vendredi 15 juin 2018

Quand l'école française forme de bons citoyens turcs.

Cours d'islamo-nationalisme à l'école publique, dénoncés pas des parents d'élèves turcs choqués par le bourrage de crâne de leurs enfants.


 (@LePoint)



En supplément, une réponse d’une élève de 8 ans qui n’est pas turque :



(Elle a déjà eu à faire à la police ?)