dimanche 1 juillet 2018

Détruire le travail pour détruire le système.

Dommage que la fin soit aussi courte, j'imagine que la brochure se termine aussi de la sorte. C'est la partie qui mérite le plus de développement selon moi car elle effleure le dépassement du fétichisme de la valeur, valorisé par le travail qui met en mouvement les marchandise grâce aux travailleurs comme "sujet automate" du système. Comme il est dit dans cette vidéo, l'idée n'est pas tant d'aménager et de mieux repartir le travail, mais bien de ne plus travailler du tout, à ne pas confondre avec ne plus produire en transformant la matière pour satisfaire des besoins réels, entendre non-factices, superflus. La "lutte" se situe donc à 2 niveaux, celle qui tend à mieux repartir la valeur pour mieux sous-vivre, puisque posséder les moyens de production dans le même paradigme revient à s'auto-exploiter, autrement dit il s'agit de la "lutte des classes" comme lutte consubstantiel dans le Capital, pour une meilleur répartition de celui-ci ; puis une lutte plus profonde qui doit nous permettre de prendre conscience que lutter pour une meilleur répartition de la valeur, ne détruit pas les rapports sociaux basés sur cette même valeur. Prendre conscience que nous sommes le système Capitaliste, et que nous produisons chaque jour le système d'oppression. Pour s'en convaincre, il suffit de voir comment nous valorisons profondément la valeur Travail en dénigrant les "superflus" qui ne travaillent pas (chômeurs, RSIstes, SDF, femmes/hommes aux foyers etc...). Ils "ne sont rien" car ils ne participent pas à la valorisation de la valeur, au mouvement de la marchandise qui génère, grâce aux travailleurs, toujours plus de Capital, d'Argent : A-M-A', nous sommes les "trait d'union" dans cette formule, nous rendons possible la valorisation. Nous sommes les premiers à re-produire le système d'exploitation car nous l'avons tellement intériorisé qu'il nous paraît Naturel, ontologique, de travailler, nous sommes fiers de valoriser notre travail, car nous ne nous considérons plus que comme des travailleurs. Les valeurs s'effacent face à la seul Valeur, celle de l'argent, de la possession de marchandises qui nous donne une Valeur quantifiable. Plus je possède, plus j'ai de Valeur, le SDF étant tout en bas de l'échelle, il ne vaut rien et mérite de disparaître s'il ne souhaite pas monter sur le marché des échanges narcissiques.



(Avec les paroles sous la vidéo)

Tant que nous aurons dans la bouche, et donc dans notre conscience, la Valeur Travail, nous re-produirons l'oppression même en dehors dudit Travail : "Tu fais quoi dans la vie ?" équivaut à "quelle valeur as-tu par rapport à moi que je puisse me situer sur l'échelle de Valeur ?", tout comme "Quels sont tes projets" ou encore "T'es au chômage, mon pauvre", entendre tu es "pauvre" de Valeur et tu ne vaut plus rien. En conclusion, lutter pour une meilleure répartition de la richesse, de la Valeur, entretien le système mais est une nécessité pour sous-vivre au sein de celui-ci qui est basé sur cette lutte des classes, l'idée finale étant d'en sortir, Marx l'avait compris il y a déjà 200 ans : l'abolition du travail/prolétariat, sera l'oeuvre des travailleurs/prolétaires eux-mêmes. En 3 mots : Abolition du Travail. Une source 

Site de référence







——— on n’a encore rien vu !!!! c’est du lourd, ça !!!! Croyez-moi ! du très lourd.

Le « produire utile » dans la mondialisation des échanges ? Non, rien. 

« Détruire les restaurants c’est détruire les conditions qui créent les restaurants ».
Non. Je reconnais cette dialectique perverse.

Nous allons vers l’inversion de toute pensée. C’est aussi la conséquence du peak.all.

Et l’idée que sans travail, le travailleur devient esclave ? Pas reprise...

Elle va être longue la marche maoïste ! Et sans aucune redistribution ! 
Même plus de salaire ! La Robotisation sera la règle sans rétribution. 

