dimanche 24 juin 2018

La patrimoine mondial sans $ en danger.





Le Comité du Patrimoine mondial se réunit dimanche à Bahreïn pour choisir les nouveaux sites qui intègreront la Liste du patrimoine universel de l'Unesco, bénéficiant ainsi d'une image prisée.

L'enjeu n'est pas mince pour les postulants: l'inscription les classe au nombre des patrimoines d'une valeur "exceptionnelle", de nature à attirer les touristes, en sus d'aides financières éventuellement possibles.

La réunion de Bahreïn devrait aussi servir à lever des fonds pour une institution aux abois. Le fonds du patrimoine, abondé par 1% de la contribution à l'Unesco des 193 pays membres, "est au même niveau que lorsque j'ai commencé à travailler ici en 1991, à 4 milliards de dollars par an. À l'époque, c'était pour 250 sites, aujourd'hui, 1.073".

le contexte général pour l'Unesco est politiquement compliqué, avec notamment le retrait annoncé l'an dernier des États-Unis.
Grave pour le fonds, la situation est aussi "assez grave dans les sites", a-t-elle ajouté, citant en exemple le parc des Virunga (est de la RDCongo) affecté par l'insécurité.