mardi 5 juin 2018

Monge, sa théorie du contrôle revisitée !

Source : Gaspard Monge

Transport optimal de sable avec une pelle et un seau, nouveaux outils pour l’analyse statistique de données ?


Au 18e siècle, Gaspard Monge a amorcé l’étude d’un problème très concret : le déplacement d’un tas de sable à moindre coût. Son étude est l’origine d’une branche des mathématiques appelée théorie du contrôle. Cette théorie connaît depuis quelques années un renouveau spectaculaire grâce à l’établissement de liens avec d’autres branches des mathématiques, mais aussi avec la météorologie ou la physique statistique.
L’analyse en composantes principales est un outil d’analyse de données inventé par les statisticiens pour visualiser les variations d’un grand nombre de données autour de leur moyenne. En utilisant des résultats récents sur les aspects numériques de la théorie du transport, Jérémie Bigot, en collaboration avec Raúl Gouet, Thierry Klein et Alfredo López, a adopté l’analyse en composantes principales à des situations où la méthode existante ne pouvait pas s’appliquer.

Cette adaptation repose sur la notion de géodésique, c’est-à-dire de plus court chemin, dans des espaces appropriés. Jérémie Bigot a par exemple appliqué cette méthode à la visualisation de la variabilité de l’écriture des chiffres par un grand nombre d’individus.


——-

Ça, c’est typique des trucs qui me font délirer ! :)
J’espère que certains seront interressés ! 

9 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Oui c'est intéressant bien-sur, une règle simple et facile à comprendre...

    RépondreSupprimer
  3. Règle dépassée car ne s'applique qu'à une type de données. Les variables venant de données exotiques ne sont jamais prises en compte. Résultats toujours orientés par l'expérience souhaitée mais non conformes aux possibilités.
    Une seule pensée peut déplacer une montagne.

    RépondreSupprimer
  4. C'est une méthode hautement intellectuelle, car elle n'aide personne a savoir quoi que ce soit sur quoi que ce soit.
    c'est une démarche qui s'abreuve tu temps des autres.
    Le saut est à remplacer par le sot.
    Comme le saut se remplit de sable le sot se remplit de scribes.

    Amitiés.

    RépondreSupprimer
  5. Une technologie qui ne connait pas de spectaculaire renouveau est celle du Nitinol, un alliage de Nickel et de Titane, plus connu sous le sobriquet 'metal à mémoire de forme'

    Le Nickel et le Titane sont abondants et pas trop chers.

    Pourquoi est-ce étonnant que cette techno soit oubliée? Pas vraiment parce que nous pourrions avoir des carrosseries réparables en versant dessus un broc d'eau chaude, mais parce que le mouvement de retour à la forme 'en mémoire' puise son energie de mouvement d'une différences de températures (Δt°) de l'ordre de 20° alors que les moteurs à combustion requièrent des Δt° de plusieurs centaines de degrés.

    C'est la façon la plus extraordinairement efficace de convertir la chaleur en mouvement qu'on ait jamais découvert comme l'illustre cette vidéo des années 1970 (le moteur présenté date de 1973)

    https://youtu.be/oKmYqUSDch8

    Dès le début, les chercheurs ont eu l'idée de coupler ce moteur prototype à un chauffe eau solaire, et, oui, ça marche.

    Enfin... Ca larchait en 1973. En 2018 on fractionne la roche de schiste pour en extraire le pétrole en polluant les nappes phreatiques...

    Trouvez l'erreur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Erratum, la video date de 1982.

      Supprimer
    2. C'est toujours une histoire de chaleur pour donner de l'énergie et créer un mouvement. Donc c'est une autre histoire de la machine à vapeur qui est toujours d'actualité avec notre système utilisé avec les centrales nucléaires ...
      Pour en revenir aux stats entièrement d'accord avec l'ano 23:24 "c'est une démarche qui s'abreuve du temps des autres".
      La "google-isation " de notre vie donne exactement ce scénario. Des constats , des statistiques, des faits introduits arbitrairement comme wiki nous donnent ce qu'on veut bien nous faire croire. Toute l'organisation de notre monde s'auto-allimente de cette technique. Nous croyons choisir des modes de fonctionnement qui en fait sont totalement géré pour nous illusionner de différents choix. Le plus simple est celui du courrier postal. Quelque soit l'affranchissement il prend le même parcourt avec le même moyen de transport. Si vous exigez une sécurité vous ajoutez des frais qui ne vous donneront qu'un remboursement le cas échéant , et non une garantie réelle de l'acheminement.
      Comme dit l'ano 23:24 "C'est une méthode hautement intellectuelle, car elle n'aide personne a savoir quoi que ce soit sur quoi que ce soit"
      Tout , absolument tout fonctionne comme ça en 2018 .....

      Supprimer
    3. Sauf que la machine à vapeur exploite la dilatation de l'eau lors de son changement de phase liquide-gaz à 100° en pression athmosphérique.
      Rien de tel ici.
      C'est un changement de structure crystaline au sein du métal et la température à laquelle ça se produit est celle de l'eau tiède.
      Il n'y a pas de changement de phase, juste changement de propriété du métal.
      L'eau, ici ne sert que de conducteur de chaleur et peut être remplacée par ce qu'on veux, un flux d'air chaud, un bain d'huile ou par un effet Joules (une resistance électrique).

      Le fait que le Δt° est seulement de 20° et que ca marche à température ambiante avec une source de l'ordre de 40 à 50° permet de produire du mouvement à partir d'energie résiduelle dont on se débarasse aujourd'hui dans l'environnement.

      C'est inexpliquable qu'on n'ai toujours eu aucune retombée de cette propriété de la matière 49 ans après sa découverte.


      Supprimer
    4. Tout à fait passionnants vos commentaires ! Merci !

      J’apprends !

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.