jeudi 12 juillet 2018

La convergence des misères c’est la guerre.


jdcjdr...



Depuis l’évacuation fin mai des deux plus grands campements de migrants de Paris, porte de la Villette et sur les bords du canal Saint Martin, la police a pour consigne d’éviter tout regroupement. Dans le nord de Paris, entre la porte de la Villette et la porte de la Chapelle, le ballet est le même chaque jour : des campements informels sont évacués le matin et se reforment le soir.
Porte d’Aubervilliers, comme chaque matin, quelques migrants se sont regroupés autour d’une fontaine pour se brosser les dents et se passer de l’eau sur le visage.
Dans la matinée, la plupart convergent vers la porte de La Chapelle. Tous les jours depuis un an et demi, le collectif Solidarité migrants Wilson distribue au 56 boulevard Ney des petit-déjeuners à des centaines de personnes. Les migrants peuvent également recharger leurs téléphones au pied du local du collectif.
Mais ces derniers jours la situation s’est compliquée, expliquent les bénévoles. À la suite du démantèlement du camp de toxicomanes de la porte de La Chapelle, dite "colline du crack", fin juin, de nombreux accros au crack ont commencé à se mêler aux migrants lors des distributions de nourriture. 
"Cela provoque plus de bagarres. Nous ne sommes pas du tout habilités à gérer ce genre de personnes".
Pour éviter que les toxicomanes ne perturbent la distribution, les bénévoles reconnaissent les servir en priorité. Une stratégie délicate car une bonne partie des migrants qui vivent à Paris souffre de la faim
Par ailleurs, la maire de Paris s’apprête à écrire au Premier ministre pour "l’alerter sur l’urgence à agir dans le quartier".
Autre difficulté pour les migrants et les bénévoles des associations qui leur viennent en aide : les rampes d’eau provisoires installées porte de la Chapelle et sur le camp du Millénaire ont été désinstallées à la suite des derniers démantèlements. La mairie de Paris, interpellée à ce sujet sur les réseaux sociaux par les associations, évoque "un quiproquo". Source


2 commentaires:

  1. ils se lavent et ils font leurs besoins où? cela doit être une infection et les maladies ne vont pas tarder à se propager. il paraît que les drogués reviennent à la colline du crack et aussi les prostituées. Quelle horreur!

    RépondreSupprimer
  2. Très bonne vidéo de Michel Drac qui explique les raisons de l'invasion africaine et il donne son avis sur la façon dont nous pourrons faire cesser ce b**rdel.

    https://www.youtube.com/watch?v=UgOJvFhpT34

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.