samedi 16 juin 2018

Fin des diplômes au profit des certifications.


Paroles d’ LREM :

1) L'orientation doit être un continuum dans le temps et un travail d'équipe dans l'espace. Nous devons aider nos jeunes à construire leur projet. Pour cela, un fort accompagnement humain est nécessaire. AvenirPro

2) Adoption en 1re lecture de la loi AvenirPro un grand projet pour l’émancipation par le travail de tous nos concitoyens.


Vos Traductions bienvenues en commentaire, merci ! 

« Le travail libère » ! 




Attention ⚠️ : Les certifications ne sont pas des diplômes !!!!




logique du gouvernement : passer aux accords de branches pour tous les salariés. Ces certifications sont une conséquence directe de cette vision parcellisée et morcellée du travail salarié. Esclaves d’un seul et unique employeur potentiel, dans un seule branche.

Une certification par rapport à un diplôme, exemple :

-diplôme de BEP mécanique : 

démonter et remonter un moteur et, le cas échéant, être capable de produire la pièce défectueuse, seul avec les outils nécessaires. Le diplôme est payé par le contribuable. Il n’y a qu’un seul diplôme prouvant un niveau de connaissances et ouvrant droit à des équivalences permettant d’acceder à une meilleure formation (meilleur salaire).


-une certification en mécanique : 

être capable de changer le Delco et seulement le Delco sur une marque de voiture et une seule marque.

La certification est validée par la marque, dans une branche donnée et n’est valable uniquement dans le cadre d’un travail salarié pour cette marque. La certification est payée soit par celui qui la valide, soit par la marque. Il y a plusieurs niveaux de certifications de la 
plus facile à la plus compliquée mais toujours adossée à un même outil de marque spécifique. La certification n’ouvre aucun droit à équivalence, nationale ou internationale.

—— même les super-diplômés peuvent être amenés à valider des certifications. Elles ne représentent alors qu’une preuve de travail personnel dans un domaine/outil particulier et en aucun cas ne remplacent les diplômes ni ne fixent le niveau du salaire.


———- les marques se substituent à l’etat pour valider de faux diplômes sans aucune valeur.


Un monde d’exclus de la connaissance et donc de la compétence.


Je suis excédée ! Et dégoûtée car je pense que beaucoup se feront avoir. 

« Ils » créent un monde de démunis, taillables et corvéables à merci...



7 commentaires:

  1. « Le travail libère »

    Ma traduction c'est que c'est du Hitler avec seulement les mauvais côtés de Hitler. Exit le redressement national, le rejet de la finance "internationale" et l'homogénéité du peuple. A la place, on devient des travailleurs forcés dans un camp de concentration à ciel ouvert avec des kapos migrants, comme décrit il y a bien des années par Michel Drac. Dit autrement, tout se passe comme prévu et micron n'est qu'une marionnette interchangeable. Au moins a-t-il bon goût niveau vaisselle, mais cela risque de coûter un bras à la moindre scène de ménage...

    Bref, allez vous planquer à la cambrousse en attendant qu'ils suppriment la propriété privée de fait à l'aide de je ne sais quel nouvel impôt. N'oubliez pas, à la fin ils vont perdre. Serrez les fesses en attendant pour ne pas vous faire...

    RépondreSupprimer
  2. rien de nouveau sous le soleil! D'où sortez vous? Les diplômes sont la salle d'attente de l'emploi. L'utilisation d'un salarié est toujours liée à une "certification" de l'entreprise sous une forme ou une autre. Il n'y a que ceux qui sont restés dans la même boite depuis leur 1er emploi sans aucun changement qui ignorent ces modalités. L'état ne fait qu'entériner une pratique qui existe depuis longtemps. Faites un petit sondage auprès d'intérimaires (diplômés bien évidement!)et vous verrez . Petite info pour ceux qui n'ont pas été faire un tour à Pôle Emploi depuis 10 ans: maintenant quand une entreprise s'installe quelque part , elle fait des journées de recrutement. C'est une sorte de marché aux bestiaux en fonction des états d'âmes de la dite entreprise. Polo sélectionne les profils , l'entreprise filtre et écarte les cv de 3 pages. Puis tout ce petit monde se retrouve à faire des tests physiques, psycho , ou du n'importe quoi dont seule l'entreprise connaît la subtilité. Le diplômé +++ se retrouve avec le BEP cuisine avec comme seul point commun un salaire calé sur le minimum. La stratégie fonctionne depuis plus de 40 ans avec les laissés pour compte de cette société de consommation .
    Quand il n'y a rien dans le frigo les diplômes ne suffisent pas toujours ....
    Faire cette découverte aujourd'hui en 2018 montre combien vous êtes en dehors de la vraie vie!!!!

