mercredi 30 mai 2018

Pensons au Limousin.

Sachant qu'une fourchette comprise entre 2 et 5 années de salaire donne une idée de la valeur habituelle d'un bien immobilier sur le long terme, que pensez-vous de la situation... disons en Île de France ?


Se marier à 20 ans. Ne vivre qu’avec un seul salaire. Acheter un deux pièces à Limoges. Un plan de vie. 

9 commentaires:

  1. Logement pas trop cher à Paris avec vue sur le canal St Martin :

    https://www.decathlon.fr/arpenaz-2-pers-verte-id_8293539.html

    J'imagine que ces prix sont ceux des villes.

    Je pense que les gens qui ont le souci de leur famille devraient songer à quitter les villes. Le coût des maisons de village ou des propriétés agricoles est tout autre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les gens veulent la ville. Ils ne veulent pas de la nature, des villages, ils veulent le bruit et la fureur, les bars, etc...

      Mais aussi les hôpitaux, le train, les lycées, les expos et les concerts....

      Supprimer
    2. Je sais Wendy.

      Les gens n'ont pas compris que les hôpitaux sont devenus dangereux, les transports publics sont bondés quand ils n'explosent pas, les lycées enseignent la théorie du genre, les musées exposent des croix trempées dans de la pisse et y'a des cinglés qui tirent dans la foule lors des concerts.

      Je me passes très bien de la fureur de la ville, il y a un lycée qui enseigne les maths et la biologie à 15 mn en voiture. Il faut juste veiller à ne pas rouler sur le hérissons qui a élu domicile près du 3e virage en sortant du village et qui est un fréquent usager de la route. Le spectacle de la nature vaux bien tous les films de zombies mutants transexuels migrants venu de l'espace que nous propose actuellement la civilisation.

      Supprimer
    3. Je sais tout cela, par expérience, de très bons lycées en province aussi ici mais.... privés pour la plupart !!!!

      Je tiens à redire que la France rurale a été défigurée au fil des pots de vin laissés aux maires pour des constructions d’une laideur invraisemblable !

      Dans le Périgord à part quelques villages « préservés » au lieu des châteaux un habitat horrible !!!!

      Des vieux retraités qui « font construire » du pav de banlieue hideux au milieu de nulle part...

      Subventions et toussa...

      Au final, la ruralité profonde est devenue dangereuse (là où je suis née) et la ville moyenne dénuée d’intérêt puisque défigurée et sans le lien social/familial d’autrefois.

      Je passe aussi sur l’installation de lieux de cultes nouveaux qui viennent encore diviser les petites ville de la France profonde en communautés...

      Personne n’est obligé de me croire mais la ruralité française a des soucis profonds.

      La dernière usine de ma petite ville ferme...

      A terme moins de touristes moins d’euros... moins de tout...

      Souillac dans le Lot est un exemple frappant.

      De ville rurale et artisanale elle est passée à ville abandonnée puis repeuplée par des populations exogènes extrêmement revendicatives....

      Maisons fermées à perte de vue et HLM déjà délabrés...

      Et encore, ça c’est pas le pire...

      Supprimer
  2. https://www.leboncoin.fr/ventes_immobilieres/1439449760.htm/?ca=12_s

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, partout en France ...

      Elle est belle cette maison pour son prix !!!! Misère....

      Supprimer
  3. on trouve dans les 17 000 annonces filtrées à moins de 50 000€

    https://www.leboncoin.fr/ventes_immobilieres/offres/?th=1&q=maison&pe=2&ret=1&ret=2

    RépondreSupprimer
  4. ici en creuse très peu de population exogène et l immo bas tous les records de prix bas
    bien sur pas de transport en commun et pour le pain ou les courses , c est 15 km .. 45 pour le super lycée ...mais la vie et belle ici
    isa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En centre Bretagne idem . On s'adapte très bien à ne pas avoir sa baguette chaude au ptit dej .
      Les territoires sont remplis de gens démerdards . Les transports scolaires assurent les liens pour les besoins des familles. La vie culturelle fourmille d'initiatives dans un rayon de 30 bornes . Le calme et la vraie vie sans les tracas de la ville.
      la vie est belle chez nous. Pour les jobs même s'il faut se farcir 20 bornes on convoite depuis toujours entre collègues.
      Ah c'est vrai que ces dernières semaines les épandages de lisier n'étaient pas le meilleur parfum de printemps. Mais comparé à la puanteur de la ville , du métro , il n'y a pas photo.
      Un conseil n'allez pas dans une ville de plus de 50à 60000 habitants. La tranquillité et le plaisir de vivre est encore dans ces conditions.

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.