Les intellectuels de gôche situationnistes-lambertistes* en ont décidé ainsi. 

Ce sont eux qui en arrière-plan ont façonné la politique jusqu’à M, comptant détruire le système par l’entrisme.

L’entrisme c’est vraiment une farce ! Seuls les cadres politiques en bénéficient. 
Une sorte de corruption des « élites » qui gangrène toute idée de démocratie.






(*ma propre culture politique de base. Je suis beaucoup plus extrémiste que ça personnellement. Moi,
je voulais la vérité, la transparence et la justice.

L’entrisme est une arnaque pour les peuples. J’ai donc quitté l’esssstreme gôche. Le système est d’une Hyper violence sans aucune retenue. Donc....je vous laisse compléter. ;)

C’est la CIA ou ses copains qui inventent ces propagandes. À force de réflexion j’en suis arrivée à ça... à tord ou à raison.

Conclusion : « la terre à ceux qui la travaillent » !

Pas à ceux qui l’exploitent !

34 commentaires:

  1. C'est trop trop long ce que tu ecris. En plus ca embrouille tout. Il faudrait savoir si t'es pour la technologie ou que t'es contre. Apres vous dites tous que vous aimez le progres alors que ca vous mets une douille par derriere. C'est pas clair du tout ce que tu dis. En plus tu dis que t'étais à gauche extrême avant et maintenant à droite extrême. Ça tourne pas rond. C'est pour ça que vs êtes débiles vous savez pas ou vous êtes et ou il est le vrai dieu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pourquoi en revenir toujours à notre fondement ? (Une douille par derriére ��). Il y a vraiment des idéologies qui rendent taré).

      Supprimer
    2. Ca doit venir de l'expression des souchiens l'avoir dans le cul. Jdcjdr. C'est pareil pour la douille. Ça arrive par ou vous l'attendez pas du tout. Jusqu'à maintenant vous les barbares vous vous etes essuyer les pieds chez les peuples du monde entier. C'est normal que pour la dernière fois ça se passe chez vous lol..

      Supprimer
    3. Mon pauvre...ça ne vaut même pas une modération.

      C’est juste nul et haineux. Le fond du panier.

      Supprimer
    4. Hahaha qd on vous dit vos 4 vérités et qu'on espère que la justice elle soit faite chez vous cette fois ci vous me traitez de haineux. En plus je vous explique que vous savez pas ou vous êtes de droite ou de gauche lol. En plus vous me dites que c'est moi qui est nul lol et Mdr. Franchement vous êtes dangereux je voudrais pas que vous soyez président vous serez pire pire que ceux qui sont en place. Eux au moins ils savent qu'ils sont ni à droite ni à gauche ni rien du tout. Eux ils profitent au moins c'est tout.

      Supprimer
    5. Pour changer avec vos mensonges comme ds vos télés.

      http://www.lexpressiondz.com/actualite/295353-c-est-vous.html

      Supprimer
    6. A défaut d'être claire Wendy ta pensée confirme tes errements. L'ano 03h46 a un petit peu raison.
      Passer de gauche à droite et nous faire un baratin sur le travail , ou plutôt les travailleurs est assez cocasse.
      La vie n'est pas faite de travail! La valeur travail en novlangue est un faux concept pour parle d'argent encore et toujours.
      D'où l'intérêt des communautés autonomes qui n'ayant plus un objectif financier reviennent aux sources du sens de la vie.
      Nous avons besoin d'occupation (mentale ou physique) mais le travail ne fait pas partie d'un besoin.

      Supprimer
    7. 4:44 l'idiot des barbaresques qui nous traite de barbares... mékilékon

      6:08 c'est trop tôt. Il faut attendre que le capitalisme s'écroule comme prévu. Sinon tout ce qui sera fait sera écrasé. On ne le verra pas de notre vivant.

