lundi 30 juillet 2018

Une histoire de censure.



Je ne savais pas qu’on achetait ou vendait des « like » ou des « dislike »...

Voilà où nous en sommes.....