lundi 28 mai 2018

Italie : le coup d’état bruxellois.






Un ex-cadre du FMI à la tête du gouvernement italien. 

"Depuis l’entrée en vigueur de la Constitution italienne, en 1948, jamais le président de la République n’avait osé contredire ainsi le vote populaire en refusant la nomination d’un gouvernement majoritaire au Parlement."


Un technocrate plutôt que le choix des électeurs. 

Au moins, le message délivré par Sergio Mattarella, le président de la République italienne, ce lundi 28 mai, est clair. Le chef de l’Etat a chargé Carlo Cottarelli, un ancien cadre du Fonds monétaire international (FMI) sans expérience politique, de former un gouvernement. Quelques heures auparavant, dimanche, il refusait de signer le décret de nomination du gouvernement de Guiseppe Conte, le Premier ministre choisi par le Mouvement 5 Etoiles et la Ligue, coalition majoritaire issue des élections législatives du 4 mars. Si les révolutions de palais ressemblent à une figure imposée de la démocratie italienne, ce coup de force inédit, favorisé par un cadre constitutionnel erratique, plonge l’Italie dans une crise politique profonde. Il installe au sommet du pays un rapport de force frontal entre le Président et le duo Luigi di Maio (M5E)-Matteo Salvini (Ligue), qui ne pourra être résolu que par de nouvelles élections, probablement à l’automne.

Source

L’europe est une prison

En cas d'élections anticipées et d'alliance  entre le Mouvement 5 Étoiles et la Ligue de Salvini, on se dirige probablement vers un raz-de-marée en faveur de cette coalition, selon l'analyse de l'@Ist_Cattaneo. 



Rappel :


17 commentaires:

  1. Coup d'Etat légal mais coup d'Etat quand même!

    Certains commence à dire que le Mouvement 5 Étoiles et la Ligue de Salvini connaissent leur premier échec avant même d'avoir pu gouverner!!
    Les gens son complètement pété du bulbe!!

    Ça va mal finir!!

    Marmotte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ca fait depuis la crise de 2008 qu'il y a des coups détat en UE.
      Souvenez vous, rien qu'en Grèce :

      Papandreou, alors premier ministre a été deposé pour avoir suggéré de faire un référendum sur le mémorendum de la troïka (BCE, FMI, Commission Européenne).

      Varoufakis (ministre de l'économie) a été dêposé sur coup de fil de la Commission Européenne et remplacé par un ex cadre de Golden Sachs, la banque qui avait organisé le trucage des comptes grecs pour lui faire adhérer à l'Euro.

      L'ERT, la société publique de radio-télévision grecque a été fermée en 24 h sour coup de fil de la Commission Européenne car elle était coupable de maintenir la fierté nationale et des programmes culturels de qualité. Deux ans plus tard, elle a été remplacée par une nouvelle ERT, sauce Announa, blindée d'emission, de télé-achat, de divertissement médiocre et vulgaires, et l'info est un oncentré de propagande antisociale, européiste, migrationiste et politiquement correcte.

      Il y a eu les référendums de 2005 en France, Hollande, Irlande, ignorées et contournés.

      Et il semble maintenant assez peu probable qu'il y ait un jour un Brexit.

      Ce qui se profile c'est un coup d'état pan-européen instaurant un état fédéral sur fond de crise des dettes.

      Les mandataires liquidateurs des états nations sont en place dans la pluspart des gros Etats Membres de l'UE et il ne peuvent pas prendre le risque de perdre de grandes puissances économiques comme la GB ou l'Italie.

      Leur projet ne s'est pas passé comme prévu. La Turquie 'modérée' devait entrer dans l'UE en 2015. À cette date, 80 millions deTurcs pouvaient migrer ou bon leur semble en Europe, ce qui aurait permi de dénaturer considérablement la démographie, notemment de l'Allemagne et des Pays Bas. Erdogan avait d'ailleurs expliqué clairement que repeupler l'Europe était son objectif.

