samedi 30 juin 2018

Le coût de l’alimentation par régions.






Une carte, multiples enseignements. 

J’aimerais pouvoir apercevoir en calque qui vote quoi.


——————

1. Les départements où l'immobilier est le plus élevé sont souvent ceux où le panier est le plus cher...

2. Le grand Ouest dans lequel l'activité agricole reste puissante donne un gain important sur le coût de la vie des habitants.

La métropolisation, cela signifie une double peine pour ceux qui la subissent (première, deuxième couronne parisienne) : + 50 euros entre deux paniers similaires de 82 articles, l'un en Île de France l'autre en Bretagne. 
Si l'on compte un panier par semaine = 2.500 € par an.

Le monde rural sans paysannerie, déclassé, et envahi par la forêt se tire mal de la situation. Dans la 'diagonale du vide' (Lorraine, Limousin), le panier est au dessus de la moyenne. Logiquement, le pourtour méditerranéen paie cher le 'moteur' touristique... Corse comprise.

Le plus rageant  (voir en rose et rouge) : l'Allier la Seine et Marne, la Gironde, le Tarn et Garonne, la Côte d'Or... Des terroirs exceptionnels, des couronnes maraîchères ont été dilapidés.

"Aménagement du territoire" = Expression farce pour manuels d'histoire-géo du secondaire.


(Via : @geographedumonde suite un article de « que choisir ».Sur l’article Source et plus).



Le palmarès des grandes enseignes :

La première place de notre palmarès dans sa version 2015 était occupée par deux enseignes, E. Leclerc et Géant Casino. 

Cette fois-ci, il n’en reste qu’une : E. Leclerc garde sa première place avec un coût du panier moyen à 342 €. La fin du classement ne change pas. Comme de coutume, c’est Monoprix qui l’occupe avec un panier qui se monte à 437 €. 73 € de plus que le prix moyen du panier toutes enseignes confondues (364 €), et 95 € de plus que E. Leclerc !