mercredi 20 juin 2018

Lutte anti-opiacés : où va l’argent ?







Deux rapports publiés aujourd'hui indiquent un phénomène curieuxLes efforts anti-narcotiques américains, extrêmement coûteux, s'accompagnent d'une augmentation massive de la production de drogue.

Le rapport de l'Inspecteur général spécial pour la reconstruction de l'Afghanistan Counternarcotics: Les leçons tirées de l'expérience américaine en Afghanistan pointe :
De l'exercice 2002 à l'exercice 2017, le gouvernement américain a dépensé environ 8,62 milliards de dollars en efforts de lutte contre les stupéfiants en Afghanistan. 
... 
De 2002 à 2017, la culture du pavot à opium en Afghanistan a explosé. 
En 2002, les estimations de culture variaient de 31 000 à 74 000 hectares, contre 328 000 hectares en 2017. La production d'opium a également atteint des niveaux historiques, passant d'environ 3 400 tonnes en 2002 à environ 9 000 tonnes en 2017. Aucun programme antidrogue entrepris par les États-Unis , ses partenaires de coalition ou le gouvernement afghan ont abouti à des réductions durables de la culture du pavot ou de la production d'opium.

 Les sommes consacrées à ces programmes anti-drogue sont si importantes, et leur effet si contre-productif, qu'il faut supposer que l'argent n'est pas utilisé comme prévu.

Des strates d'entrepreneurs seront impliquées dans les programmes d'éradication des cultures en Afghanistan et ailleurs. Ceux-ci peuvent coûter quelques millions par an. Mais les effets sont si minimes qu'on ne peut imaginer comment dépenser plusieurs milliards de dollars. Source


 Où va tout cet argent? Qui en profite?

2 commentaires:

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.