      Supprimer
  2. Bonjour
    Il faut plafonner la richesse et interdire l'accumulation insensée de certains.
    Un max de 100 Millions d'euros par ex.
    JSP
    Ne plus laisser le monopole de l'argent aux Banques.
    Un minimum à chaque citoyen lui permettant de VIVRE décemment,(ceux qui préfèrent plus,trouverons à se faire exploiter)
    Bien sur,au dessus de 100 Millions,sociétés d'exploitations seront d'utilité publiques administrés par les citoyens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui. Sauf que factuellement on assiste à un retour du féodalisme. C'est bien de rêver derrière son clavier cela-dit. C'est le but.

      Supprimer
  3. Seconde lettre de saint Paul aux Thessaloniciens (chapitre 3) :

    Nous vous recommandons, frères, au nom de notre Seigneur Jésus-Christ, de vous éloigner de tout frère qui vit dans le désordre, et non selon les instructions que vous avez reçues de nous. Vous savez vous-mêmes comment il faut nous imiter, car nous n'avons pas vécu parmi vous dans le désordre. Nous n'avons mangé gratuitement le pain de personne; mais, dans le travail et dans la peine, nous avons été nuit et jour à l'oeuvre, pour n'être à charge à aucun de vous. Ce n'est pas que nous n'en eussions le droit, mais nous avons voulu vous donner en nous-mêmes un modèle à imiter. Car, lorsque nous étions chez vous, nous vous disions expressément: Si quelqu'un ne veut pas travailler, qu'il ne mange pas non plus. Nous apprenons, cependant, qu'il y en a parmi vous quelques-uns qui vivent dans le désordre, qui ne travaillent pas, mais qui s'occupent de futilités. Nous invitons ces gens-là, et nous les exhortons par le Seigneur Jésus-Christ, à manger leur propre pain, en travaillant paisiblement. Pour vous, frères, ne vous lassez pas de faire le bien.

    Mon avis.
    Le manifeste est en retard de deux révolutions industrielles. On n'en est plus à 'vendre sa force de travail'. La force est fournie par les machines depuis 200 ans déjà. Si bien qu'employer des travailleurs de force n'est plus rentable. Vous avez vu des balayeurs à Paris? Ca n'existe plus depuis les années 80.
    Le travail aujourd'hui consiste principalement en du travail intellectuel, même s'il y a toujours besoin d'ouvriers pour faire des routes, pomper du pétrole, poser la fibre optique.

    La vraie question, c'est le model économique du travail. C'est fini le temps des usines pleines d'ouvriers en bleus de travail. Ceux qui restent sont chinois, et même eux ne sont pas rentables à côté d'une machine robotisée.

    Ce n'est pas la fin du travail, c'est la fin de l'ouvrier. C'est pourquoi les marxistes sont passés du socialisme au sociétalisme. Ils ne nous vendent plus la dictature du prolétariat mais la cage aux folles. De toutes façon, il n'a jamais été question de dictature du prolétariat. Il s'est toujours agit de dictature des dictateurs.

    Bref, la question est de taffer pour soi et non pour autrui. Le salarié est l'ouvrier d'aujourd'hui. Le développeur c++ a remplacé le fraiseur-tourneur.

    Ceux qui ne veuillent pas travailler, libre à eux. Qu'ils ne mangent pas. Il faut bien que quelqu'un fasse pousser la nourriture qu'ils mangent, non?

    Tu n'as qu'un seul droit garanti sur cette Terre. Celui de mourrir. Le reste dépends de toi. Rien n'est octroyé gratis, surtout pas la liberté.

    Celui qui ne bosse pas pour se nourrir ne peux pas être libre. Il est forcement redevable.



