jeudi 12 juillet 2018

Économie de services, économie esclavagiste.

La désindustrialisation de l’europe et la montée en contrepartie des « emplois de services ».







Quand on travaille en atelier de production on a une formation pointue. Travailler dans les services va avec une formation bas de gamme liée très souvent à une division du travail exceptionnelle.

Exemple : le gars qui vient réparer ton réseau internet endommagé et qui ne s’occupe uniquement que de la connectique intra-domicile.... si le souci vient de l’extérieur de ton appartement il appelle son collègue dédié « aux branchements cage d’escalier » ( mon vécu ;).

Entre les deux, il faut bien compter 72h... :)

Parce qu’il y a un type assis quelque part qui dispatche les esclaves. Lui aussi est mal payé pour ce faire.

La division du travail portée à son maximum ubuesque est contre-productive car au bout, il y a pertes de clients, pertes de gains pour l’entreprise et chômage pour les employés.

L’essentiel du profit réside dans payer les salariés le moins possible en les formant seulement à un aspect et un seul de l’ensemble du réseau. Ils deviennent totalement interchangeables.

Du moment qu’ils savent lire, un jour ils seront employés en Maisons de Retraite et le lendemain livreurs chez Amazon.

La paye étant identique quoiqu’ils fassent ce sera purement opportuniste.

Le salarié de service n’a jamais aucune vision globale et ne peut pas situer son action dans une chaîne logique de causes à effets.

 Jetez un œil sur les différentes formations concernant tous les emplois de service... le niveau est purement affligeant comme les salaires.

La société de services crée des esclaves. Or, l’esclave tue la société.

Dossier shit hole en progression constante.

(La citation est celle d’une économiste us des années 70, si je ne m’abuse.)




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.