lundi 21 mai 2018

Italie : un gouvernement d’union anti-Europe !



 (Luigi di Maio, chef de file du Mouvement 5 Étoiles )



Giuseppe Conte, du Mouvement 5 étoiles, a été choisi pour diriger le nouveau gouvernement italien anti-Europe, a annoncé (en italien) Luigi Di Maio, le leader de la formation politique, lundi 21 mai. 

"Evidemment notre objectif est d'améliorer la qualité de vie des Italiens. Notre méthode a été d'abord de discuter du programme et ensuite du nom (...). Notre président de la République doit évaluer notre nom, un nom juste", a déclaré Luigi Di Maio

Le Mouvement 5 Etoiles, un parti "antisystème", est arrivé en tête aux législatives, et a signé un contrat de gouvernement avec la Ligue, une formation d'extrême droite.

Source

Le contrat de gouvernement conclu par la Ligue et le Mouvement 5 étoiles n'évoque pas une sortie de l'euro mais entend "revoir, avec les partenaires européens, le cadre de la gouvernance économique", y compris la monnaie unique, pour revenir à une Europe des pères fondateurs, de "paix, de fraternité, de coopération et de solidarité".  
Un projet qui inquiète les partenaires européens, dont la France. Et ses avertissements par la voix du ministre de l'Économie ont vraiment été très mal accueillis à Rome.
Que les Français s'occupent de la France et ne se mettent pas à casser les pieds chez les autres.
"Aujourd'hui à nouveau une énième 'invasion de terrain' d'un politique européen contre le vote des Italiens. Il y a ce ministre Français qui dit 'le prochain gouvernement devra continuer à faire ce qu'on fait tous les autres avant lui'. 

Qu'il se mette le coeur en paix : nous ferons l’exact contraire de ce qu'on fait les gouvernements qui nous ont précédé." 

Source

——- entre Merkel dans les choux, le RU sur la mer, l’europe de l’est qui fait sciession...

Elle se porte mal l’europe ! Début de la fin ? Quoiqu’il en soit la criiiise, les migrants et les 
« Problèmes sociiiietaux » sont vraiment trop lourds à porter pour beaucoup.

5 commentaires:

  1. L'Histoire n'est qu'un eternel recommencement.

    L'Europe a connu entre 1865 et 1914 une union monnétaire nommée Union Latine.

    Elle se basait sur une monnaie commune, le Franc Germinal (etalon or). Les Etats membres de l'Union Latine frappaient des pieces d'or de taille et valeur identiques, même si l'unitê changeait de nom : Franc or en France, Suice, Belgique, Lire or en Italie, Drachme or en Grèce...

    La première crise de l'Union Latine fut la faillite de la Grèce, suivie de la quasie faillite de l'Italie, qui pour s'en sortir instaurant un systeme de double monnaie, or et argent qui ne fit que précipiter la crise.

    Nicolas II de Russie, prévoyant que tout ceci finirait en guerre généralisée tenta d'organiser la toute première conférence pour la paix à Vienne, qui ne parvint qu'a retarder l'échéance.

    Le scenario classique quoi. L'Europe trébuche sur la Grèce pour se casser la figure sur l'Italie. Pourquoi? Parce que le systeme est fait pour favoriser les gros industriels du nord en leur ouvrant des marches publics mirifiques au sud : Canal de Corinthe, Port du Pirée, Pont Rion-Antirion, jeux olympiques à Athènes...
    Ah ben non en fait le pont n'a pas put etre construit au XIXe siècle mais on l'a fini juste à temps pour la faillite de 2008.
    Une fois les gros industriels du nord goinfrés, les pays du sud font faillite et entrainent tout le systeme avec eux,
    Et puis les Russes commencent à présentir que pour se refaire les gros industriels en question vont pousser à la guerre.
    Et à ce moment, tout le monde se met à traiter les Russes d'impérialistes et les Européens s'entendent pour leur piquer la Crimée. Ce qui echoue à chaque fois.
    Voila où on en est. Ensuite, c'est 14-18


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle perspective ! :))

      Merci pour les rappels !

      Supprimer
    2. En gros tu nous racontes la création du système monétaire international.
      A mon avis tu mélanges beaucoup de choses.
      En dernier les jeux olympiques d'Athènes sont un grand classique du plombage d'un pays . Le Japon , L'Espagne et même le Canada ont eut de gros soucis sur le sujet en leurs temps. Soucis qui perdurent sous certaines formes maintenant encore...
      Le grand drame de notre époque est l'Euro qui n'a pas rendu service aux européens sauf aux Allemands. On serait resté à l’écu les problèmes auraient été moindres.
      L'Italie est loin d'être un drame. Sa gouvernance est à l'image de ses concitoyens volubiles et versatiles.
      On attendait un renouveau de l'occident venant de la Russie. Finalement peut-être viendra-t-il de l'Italie?

      Supprimer
  2. Génial, Géocedille ! Merci de ce rappel !

    RépondreSupprimer
  3. Corrections : Conte n'appartient pas au M5S mais en est proche , ce qui peut sembler sans importance vue de la France mais se traduit en termes de fonctionnement en Italie .
    En termes de coalition de gouvernement , le président du conseil ne pouvait être qu ' extérieur en termes d'indépendance.
    Pour exemple , les députés italiens ne sentent pas tenus de voter selon la ligne de leur parti s'ils le jugent nécessaire , impensable en France ou l'esprit godillot règne dans tous les partis.
    Cela peut paraître un chouïa bordélique pur un esprit réputé cartésien mais oh! Combien sympathique car délicieusement humain...
    La Lega ou la ligue n'est pas cataloguable comme extrême droite puisque la place est déjà prise par un mouvement comme forze nuova même si vue de la France puisque la Lega et le Fn français font partie du memE groupe au parlement européen , on les catalogue d'extrême droite.
    Le nombrilisme français souvent inculte peut parfois irriter un tantinet les esprits épris de précision.
    Transposer le modèle français comme un calque sur l'Italie me semble digne de Macron en termes d'arrogance et de prétentions.
    Au moins doit on créditer les italiens d'avoir fait ce que les français n'ont pas su faire et continuent à ne pas savoir faire : desserre le collier et/ ou d'essayer ( l'important est de participer , n'est il pas ) de sortir du troupeau.
    M.S.BLUEBERRY.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.