mardi 10 juillet 2018

Misère et inhibition de l’action.







55% des Français se sentent plus menacés qu'avant de tomber dans la pauvreté, parmi eux 43% des cadres, mais seulement 28% des sympathisants LREM. 

 
Un taux de personnes craignant de tomber dans la pauvreté qui, très logiquement, est, de toutes les catégories socio-professionnelles interrogées, le plus faible chez les cadres : on monte à 62% chez les ouvriers, à 69% chez les employés et à 57% chez les professions intermédiaires.

 
L’autre chiffre important est donc que plus d’un Français sur deux se sent directement menacé, avec d’importants écarts entre les différentes catégories. 

Par tranche d’âge, ce sont sans surprise les retraités qui sont le moins inquiet (37%), mais si ce sont les 35-49 ans qui le sont le plus (63%), les moins de 35 ans sont eux aussi inquiets à 58%. En fait, ce sont donc les retraités, avec leur score particulièrement bas, qui amènent ce résultat de 55% pour l’ensemble des Français, alors que les Français qui travaillent seraient plus proches d’une moyenne de 60%. Une crainte également partagée d’ailleurs entre salariés des secteurs privé (60%) et public (58%), avec, bien sûr, un pic de crainte chez les chômeurs (82%).
 
Quant aux autres éléments, il faut noter que, seuls sont vraiment confiants, puisque 35% seulement se disent inquiets, les titulaires d’un 2e cycle (M2, bac plus 5) ou 3e cycle (doctorat, bac plus 8) du supérieur. 

Pour tous les autres niveaux d’éducation, y compris pour les titulaires d’un premier cycle du supérieur (Licence, bac plus 3), on dépasse les 50% d’inquiets. Dernier élément, il n’y a qu’en région parisienne qu’une minorité (44%) est inquiète, partout ailleurs il s’agit d’une majorité, mais si l’on affinait, on trouverait sans doute une minorité de craintifs dans les métropoles régionales.

Source

Ça finira mal. 

La peur est mauvaise conseillère. Personne ne peut vivre et encore moins construire et se projeter dans une crainte constante. L’angoisse du lendemain pousse à vivre dans l’immédiateté.

À force le surmoi lâchera....






4 commentaires:

  1. "Macron annonce l'ouverture du droit de vote à toutes les personnes handicapées mentales mises sous tutelle."
    https://www.lci.fr/politique/macron-annonce-l-ouverture-du-droit-de-vote-a-toutes-les-personnes-handicapees-mentales-mises-sous-tutelle-2092797.html

    Bientôt, les morts pourront voter (pour Macron).

    RépondreSupprimer
  2. 70% des gens de ma petite ville sont interdits bancaires.....


    CARVAJAL

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. VOUS ÊTES D'OÙ? Je trouve que c'est un chiffre anxiogene.

      Supprimer
    2. VOUS ÊTES D'OÙ? Je trouve que c'est un chiffre anxiogene.

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.