vendredi 15 juin 2018

Ces chères têtes blondes.






L’État débordé par la montée de la violence des mineurs titre Le Figaro. 

Cambriolages, vols de véhicules, vols violents avec armes: la part des moins de 18 ans mis en cause dans l’ensemble de ces infractions dépassait les 25 % en 2017.

——-
Elles sont neuf. Elles ont moins de 13 ans. En France, l'an dernier, ces fillettes, mais aussi 134 garçons guère plus vieux, ont été mis en cause pour vols de voitures. Et si l'on prend en compte toutes les infractions de ce type sur lesquelles la police ou la gendarmerie ont été capables de mettre un nom, les mineurs représentent désormais un mis en cause sur trois.
Les mineurs comptent aussi pour un quart du vivier des auteurs présumés decambriolages de logements. Ceux que la police a pu appréhender. Les moins de 18 ans représentent 3% des mis en cause pour homicide, une proportion qui passe à 9% pour les coups et blessures volontaires.
Un auteur présumé sur cinq de vol avec arme signalé à la justice est un mineur. Leur part chez les mis en cause pour vols sans violence est de 24%. Source

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.