jeudi 17 mai 2018

La mort dans le bouddhisme tibétain


J’avais lu « le livre des morts tibétain ».

Et je me souviens encore du chapitre sur « les bardos de la mort »...

C’est pas automatique de voir la lumière blanche, souvent on passe à côté et on se retrouve dans une « zone grise » qui n’a absolument rien de sympathique.

Pour prendre le bon chemin nous n’avons qu’une minuscule fraction de millième de seconde et comme souvent nous avions beaucoup pêché, on le loupe car nous ne sommes pas « éveillés ».

On erre dans un espace de poussière, assez sombre, qui nous renvoie à nos peurs pendant un temps indéfini avant de nous réincarner selon nos actions dans notre vie antérieure ...

Ces « bardos de la mort » m’avaient fait froid dans le dos... je n’ai pas trop l’espoir de rejoindre la lumière directement ... trop de pêchés...

14 commentaires:

  1. Merci de confesser que tu es mauvaise donc c'est pour ça que tu cherches la merde chez les autres cela te permet d'oublier que tu es destiné à l'enfer.

    Voilà ce qu'il se passe quand on donne la liberté aux cruches, elle pense avoir un cerveau et tout comprendre la vie alors quels ont été trompé toute leur vie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et toi qui est tu pour juger ton prochain !

      Supprimer
    2. "trop de pêchés"???? Tu devrais faire un reset pour te vider la tête de ces affaires-là. La culpabilité est le fond de commerce des religions. Change de partition et joue une autre musique .
      L'autre qui te colle avec ses réflexions pour te mettre la tête sous l'eau est du même lot.
      Si la mort te fait peur c'est normal car notre monde a effacé l'apprentissage de cette aspect de notre existence. Maintenant on ne voit plus la mort sauf dans les grandes messes médiatiques pour mettre tout les gens à l'envers.
      cool....

      Supprimer
    3. Le "pêché" a-t-il jamais eu une signification autre que religieuse ? Tout en posant la question, je réalise que je n'en sais rien !!! Si avoir la foi c'est passer son existence à craindre de terminer en "enfer", pas sûre qu'on soit dans la "vraie" vie... La mort fait peur dans la société d'aujourd'hui, pas normal quand on en est spectateur en direct, on nous en parle chaque jour comme si c'était banal, on nous "apprendrait" plutôt à oublier la vie...
      Finalement, d'accord sur le fond ou sur le sens profond de ta réflexion anonyme 10:31:)) En se rappelant que l'existence est éternelle...
      C'est une partition qui a déjà changé, elle est remise au goût du jour par des techniques très scientifiques, on y est presque, entre le clonage, l'homme augmenté, trans-humanisme, greffe de la tête (rien que l'idée me fait redouter cet enfer !)... L'enfer est sur terre, on ne peut plus en douter ! Avec cette religion que l'on veut nous imposer (et non ce n'est pas celle à laquelle vous pensez, tout de suite !!) alors je vais essayer le terme " imprimer", ça correspond assez bien à cette croyance dont on nous berce avec, à la fois une douceur feinte sans aucune émotion dans la voix (je suis plus radio que vidéo, de la vieille école quoi) et cette explosion de violence, de faits guerriers et divers énumérés jusqu'à la nausée !

      Difficile de rester cool, trop sensible ou pas assez endurcie ?
      J'ai pourtant du vécu et sais bien que c'est ainsi depuis la nuit des temps...! La zone grise est là, trop proche et si elle doit mener aux ténèbres, ce n'est pas pour moi que j'ai peur, c'est morte de honte que j'arrive parfois à culpabiliser d'avoir eu 3 enfants désirés avec tant de bonheur, c'était hier tellement la joie étreint encore mon coeur !
      alors pourquoi, malgré une nature optimiste et une foi sans limites dans le vivant dans son entier, être terrorisée en m'interrogeant sur le devenir de mes huit petits enfants, et avoir tant de mal à garder espoir pour ces générations présentes et futures , tous ces jeunes privés d'avenir, perdus sans idéaux, ont-ils encore des valeurs en eux et aux yeux des autres, nous leurs aînés ?
      Sacrifiés au nom du nouveau dieu Fric, soit, bien vu le fond de commerce des religions, je suis d'accord sur le constat, mais je ne veux même pas envisager qu'il n'y a rien à faire, ou la colère monte plus vite que mon moral baisse hélas !
      La spiritualité des tibétains m'intéresse sans bien comprendre leur approche, elle m'inspire plus de paix que de crainte, la sagesse reconnue de la très ancienne civilisation chinoise que je reconnais dans ces religions asiatiques me semblent empreintes d'une certaine sérénité, c'est déjà pas mal, et il me paraît assez sain de ne pas attacher trop d'importance au devenir du corps. la solution serait-elle de revenir aux fondamentaux, si j'ose dire, soit se référer à toutes ces croyances ancestrales, en étudier l'histoire sans détours, nous redonnerait peut-etre foi et espoir en notre humanité future ?
      Désolée pour la longueur, et merci à tous.
      Mamie 47

      Supprimer
    4. Le bien le mal...

      Oui, je pense que le péché a une signification en dehors des religions.

      Quand quelqu’un fait quelque chose de mal il le sait. En général nous nous conformons aux règles de survie du groupe.

      Tuer un membre de son groupe est mal car il met tout le groupe en danger.

      Voler, idem, cela met la survie du groupe en danger.

