vendredi 15 juin 2018

France : 180 ans pour qu’un pauvre atteigne un revenu moyen.




Et on ne parle même pas des migrants !!! 
Pour eux, c’est 250 ans ? 8 ou 10 générations ? 
L'« ascenseur social » est en panne dans de nombreux pays industrialisés : il faudrait cinq générations en moyenne dans l'OCDE pour qu'un descendant de famille pauvre atteigne le revenu moyen de son pays, et même six en France, estime l'Organisation ce vendredi.
« Il n'y a plus de mobilité sociale dans les pays de l'OCDE : les revenus, la profession, le niveau d'éducation se transmettent d'une génération à l'autre », a résumé Gabriela Ramos, conseillère spéciale auprès du secrétaire général de l'OCDE, lors de la présentation du rapport à la presse.
« Dans l'ensemble de l'OCDE, il ne faudra pas moins de cinq générations en moyenne pour qu'un enfant issu d'une famille en bas de l'échelle des revenus arrive au milieu de celle-ci », a-t-elle ajouté.
La France, tout comme l'Allemagne et le Chili, font encore moins bien que cette moyenne portant sur 24 pays de l'OCDE: le rapport estime que six générations y seraient nécessaires pour que les descendants d'une famille en bas de l'échelle des revenus (les 10% les plus bas) se hissent au niveau du revenu moyen. Soit « 180 années », a souligné Mme Ramos.
Arnaque à tous les étages ! rappel :
quand la « bourgeoisie ne se régénère plus, le système collapse » !

4 commentaires:

  1. Combien de génération pour tomber dans la pauvreté et être remplacé ?

    RépondreSupprimer
  2. HS l'aquarius qui est passé juste au large de Bonifacio
    clic sur "suivre"
    https://www.vesselfinder.com/fr/?imo=7600574

    RépondreSupprimer
  3. une vidéo sympa : caricature des godillots
    https://www.youtube.com/watch?v=SyB8VPufB-s

    RépondreSupprimer
  4. On vent du rêve, ça màge pas de pain.
    La tendance actuelle c'est la paupérisation vitesse V des classes moyennes.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.