mercredi 29 août 2018

Asile pour qui ?




Dure rentrée sur le front de l'immigration. La pression au guichet de l'asile en France a augmenté de près de plus 17 % sur les sept premiers mois de l'année, comparés à la même période de 2017. Pas moins de 67.306 dossiers ont ainsi été présentés à l'Office français pour la protection des réfugiés et des apatrides (Ofpra) depuis le 1er janvier.
Si l'on ne retient que les premières demandes (hors réexamens et réouvertures de dossiers), en incluant les mineurs, la hausse atteint 16 % (61 162 dossiers présentés depuis janvier, contre 52 721 l'année précédente). Or la demande d'asile globale avait déjà connu son plus haut niveau historique l'an dernier, avec 100.000 dossiers déposés et même 120.000 en comptant les «dublinés», c'est-à-dire ceux des migrants qui, ayant été refusés dans un pays de l'Union ou ayant été préalablement enregistrés dans ce pays, retentent leur chance au guichet français de l'asile. L'année 2018 devrait donc battre tous les records.
Détournement de l’asile ?  Chiffres 2017 :
l’Afghanistan avec 6.000 demandes environ (mineurs compris)
l’Albanie n’est plus que deuxième (3.800 personnes)
Géorgie (3.800 demandes)
Côte d'Ivoire et Guinée ont déposé 2.800 demandes d’asile l’an dernier, 
Soudan (2.600). 
La Syrie arrive en 9e position avec 2.000 demandes
essentiellement des réfugiés que la France va chercher directement au Proche-Orient (Jordanie, Liban, Turquie) via des missions de l’Ofpra.


1 commentaire:

  1. lisez : de Stefen SMITH :" LA RUEE VERS L EUROPE, la jeune Afrique en route vrs le vieux continent" isbn; 9782246803508

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.