    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désolé Géotrouvtousurtou "Le travail aujourd'hui consiste principalement en du travail intellectuel" est une ineptie classique d'une personne ayant fait des études. Cette phrase en dit plus sur son auteur que sur le sujet.
      Il n'y a pas plus de travail intellectuel en 2018 qu'au moyen-âge. La classe "culturée" a mis en place des procédures pour que le "petit peuple" sans instruction soit utilisable sans réflexion. Il y a de la robotisation mais aussi majoritairement de la manipulation entre castes. Les efforts fournis ne sont plus les mêmes car les équipements se sont multipliés afin de palier la fatigue. Regardez le conducteur de l'engin qui fauche les bords des routes et voyez les changements! La technologie coûteuse a produit ce modèle qui exclue toutes les petites mains (les cantonniers)qui exécutaient ces tâches dans les communes.
      On a construit un modèle qui simplifie le travail mais qui efface les emplois qui produisaient ce travail et fournissaient les cotisations d'entraides sociales. Le système a donné un autre sens au mot travail et a fabriqué un modèle "sans" travail. Ceux qui sont majoritaires (les petits "riens") ont été mis sous perfusion de soutiens (rsa, temps partiels, apl , etc...) et le haut du panier déclare d'un ton péremptoire qu'ils n'ont qu'à "bosser"!!!!
      C'est ainsi qu'on a tué la classe ouvrière en la transférant dans un monde invisible. Ce monde est devenu le monde de la débrouille, du travail au noir et des soutiens familiaux (gardes d'enfants par les parents, passages aux restos du coeur, l'intérim,etc...).
      La société est redevenue exclusive comme pendant la période d'après guerre jusqu'au milieu des années 50.
      La surpopulation carcérale est un symptôme du malaise. Le reste des "riens" disparait des écrans car ils ne votent plus, font les fins de marchés, s'installent en groupes loin de tout et sont vraiment en mode survie.
      Contrairement aux intellos qui adoptent comme notre "Géodélocalisé" une stratégie de farniente sous le soleil des îles dans sa retraite savamment orchestrée.
      Voilà la société occidentale et ce grand choc des classes toujours bien présentes ...avec bien évidemment les "culturés" qui font une nouvelle morale de ce que représente la travail :)

      Supprimer
    2. Le 'culturé' il a passé une bonne partie de sa vie dans une école supérieure à former les jeunes Français aux métiers 'de demain' comme on dit. Alors il sait un tantinet ce qui se passe dans le monde de la formation professionelle. Ce n'est pas une cabale qui a fait remplacer les cantonniers par des debrousailleuses, c'est le rendement énergétique du moteur de la debrousailleuse sur le muscle humain. On ne faisait pas d'IOT au moyen-âge, les moines-copistes ne programmaient pas des microcontrôleurs, les enlumineurs ne faisaient pas des interfaces webGL.
      Il n'y a pas besoin de faire partie d'une caste pour devenir riche an XXIe siècle. Bill Gates n'a pas le sang bleu.

      Il y a des règles en matière economiques. Celui qui a developpé un savoir faire, un produit, une industrie que les gens sont disposés à payer plus cher que ce qui existait avant remplace ce dernier.
      Les classes n'existent que parce qu'une grande partie des gens qui n'ont d'autre ambition que de louer leur temps de travail.

      Rien ne t'interdit d'utiliser ton temps de travail pour produire ta propre richesse.

      Ah... Si... Faut avoir une idée de quoi faire. Toi tu veux juste bisser sans reflechir. Ben, ne te plains pas d'être exploité alors.

      Supprimer
    3. Tes propos confirment . Les classes sont faites par des sujets clivants. La nature t'a donné l'intellect pour arriver à maîtriser la technologie de notre monde. L'ambition n'est qu'une parcelle de cette histoire. Dénigrer ceux qui n'en ont pas te donne peut-être du plaisir mais hélas une bonne partie de l'humanité n'a pas d'ambition.
      L'époque montre bien que des franges entières de la population ont été écartées pour raisons...non productives , non ambitieuses, non adaptables etc etc.
      L'exploitation commence quand on use et abuse d'une forme d'autorité intellectuelle ou physique sur des personnes faibles.
      La différence entre les animaux et nous porte un nom. C'est la conscience. Donc déclarer que les gens se font exploiter parce qu'ils le veulent bien c'est très moyen.
      Tu sais ce qui fait un "pauvre"? Ce n'est pas sa fortune.
      C'est qu'il ne sait pas ...qu'il ne sait pas!
      Faire de la formation professionnelle pour adapter des esprits à ce que nous voulons en faire n'est pas la formule idéale pour aider son prochain. Car c'est uniquement vouloir le faire entrer dans notre moule, notre façon de voir la vie. Certains appellent ça l'intégration. Moi je l'appelle la "désintégration"....
      Les règles économiques actuelles sont toutes obsolètes. C'est pour cela que ce système doit disparaître.Chacun se prépare à sa façon. Ici le grand jeu est de prévoir l'apocalypse. D'autres vont se planquer bien loin dans des lieux un peu en dehors . Mais le changement ne viendra pas des gens en place, ni des méthodes intellectuelles actuelles.On voit bien où nous mènent les écolos intellos!C'est d'une absurdité délirante.

