dimanche 29 juillet 2018

Un dimanche à bâtons rompus.

« Tout pouvoir peut se retourner contre ceux-là même qui l’ont mis en place ».

C’est, je dirais, une constante historique.

La mondialisation en guerre commerciale : ceci est antinomique.

Mais c'est ce qui se passe. Trump ferme ses frontières et interroge l'Europe sur son identité.
(Sécurité, intérêts contradictoires des états, barrières douanières...). ici

L'Europe regarde les USA et cherche à calquer ses "comportements" mais sans adhérer et encore moins être à l'initiative.

On interroge la sexualité "est-ce que l’hétérosexualité est bien naturelle ou est-ce une construction du patriarcat ?" ici

La Mondialisation c'est la faim ici, 
 ou ici en français.

La guerre commerciale c'est la guerre tout court.



La Californie incendiée, le Japon inondé, l'Europe asséchée...tout ceci donne de pauvres récoltes :

La moisson des pays de l'UE pourrait être la moins importante depuis 2012. A Paris, les prix du blé ont grimpé de plus de 5 % en deux mois.

tiens ! Des prix à la hausse pour l'hiver. L'économie mondialisée voudra que l'inflation sur les prix alimentaires se répercute sur la planète entière. Creusant un peu plus les "inégalités".

la page de recherche Google sur les récoltes

L'égalité est un mythe. C'est un objectif dans le meilleur des cas pour les esprits et âmes généreux mais à la base cela n'existe pas, n'a jamais existé et n'existera sans doute jamais.

Sauf pour les robots qui "naitront égaux mais jamais libres".

C'est comme s'il nous fallait choisir entre égalité et liberté... ou beauté et intelligence... curieux...

Un monde d'égalité c'est Gattaca. ici, et vraiment c'est nul !





Un monde de liberté ça n'existe pas non plus. il faut toujours brider la liberté pour des raisons de survie. On a inventé la morale pour cela. 

La Liberté totale est antinomique de la sécurité. quand il n'y a pas de sécurité il n'y a pas de construction intellectuelle ou matérielle. 

Donc il faut un équilibre en toutes choses pour qu'une société, même tribale, perdure.

L'équilibre est un exercice de force, car pour tenir dans l'instabilité il faut des muscles.

Ceux qui ont fait du sport, de la gymnastique à la plongée, comprendront.

L'équilibre est instable par principe, pour l'assurer on travaille sa force, on travaille son corps dans l'espace. On souffre avant de l'atteindre et surtout d'être capable de le maintenir suffisamment longtemps pour en tirer du plaisir ou au moins de la satisfaction.

Sans force pas d'équilibre.

Nous vivons dans une société instable qui se déséquilibre et par conséquent qui se délite.

Les riches, les pauvres, les illettrés, les diplômés, les imposés, les non-imposables, la ville, la campagne, les blancs, les noirs, les hétérosexuels, les non-genrés, les rageux, les gentils, les jeunes, les vieux, les religieux, les athées...




Où est la force qui lie tout ce beau monde traversé par des intérêts contradictoires ?

par le petit bout de la lorgnette, dans la rue, dans mon quartier ethnique qui assure le minimum de force coercitive afin que rien ne dégénère ? La mosquée.

à la campagne ? la cohésion familiale ou ce qu'il en reste, le "qu'en dira-t-on" provincial.


Dans les deux cas : le jugement sans procès ce qui est le signe de l’iniquité.

Qui fait la loi ? ceux à qui elle est déléguée. Le pouvoir central en France n'existe plus.

la population est divisée en ethnies, en territoires et par revenus. 

il y a 18 mois encore j'entendais parler du "roman national". La France mondialisée n'en parle plus. Logique.

Le roman de la mondialisation est-il envisageable ? non puisque USA, Russie et Chine, Japon n'en veulent pas chez eux. ils n'ont pris de la mondialisation que la notion "d'internationalisation des échanges". 
c'est à dire les bénéfices commerciaux, fruits des échanges mondiaux.

L'EI est très très loin d'être fini, comme on nous l'a claironné en septembre, octobre 2017.

L'EI fait sa route et tue en Afrique et en Orient. L'EI, les damnés de la terre. la Bête qui monte.

L'EI qui déstabilise les peuples. L'EI qui propose un ordre nouveau, la verrue sur la mondialisation, l'EI la mondialisation des laissés pour compte. 

L'EI partout. L'alternative à la liberté et à l'égalité chantées mais non vécues. L'EI une autre vision de la fraternité. 

et voici que surgit, venu de nulle part, le petit Benalla. 

La mondialisation qui est un corps morcelé produit des mafias et des zeu-y.

Parce que, notion trop compliquée dans un monde de disparités, elle exige des réponses simples.


Pensée complexe dite aussi « Mikado ».


Pour tenir des peuples autant divisés par les raisons sus-dites, les messages doivent être clairs :
"tu bouges ? je tue ta femme, tes gosses et ton chien".

avec corruptions à tous les étages, pots de vins, et prévarications généralisés. 

Évidemment, Benalla n'est pas le seul de son engeance que nous entretenions. Il y a un état dans l'état qui veille à faire le lien et la synthèse entre tous ces services de sécurité délégués au culturel, comme au cultuel.



Pensez printemps, mais aussi mosquées et ONG, payées avec nos deniers. 

Elle font quoi les gentilles ONG qui "Logent et Nourrissent" les "pauvres migrants" si ce n'est les compter et les identifier ? 

La police qui brille par son absence et son manque d'effectifs a laissé la place.

Demandez-vous pourquoi on n'a pas entendu un souffle sur "l'affaire" venu de la mairie de paris qui évite les meurtres et attaques à chaque coin de rue dans absolument tous les arrondissements parisiens périphériques. Tous. Sans exception !

ça fait longtemps que Paris a délégué sa sécurité. L'équilibre reste précaire mais il a le mérite d'exister. ajoutez les préoccupations électoralistes et hop !

Trump, Poutine, les dirigeant asiatiques ont-ils intérêt à une Europe africaine, tenue par des africains ou des pays arabes ?

L'Arabie Saoudite n'est plus que le second producteur de pétrole derrière les USA et elle croule sous les soucis démographiques et environnementaux tels que l'eau potable et la dépendance alimentaire.

Toujours pas d'université saoudienne, comme quoi leurs pétro$ n'étaient pas suffisants pour éduquer leur population. ils n'ont exporté que leur science coranique pour éclairer le monde. C'est énorme !

Avec Benalla nous assistons à la fin d'un règne, celui des pétro$, et au coup de sifflet d'envoi de la guerre pour les ressources ultimes. 

Benalla,  c'est le canari dans la mine.
Les Usa font toujours régner la menace sur l'Iran...mais, curieusement Poutine ira à Washington... 

En Israël, de nouvelles implantations en Cisjordanie, comme prévu. 

Que reste-il de l'Europe "ouverte" ? M seul. 

Trump et Poutine mais surtout Poutine n'ont aucun intérêt à l'Afrance !

Regardez les frontières russes et les richesses qu'elles renferment mais aussi comment elles sont menacées d'Est au Sud ... et si elle le deviennent par l'Ouest, ce serait difficilement gérable.

On peut ajouter l'armée française paupérisée, sous équipée et surmenée qui en a raz le bol...

Beaucoup de gens en somme ont intérêt à faire cesser l'état mafieux avant qu'il ne s'étende...

j'ajouterai : oui, c'est bien un acte malveillant qui est à l'origine de l'incendie du matériel RTE et qui bloque les départs en congés en ce début du mois d'aout . (pour une semaine, ne rêvons pas !).