mercredi 25 juillet 2018

Affamer pour sauver la planète !

Notre système alimentaire, en dégradant progressivement l’environnement duquel il dépend, porte en lui sa propre fin. En plus d’être responsable d’environ 30 % des émissions de gaz à effet de serre (GES) en France, l’agriculture conventionnelle sur laquelle il repose est la première cause de déforestation et de perte de biodiversité dans le monde. Les sols s’érodent, les ressources en eau s’amenuisent, l’épuisement des denrées marines guette. À ce coût environnemental très lourd s’ajoutent les problématiques sanitaires et sociales : l’obésité augmente régulièrement, touchant particulièrement les classes populaires, et la situation de nos agriculteurs se précarise au point qu’ils sont plusieurs centaines à se donner la mort chaque année. Face à ce constat, la transition alimentaire apparaît comme une évidence.
Depuis quelques années, les pouvoirs publics se concentrent sur la manière dont nous produisons et distribuons la nourriture. (cf : la toute récente loi Agriculture et Alimentation (2018) [qui ne sera sans doute pas votée avant la fin de l’été].)
Mais rien ne remet encore en cause la nature et les quantités de notre production, c’est-à-dire le contenu même de nos assiettes. 
Pourtant, il est illusoire de penser la transition alimentaire comme un défi purement technique. De nombreuses études soulignent d’ailleurs la nécessité d’une modification de nos régimes alimentaires. Ceux-ci ne doivent plus seulement être vus comme une demande à satisfaire, mais aussi comme un objet de politique publique qu’il est possible de remettre en question et de faire évoluer.
———
Pour sauver le climat il faut surveiller nos assiettes !
Les états vont-ils nous distribuer des tickets de rationnements ? 
Pas un seul mot au sujet du poids de la surpopulation qui est en totale contradiction avec les ressources en eau douce et en terres arables ! 

La famine en marche en Asie, le manque d’eau au MO, feront baisser mécaniquement 
le taux de natalité et augmenter le taux de mortalité.
Cela se nomme la régulation du stock.

En décodé Wendy : seuls les riches mangeront.

😏



Rappel : Les agendas 21 (et bientôt 32) sont des outils de la dictature mondiale.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.