dimanche 19 août 2018

Bientôt septembre.

Source

J’ai cru à un montage et ... non !



« La rentrée et ses têtes de noeuds » aurait pu titrer ce torchon.... mais, bon...leur choix éditorial ne se discute plus en démocratie.

Du reste plus rien ne se discute tout est imposé. C’est la démocratie 3.0.



Con-necté.










5 commentaires:

  1. sourire forcé, grimacier et carnassier, qui accentue le long nez, les rides, les longues dents écartées et les grandes oreilles....combien d'heures d'entraînement devant le miroir pour sortir cette chose?

    RépondreSupprimer
  2. Les citations de Sanders et Despentes sont malhonnêtes.

    Celle de Despentes surtout. Quand on sait que 60% du PIB est consacré à la dépense publique et qu'un salarié ne touche que 40% de ce que son patron paie pour lui (le reste va aux impôts + cotisations sociales), à quoi s'ajoute l'IR et la TVA, on comprend que la pauvreté n'est pas la faute des riches, mais bien du système socialiste.

    A Singapour, il y a 5 millions d'habitants, des pauvres bien sûr (comme partout d'ailleurs) mais un salaire médian de 40k an, aux Etats-Unis il est de 55k an. En France il est de 24k an. Quiconque critique les pays libéraux devrait avoir ces chiffres en tête.

    Pour des comparaisons plus "honnêtes dirons-nous", nous pourrons comparer la Suisse et la Belgique qui a un Etat-Providence " à la Française ". L'un a UBS et les horlogers, l'autre à Molenbeek et le taux d'imposition el plus fort de l'OCDE.

    Quant à ce rat Sanders, il ment encore. Parce que pendant la crise des subprimes les possédants n'ont pas perdu leur maison. Les locataires qui étaient dans une maison dont les mensualités du propriétaire n'étaient pas assurées étaient viré (et oui), mais les possédants de maisons en train de rembourser le crédit étaient assurés, c'est justement le principe du crédit spécial subprime, le contractant n'achète pas seulement sa maison à crédit, il bénéficie aussi d'un call qui permet à la banque de la revendre au prix originel et donc à l'acheteur de récupérer tout ce qu'il avait déjà payé en cas de non-remboursement ! Ce qui a fait chuter les prix de l'immo, c'est qu'énormément d'Américains ont mis en désordre la maison (fuite, travaux à refaire, saleté partout...) ce qui fait qu'après exercice du call (option d'achat) l'américain a récupéré plus que la valeur actuelle de sa maison et donc la banque a perdu énormément parce qu'algébriquement, rembourser à l'américain lui a coûté presque aussi cher que refaire les travaux.

    Je rappelle qu'aux Etats-Unis le salaire médian (médian pas moyen !) est de 55k par an. C'est pas vraiment la misère.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, enfin aux USA, ils doivent utiliser ces 55k pour payer leur assurance sociale et le reste qui sont payés en amont en France. Disons que cela laisse la liberté de faire ses choix en toute responsabilité.

      Le plus important est que les USA sont communautarisés et qu'un blanc ne veut de toute évidence pas payer pour un noir ou un spic. On en viendra à la même chose en France car le problème n'est pas tant le système social en lui-même mais bien la présence de 15 millions d'étrangers qui sont des branches mortes pour la plupart, des chevaux de Troie qui plus est. Je ne parle pas des immigrés européens ou asiatiques évidemment.

      Je rappelle qu'un étranger qui arrive en France coûtera 1 million d'euros au moins tout au long de sa vie, une fois fait la balance entre ce qu'il rapportera et ce qu'il coûtera. Les anglais avaient chiffré cela à 1.2 millions de £ pour leur pays. Cela donne à réfléchir, non ?

      Le plus marrant c'est que ce sont ceux qui défendent le "généreux" modèle social français qui veulent laisser venir les immigrés. Immigrés qui vont ruiner ledit modèle social. De beaux idiots utiles donc. Certains voulaient détruire ce système, et bien c'est presque fait ! Et en attendant, ils ont des noirs à pas cher à exploiter...

      Petite parenthèse, depuis que Trump est arrivé au pouvoir, l'entrepreneuriat chez les noirs a bondi de 400%. Plus sympa que les food-stamps et l'Obama-care sans aucun doute. Quel raciste celui-là comme dirait la Clinton qui "chouchoutait" ses noirs ! Les démocrates sont comme la gôche en France : ils se nourrissent des immigrés et les maintiennent dans un statut de sous-hommes...

      Supprimer
    2. (à nos frais)

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.