inciter les fabricants à réduire les taux contenus dans leurs produits, qu'il s'agisse des plats préparés vendus en grandes surfaces ou du pain artisanal des boulangers.
«La consommation moyenne des Français oscille entre 10 et 12  grammes de sel par jour. C'est deux fois plus que les 5 grammes recommandés par l'Organisation mondiale de la santé, argumente Michèle Crouzet, rapporteuse de la commission et députée de l'Yonne (LaREM).  Source
La gabelle

Le côté positif de la partition des territoires, l’impôt :




L’octroi