lundi 21 mai 2018

« Surveiller ou Punir » la Chine a choisi.

Source

Chine :

des caméras équipées d'un système de reconnaissance faciale pour surveiller si les étudiants sont attentifs, ont rapporté des médias d'État chinois. 

Ce «programme pilote» permet d'analyser l'attitude et les expressions des visages des élèves ; et de déterminer en temps réel leur niveau d'implication et leur état émotionnel (bonheur, peur, dégoût, surprise ou colère), précise le Global Times, un quotidien proche du Parti communiste chinois (PCC).

«Grâce à ce système, on peut voir quels élèves sont concentrés, et lesquels ont l'esprit qui vagabonde», se félicite le professeur principal de l'école, Ni Ziyuan, sur le site d'information Sina News. Si un élève se conduit mal ou n'est pas attentif, le professeur en est aussitôt informé. 

L'objectif est aussi d'évaluer les qualités pédagogiques des enseignants, fait valoir l'établissement. Et de pouvoir recenser rapidement les présents et les absents.
À en croire les médias chinois, les jeunes participants à cette expérience sont ravis d'être fliqués.

La Chine, qui a installé plus de 170 millions de caméras sur son territoire, a de plus en plus recours à la reconnaissance faciale. Le système de surveillance Skynet, installé dans 16 municipalités et provinces chinoises, aurait ainsi permis d'identifier ces deux dernières années plus de 2000 personnes recherchées, selon la presse d'État. 

Récemment, un fugitif a même été repéré - à sa plus grande stupéfaction - dans une foule de 60.000 personnes, assistant à un concert de musique pop dans la ville de Nanchang.