      Supprimer
    4. Darwinisme social.

      Supprimer
    5. c'est vraiment pénible cette suffisance affichée et revendiquée!
      Parler de "Darwinisme social" pour expliquer cette dégénérescence est insupportable.

      Supprimer
    6. Pourquoi? et en quoi est-ce suffisant?

      Supprimer
    7. Le manque d'empathie et de d'évolution spirituelle est visible dans tous les propos de ce personnage.
      Tout comme les pharisiens qui tournent en boucle sur des textes d'un autre temps pour imposer une vision.
      Les religions se sont installées dans la matière et ont changé de nom. Maintenant nous parlons de sciences , de faits avérés, d'expériences reproductibles , etc etc...Tous ces concepts sont articulés sur des croyances.
      Le décrochage d'une partie de l'humanité par rapport à ces concepts va devenir de plus en plus visible.
      Les "culturés" formatés aux anciens concepts ne pourront plus communiquer avec l'autre partie de l'humanité qui évolue à grande vitesse. C'est le choc des religions , le grand chaos pour l'ancien modèle, l'incompréhension du "géodéconnecté" de ce qui se passe , tout comme la cheftaine du blog.
      Les problèmes rapprochent les gens et la panique des formatés de l'ancien monde est visible.
      Des spécialistes autoproclamés se font fort de tout comprendre en faisant une salade mystico-scientifique à base de chiffres ou de vidéo.C'est du new age nouvelle formule.
      Darwin est un programme périmé mais a encore et toujours des adeptes qui s'y accrochent comme une bouée au milieu de l'océan.
      Ainsi va la vie :)

      Supprimer
    8. 1) Je n'ai jamais fait de numérologie, tu dois confondre.
      2) Je ne suis pas un personnage. Je suis réel. C'est toi qui lanque d'empathie.
      3) Je n'impose aucune vision à personne. Si tu ne veux pas me lire, Ciao bye bye.
      4) Je suis bien content pour toi que tu évolues à grande vitesse. Et... heu... concrétement, ça veux dire quoi? T'as des antennes wifi qui te poussent sur le front?
      5) Moi j'explique un tant soit peu ce que je racontes, c'est pourquoi c'est souvent trop long. Darwin est un programme? Et il est périmé? Queushra? Tu n'as pas tort. Tu es incompréhenssible pour moi. Tu pourrais t'exprimer à l'ancienne que je comprennes? Genre avec des relations de cause à effet...
      6) Moi? New-Age? J'aurais tout vu. C'est un cadavre exquis ton post? Tu choisis les mots au hasard?

      Supprimer
    9. Sinon, j'oubliais :

      Are you Sarah O'Connor?

      Supprimer
    10. Non ! Je suis l'inverse , je suis le présent.
      Impossible d'entrer dans ton monde qui n'existe plus. Tu es un ancien logiciel qui a fonctionné pendant quelques siècles.
      Tu entretiens des bribes mémorielles qui n'ont plus de lien avec le moment que nous vivons.C'est du syncrétisme.
      Nous avons ce que nous souhaitons dans l'instant. Il n'y a plus de relations de cause à effet. Tout est là , et il suffit de le concrétiser.
      Une ancienne expression pourrait peut-être te convenir: arrête de te prendre la tête!
      La Wifi est de ton monde , tout comme ce qui est techno. C'est inutile et nuisible mais tu n'en est pas conscient. Tu es resté de l'autre côté. Tu ne peux rien comprendre de ce qui se passe ici.
      L'humanité part dans 2 directions bien différentes.

      Supprimer
    11. toi pas comprendre? Essaye de changer de logiciel. Vous tournez en boucle tes potes et toi.