    RépondreSupprimer
  3. La logique de ce gouvernement? spolier les nationaux, les asservir et les formater comme esclaves. Il est évident que macron est le pantin de la finance apatride et de l'ultracapitalisme sous couvert de libéralisme et qu'il est l'ennemi de la France et des français.

    Sa mission consiste à transférer les richesses, dépecer la nation de ses biens par des cessions de participations injustifiées et de suppression des services publics par des privatisations abusives au profit des multinationales de la haute finance, supprimer les classes moyennes, installer en haut de la pyramide la classe milliardaire transnationale, celle qui échappe à l'impôt par des délocalisations, et en dessous ses serviteurs, idiots utiles, dont les chefs d'Etat nationaux ; à la base, il y aura des millions d'esclaves consommateurs, migrants déracinés corvéables, formatés à la pensée unique, obéissant inconditionnellement au maître global, psychopathe sans âme.

    Pour eux, l’Europe doit se tiers-mondiser et devenir multiculturelle pour mieux dissoudre la culture, l'histoire, les nations, les identités et mieux formater dans ce magmas "l'esclave de demain", l'abruti sans droits ni protection sociale ni syndicale qui se contentera de survivre avec le minimum vital, pendant que les marionnettistes s’empiffreront sur leur montagne d'or et sur le dos de leurs esclaves, tous égaux dans la misère.

    Pour réaliser leur plan, nul besoin de diplôme, l'esclave pucé, géolocalisé et hyperconnecté ne doit pas avoir la capacité de réfléchir pour devenir un être servile et surveillé dans sa cage d'humains en batterie de la smart city et accepter d'être réduit à l'état d'objet et de renoncer à ses droits humains.

    En résumé, nos élites construisent les camps de concentration de demain sous nos yeux, et les prétextes du développement durable, de la mobilité et la flexibilité, l'agenda 30, la culture de l'hospitalité, le respect de la planète, le réchauffement climatique, la migration économique, la libre circulation des entreprises et des capitaux, la réduction de la dette publique, tout cela n'est que pur prétexte pour nous faire consentir et participer à la construction de nos propres prisons.

    Une fois qu'on a analysé et écrit tout cela, ce qui s'appelle la prise de conscience, que faire avant qu'il ne soit trop tard pour éviter de tomber dans leur piège?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très bon commentaire que j'ai eu la flemme d'écrire moi-même.

      "que faire avant qu'il ne soit trop tard pour éviter de tomber dans leur piège?"

      Si on considère cette dynamique délétère qui dure depuis 50 ans, je dirais que nos options sont ou de nous soumettre (à l'isloum), ou de faire la guerre. Nos ancêtres auraient choisi la guerre. En sachant que la guerre peut être perdue.

      Nos baby-boomers nous ont mis dans la m*rde. C'est chaud quand même de détruire une civilisation millénaire en l'échange de quelques petites jouissances ponctuelles... Génération qui sera maudite par l'Histoire de France.

      La guerre. Si on ne la fait pas, on la perd par définition.

      https://www.youtube.com/watch?v=ztIxnkfzRUI

      Sinon, on peut essayer de contourner ces options car s'il y avait la guerre civile, on ne s'en relèverait peut-être pas.

      Michel Drac pense quant à lui que s'il n'y a pas d'évènement extérieur à la France, nous pourrirons tranquillement jusqu'à notre disparition dans la misère.

      Prions pour qu'il se passe quelque chose de global qui entrainera notre rédemption. Rien ne viendra de la France seule.

      En tant que FDS, on se doit de survivre et de garder notre culture, d'apprendre, de se former et de s'entrainer à ce qui s'en viendra peut-être.

      Une France à 40 millions d'habitants résoudrait tous les problèmes.

      http://www.deagel.com/country/France_c0072.aspx

      Soit 15 million de divers "évaporés" ainsi que 10 millions de FDS. A quelques millions près pour chaque.

      Et les divers continuent à s'enkyster ?

      LOL

      Oui, l'avenir est riant. A chacun de se demander s'il va se soumettre ou pas sans combattre. Mais l'histoire choisira pour nous... comme à chaque fois !

      Supprimer
    2. C'est pourquoi la première chose a faire est de se prendre en main. Ne plus compter sur l'Etat pour eduquer ses enfants, pour s'informer, pour couvrir ses besoins vitaux. La liberté se construit.

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.