vendredi 27 juillet 2018

Plus il y a de « genres », moins il y a de corps.







«Couvrez ce sein, que je ne saurais voir», semble lancer une fois de plus Facebook à l'un des chefs-d'œuvre de la peinture. Après La liberté guidant le peuple de Delacroix, après L'origine du monde de Courbet, c'est au tour de La Descente de Croix de Rubensde faire les frais de l'algorithme de censure du réseau social. Une fois de plus, le nu artistique est désapprouvé par le site californien. Agacée, la maison de Rubens à Anvers a initié un mouvement de contestation, rejoint par plusieurs musées des Flandres.

Source

———

 Ils sont complètement dingos ! Les non-genrés partagent les mêmes toilettes mais pas la culture des genrés.

ils n’ont qu’à s’en créer une à eux et vivre entre eux. Mais sans corps, ni sexe, puisqu’ils n’en ont pas.

Asexués ? Ceux dont la vie n’est pas définie. Cette société a créé ces malades qui n’assument même pas leurs naissances ! Déjà morts ? 

3 commentaires:

  1. @Bonjour WENDY

    "Asexués ? Ceux dont la vie n’est pas définie. Cette société a créé ces malades qui n’assument même pas leurs naissances ! Déjà morts ? "

    Vous avez touché le point juste,la pierre d´achoppement

    certains grands mystiques avaient compris cela

    et,le PLUS GRAND le dit lui méme á ses disciples

    LAISSEZ LES MORTS ENTERRER LEURS MORTS.

    PS:la peinture du cirque promise á FÉLICIA lui fut remise

    hier le 26 juillet .heureux.

    votre thierry

    RépondreSupprimer
  2. @tous

    désolé,en anglais,

    https://www.youtube.com/channel/UCAs5sPzO1dSBDDUK_tclJfA/videos

    ps que les petits malins sachent que NOUS SAVONS.

    thierry

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.