      Quand quelqu’un déroge aux règles de bases il le sait très bien, donc je pense que ce qu’on nomme « pêcher » a une raisonnance en dehors de toute pensée religieuse.

      La religion n’est que la loi d’avant la formation des états.

      Nos enfants s’en sortiront, ils feront comme nous, ils s’adapteront.

      Comme nous, il y aura de la perte et des réussites, la vie continuera. De l’amour et de la haine. Des échecs et des réussites et des injustices.

      Merci Mamie 47

      Ne te fais pas trop de soucis , fais confiance à tes enfants.

      Nos enfants sont toujours « mieux » que nous, c’est la loi des générations !

      Ceux qui involuent disparaissent d’une façon ou d’une autre.

      Supprimer
    5. "Oui, je pense que le péché a une signification en dehors des religions." oui ça s'appelle la spiritualité. Ce qui manque à la plupart et qui explique pourquoi le monde est dans cet état.
      Nos zélites adorent les religieux, surtout ceux à bas QI, ce qui explique l'immigration de qualité qu'on nous impose depuis 50 ans. C'est bon pour le pouvoir la religiosité, des masses de décérébrés superstitieux, faciles à manipuler, volontiers fanatiques, frustrés, hypocrites, haineux, ennemis de Dieu. Prêt à décapiter son voisin ou à tendre l'autre joue, c'est selon. Mais c'est frappant comme ils se ressemblent.
      Par contre la spiritualité c'est une démarche sincère, volontaire, solitaire de recherche de Dieu. (je pense d'ailleurs qu'une des raisons pour laquelle nous subissons l'immigration musulmane est qu'au début des années 70, les occidentaux commençaient à comprendre l'arnaque des religions et commençaient à se tourner vers la spiritualité. Et ça c'est trop dangereux pour le pouvoir).
      Comme disait l'autre "le XXIème siècle sera spirituel ou ne sera pas", je crains qu'il ne soit pas.
      Bon ramadan aux rares musulmans qui le font réellement :) Et félicitations à ceux qui ne le font pas et ont l'honnèteté de le revendiquer :)

      Supprimer
  2. Le « le livre des morts tibétain » est une sorte de code de la route de l'après vie destiné aux ...tibétains.
    Le livre de la mort de l'occident c'est "les urgences".
    Éveillé ou pas éveillé tout le monde y passe. La différence est dans la gestion des jours qui suivent. Celui qui ne veut ni obsèques ni cimetière peut se faire incinérer. Mais c'est là que commencent les difficultés.
    On peut parler de tunnel , de lumière blanche , grise ou bleue mais on oublie que bien souvent une partie invisible du mort reste à côté de son ancien corps, quand il existe. S'il est devenu cendres ce corps invisible reste sur les lieux où il habitait et attend . Et parfois il attend très longtemps car l'éternité ....c'est long!
    Donc il n'y a pas de milliardième de seconde pour rattraper une vie vide sens. La salle d'attente a beaucoup de monde et les secondes se suivent et se suivent.
    Développer une spiritualité pendant la vie est une sage mesure. La transition est facilitée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au Tibet, les morts sont dépecés, jetés aux vautours et les os réduits en cendre. Ils ne sont pas enterrés parce que le sol rocailleux ou gelé est trop dur. Ils ne sont pas brûlés tout simplement par manque de bois, de combustible. Le corps n'a aucune importance, absolument aucune.

      Supprimer
    2. système écologique et économique.
      Important de souligner que pour eux toute l'existence se passe à préparer l'après vie.
      Donc ils ont codifié la transition en respectant des délais bien plus importants que nous pour se débarrasser du corps(plusieurs semaines). Pour eux le corps a beaucoup d'importance pour les expériences matérielles de la vie. Mais il faut anticiper la mort en faisant le point sur les erreurs et les mauvais comportements. Ce qui reste comme mauvaise conscience au moment de la mort peut impacter la vie suivante.

      Supprimer
    3. Idem en principe et dans les grandes lignes chez les chrétiens où la vie doit permettre de prendre conscience et de modifier les erreurs et mauvais comportements (les pêchers) afin de préparer son après-vie et d'éviter autant que possible le purgatoire et l'enfer.

      Supprimer
    4. Chez les chretiens il y a le pardon divin si nous nous repentons sincèrement...

      Supprimer
    5. le pardon c'est comme la tolérance une combine pour tout faire passer.

      Supprimer
    6. Se repentir sincèrement, c'est chercher à prendre conscience de ses erreurs et faire les efforts pour les corriger. Un vrai chemin spirituel terrestre, la traversée du désert associée au lève toi et marche si difficile. Sinon c'est le rôle du purgatoire. Pour les indécrottables il restera une éternité dépourvue d'amour. La couronne angélique quotidienne permet de vivre en partie ce purgatoire sur terre, mais combien en auront la force, l'envie, la volonté ?

      Supprimer
    7. c'est bien ton" Pour les indécrottables il restera une éternité dépourvue d'amour" !!!!
      Pour moi j'appelle ça l'anti vie . Tous les prophètes de malheur qui disent après moi le chaos.
      Les efforts sont souvent détournés vers des causes qui épuisent et qui vampirisent la conscience. Alors souvent les gens se découragent et disent "à quoi bon!".
      Donc c'est vraiment bien de chercher à s'améliorer en travaillant ses propres imperfections.
      La couronne angélique est allumée sur des têtes par ci par là .C'est très beau. Mais il reste beaucoup à faire.

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.