mercredi 6 juin 2018

Un silo explose à Strasbourg.







L’explosion est survenue aux alentours de 9h20 ce matin dans le quartier Port-du-Rhin chez le principal négociant de céréales de la région, le Comptoir agricole, coopérative à laquelle adhèrent 4000 producteurs alsaciens. Elle a touché un silo à grains contenant du blé, du maïs, et du colza.  Les céréales y étaient séchées après la récolte puis déstockées tout au long de l'année, exportées par péniches dans tous les ports le long du Rhin. La structure haute de 60 mètres s'est volatilisée, ne restent que des poutres noircies par la fumée.

Pour le moment, les causes de l’accident ne sont pas formellement établies. La Direction régionale de la police judiciaire (DRPJ) de Strasbourg  est saisie d'une enquête ouverte par le parquet pour blessures involontaires. "Selon les premiers éléments, il s'agirait d'une explosion accidentelle", a cependant indiqué la police. Interrogé par Les dernières nouvelles d'Alsace (DNA), Marc Moser, président du Comptoir agricole, avance une "première hypothèse". Selon lui, l'origine du sinistre serait "une explosion due à des poussières" qui se seraient enflammées en raison "d'étincelles au niveau des travaux de maintenance". Source et tout.

——— rappel :

Quand on ne vend pas ses céréales elles fermentent.


3 commentaires:

  1. Les silos de céréales sont normalement ventilés pour éviter l'accumulation des gazes et la fermentation.Pas besoin d'étincelle car l'électricité statique peut provoquer l'embrasement. Ce sont des lieux à haut risque pour l'incendie ou l'explosion.

    RépondreSupprimer
  2. Nous sommes donc TROIS.
    WENDY + Anonyme 6 Juin et moi à savoir qu on ne coupe pas le soufflage des silos. 3 sur 25 000 000 ou 30 000 000, mieux que Mensa ou Intertel.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.