lundi 21 mai 2018

L’Italie et la remigration.


Le gouvernement italien de centre gauche sortant a fait de nombreux efforts en matière d’immigration. Mais les expulsions massives promises n’ont pas eu lieu. Plusieurs facteurs en sont la cause, dont les difficultés pour Rome d’obtenir le feu vert des pays d'origine. Environ 500 000 clandestins sont installés en Italie, mais au rythme actuel des expulsions (6 514 l’année dernière, selon le ministère de l'Intérieur, NDLR) cela pourrait prendre plus de 75 ans pour les renvoyer, ont indiqué les médias italiens.
Le programme commun du Mouvement 5 étoiles et de la Ligue prévoit de remédier à ce problème, rapporte Le Point ce lundi 21 mai. En effet, la coalition politique veut accélérer l'examen des demandes d'asile et expulser systématiquement les déboutés.
Source



Plusieurs point du contrat entre le M5S et la Ligue ciblent l’immigration, et visent la fermeture des frontières, des expulsions massives, et la lutte contre la corruption supposée des ONG.

Source

"Stop à l’invasion", "Les Italiens d’abord" : les slogans de campagne, portés par les dirigeants de la Ligue [anciennement Ligue du Nord], parti d’extrême-droite italien, ont donné le ton. 

Le durcissement de la politique migratoire italienne est inscrit dans le contrat conclu entre la Ligue et Mouvement 5 Étoiles (M5S) anti-système, les deux partis qui se partagent le gâteau gouvernemental suite à leur victoire aux législatives du 4 mars. Dans ce programme de gouvernement, est notamment affichée la volonté d'accélérer l'examen des demandes d'asile et d'expulser systématiquement les déboutés comme les quelque 500 000 clandestins installés en Italie.



Si l’Italie devait mettre 75 ans pour ré migrer ses clandestins.... 
la France nécessiterait au moins 250 ans pour renvoyer les siens augmentés de ceux des autres....

4 commentaires:

  1. Si l’Italie devait mettre 75 ans pour ré migrer ses clandestins....
    la France nécessiterait au moins 250 ans pour renvoyer les siens augmentés de ceux des autres....


    La Russie à mis quelques mois à vider la Prusse Orientale, 15.000.000 millions d'allemands foutu dehors.

    Les délais que vous citez sont ceux de la Paix.

    RépondreSupprimer
  2. L'UE estime que 70 à 80% de l'immigration illégale en Europe se fait de Turquie vers la Grèce en rafiot.
    La Grèce est un isolat territorial dans Shengen. Les pays de Shengen au nord des Balkans ont fermé leur frontières, ce qui piège les migrants dans les Balkans.
    Mais leur destination n'est pas les Balkans. C'est le Merkeldorado.
    Ils finiront par y arriver. Quand la Bulgarie et la Roumanie feront partie de Shengen, il n'y aura plus d'isolat.
    En attendant, à Patras, d'où les ferry partent pour l'Italie, s'est constituée une jungle de Calais bis. Comme à Calais migrants tentent de monter dans les semi-remorques avant l'embarquement.
    Le nombre de migrants 'en transit' en Grèce serait de 750.000 (sans doute bien plus). La Grèce ne délivre que très peu de droits d'asile car bien peu sont éligibles (pays en guerre) la pluspart étant des migrants économiques.
    Il n'y a déjà pas de travail à Athènes pour les Grecs, donc encore moins pour les migrants. Trafic, prostitution, soupe populaire.
    Et ils finiront par passer au nord, au compte goutte, mais il y passeront.
    La remigration? Il faudrait déjà fermer le robinet et on en est loin.
    Erdogan ne cache pourtant ses intentions : repeupler l'Europe de musulmans. Il ne faut pas croire que Merkel et les USA soient dupes. La politique extérieur des Allemands depuis le XIXe s et celle de l'OTAN maintenant consiste à favoriser l'influence turque sur les Balkans afin de faire reculer celle de la Russie.
    Le démantèlement de la Yougoslavie puis la guerre contre la Serbie (que tout le monde oublie dans la propagande européiste selon laquelle l'UE c'est la paix) ont abouti au nettoyage ethnique des Serbes de Bosnie et des Serbes du Kosovo, créant deux étant 100% musulmans en Europe, ce qui n'a pas de précédent. Aucune ONG n'a milité pour le retour de la population Serbe de Bosnie dans leurs villes et villages restées déserts depuis les années 90s.
    Par contre, quand les centaines de milliers de migrants musulmans sont arrivés là, on a fermé les frontières ce qui les a obligé à s'installer là.
    En politique il n'y a pas de coïncidences.
    Merkel et l'Otan reislamisent activement les Balkans.
    Mais ça ne s'arretera pas dans les Balkans. On a fait venir ces gens en leur faisant mirroiter le Merkeldorado. Pas la misère des Balkans.
    Ils passeront.

    RépondreSupprimer
  3. C'est bizarre comme ils avaient l'air toujours beaucoup plus performant en tout à l'époque :

    Pour la seule année 1962, 650 000 personnes arrivent d'Algérie, dont 512 000 pour le seul été de cette année 1962.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Exode_des_Pieds-noirs#Nombre_des_rapatri%C3%A9s

    RépondreSupprimer
  4. Rost hors de lui sur LCI parce que Macron ne veut pas filer du pognon pour les banlieues et veut envoyer les flics à la place.

    "Il est ouw le pognon ladidon ?!? Je suis howe de moi ladidon !" aurait-il éructé.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.