      Il a raison car sur les vrais sujets vous vous enfoncez dans vos croyances qui ont forgé votre monde.

      C'est fini maintenant .

      De nombreuses personnes ne jouent plus à vos jeux conflictuels.

      Ce n'est pas une question d'intelligence, ni de culture.

      Les études ont certainement effacé beaucoup de choses.

      Il est possible de tout reprendre à zéro.

      Mais il faut d'abord le vouloir.

      Supprimer
    12. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

      Supprimer
    13. Nawak. Injurieux et sans intérêt.

      Supprimer
    14. HS : Macron vient d'annoncer au congrès qu'il va limoger 80000 fonctionnaires. Pourquoi ce silence assourdissant dans les médias? Un ami député m'a transmis l'info.

      Supprimer
  4. Erreur,je n'ai pas été publier,ca arrive souvent ?
    JSP

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis allée dans les spam il y avait un seul commentaire peut être est ce le tien.

      Il est publié maintenant.

      Non, ça n’arrive pas souvent...désolée mais je ne t’ai pas modéré..

      Supprimer
    2. Merci charmante fée
      JSP

      Supprimer
  5. RE
    "Il y a des règles en matière economiques."
    UNE seule,l'escroquerie..appelée Commerce,économie etc.
    Vendre au plus haut prix et souvent au mépris de la qualité et de la santé du "client"n'importe quoi,de la nourriture aux biens d’obsolescence programmée.
    Le COMBLE.
    "Rien ne t'interdit d'utiliser ton temps de travail pour produire ta propre richesse."
    Merci
    JSP

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les règles sont faites par les dominants. Elles sont donc prévues pour les conforter dans leur position.
      Mais il y a un "petit" problème qu'ils n'ont pas résolu . Mettre à terre des pans entiers de la société entretient leur égo mais leur supprime les bras qui servent au fonctionnement de leur combine.Voilà pourquoi ils sont très contrariés quand des "riens" se contentent de peu et se mettent en dehors de la société de consommation. Cette adaptation des gens à vivre avec peu les irritent au plus haut point.
      Nous arrivons ensuite à la situation burlesque d'un "rouage" du pouvoir qui se pose à l'écart tel le géodélocalisé qui nous fait sa morale à 2 balles à longueur de fils! Il continue à se croire au-dessus de la mêlée en faisant du préchi-précha intello-spirituel qui n'est que la suite logique des discours des curés des années 50.On comprend l'hilarité des musulmans quand ils lui balancent le même niveau de leurs croyances.

      Économiquement il y a longtemps que nos sociétés pourraient subvenir aux besoins vitaux de leurs populations sans obligation de travailler.Les processus automatisés ont toujours été limités pour garder les humains sous la tutelle du travail et en particulier du salariat. A défaut de travail "on" poursuit l'esclavage par les aides liées aux conditions de soumission.
      Regardez le plaisir des "non travailleurs" qui n'ont plus cette obligation! Les activités sont multiples et variées pour ceux qui le souhaitent. On peut glander à plein temps et en être totalement heureux.
      Le chômage est une invention moderne du pouvoir pour "casser" cette envie de décider de la vie.

      Il est temps de laisser chaque personne décider de son quotidien sans cette peur installée arbitrairement. Le revenu universel est une fausse bonne idée qui est proposée pour faire tomber le seuil du smic des travailleurs. Il serait préférable d'avoir accès aux principaux éléments de confort minimum sans argent afin de laisser le choix de l'occupation de chaque individu. Notre société a les moyens de produire cette réalité depuis plus de 50 ans....

      Supprimer
  6. Le salaire à vie basé sur la qualification personnelle par Bernard Friot

    https://www.youtube.com/watch?v=uhg0SUYOXjw

    RépondreSupprimer
  7. Oui un viatique de vie n'obligeant pas les femmes,mères,épouses à se prostituer a l'exploiteur.
    Supprimer le Chômage qui est SCANDALEUX et sert à culpabiliser les gens alors qu'il y a de - en - de nécessités d'exploiter les êtres humains de manière scandaleuse.
    JSP

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.