      Ca ne s'est pas produit : Erdogan a refusé de traiter Chypre comme un Etat Membre (pas d'ouverture des ports et des aéroports turcs aux bateaux et avions chypriots).
      Chypre, soutenue par la Grèce, a donc fait valoir que la Turquie ne respectait pas les règles d'adhésion et la candidature Turque a déraillé.

      Les tenants du changement demographique de l'Europe on donc dégainé le plan B : Les boat people.

      Quand à Chypre et la Grèce elles ont été neutralisées politiquement par la Troïka et punies à coup de hair-cut (saisie des comptes bancaires) et de paupérisation de la population.

      Comme la guerre d'Espagne a servi a valider les nouvelles stratégies militaires allemandes, la crise greco-chypriote a servi à rôder le coup d'état bancaire qui consistera à basculer les pertes de la haute finance sur les comptes publics, utiliser la dette publique pour liquider politiquement les Etats-Nations, via le MES, imposer à tous une société sans cash qui fera des déposant des proies faciles pour refinancer les banques par la saisie des dépots bancaires les plus fournis.

      Ca implique aussi de faire taire les opposants. L'opprobre médiatique n'y suffit plus. On commence à avoir des prisonniers politiques, en France lors de la Manif Pour Tous, (Libé a pondu un article cynique reconnaissant que la MPT avait raison sur toute la ligne concernant la GPA et la PMA) et en GB Tommy Robin-des-bois qui a dévoilé le viol des mineurs blanches de la clase prolétaire par des gangs pakistanais sous couvert de la police.

      Supprimer
  2. L'enjeu est énorme. Ils ne laisseront coûte que coûte pas prendre les rênes du gouvernement par des nationalistes souverainistes. Contrairement aux votes des italiens... L'été sera comme les étoiles le prédisent très chaud.

    Entendu sur polony.tv / JM Quatrepoint: " L'Italie ce n'est pas la Grèce. 3ème économie européenne, 2.300 milliards d'€ de dettes, plus 600 milliards de dettes garanties Target 2 par l'Allemagne, la Bundesbank donc s'il y a un collapse, tout le monde est touché."

    Isa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il va se passer « quelque chose » car c’est devenu intenable...
      Je vois bien une énorme crise financière et la spoliation organisée...

      Supprimer
    2. C'est aussi mon avis.

      Pour mémoire : Après la victoire de Syriza, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, avait prévenu. «Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les traités européens déjà ratifiés»

      Seul point positif à ce jour, l'UE se met à dos de plus en plus de citoyens européens qui voient leurs vote bafoués : Pays Bas, Hongrie, là Italie, etc.

      Lu sur RT France : "le 27 mai dernier, le président de la République italienne Sergio Mattarella rejetait la composition du gouvernement proposée par Giuseppe Conte, au motif de la présence d'un ministre des Finances ouvertement eurosceptique."

      Et dire que nous étions prévenus suffisamment longtemps à l'avance : prix nobel ou professeurs d'économie - depuis 1976 on nous dit qu'un marché commun de cette taille est ingérable.

      Méa culpa je n'ai pris conscience de l'ampleur de la cata qu'avant nos élections présidentielles. :

      https://altereconomie.wordpress.com/economistes-anti-euro/


      Isa

      Supprimer
    3. Cela dit, Macron est mis au pied du mur par Poutine qui lui tend la main et lui offre une alternative de taille mais qui a un prix.

      Il est coincé et ne peut ainsi pas décemment imposer une plus grande austérité aux français :

      "La Russie se dit prête à remplacer le dollar par l’euro pour les règlements de ses échanges commerciaux extérieurs. Mais elle attend de l’Union européenne une position ferme sur les dernières sanctions américaines qui la visent."

      Supprimer
    4. Vois tu, plus les années passent et plus je pense que l’euro, le $ et les autres monnaies c’est kifkif.

      Ça ne sert qu’a Une chose, spéculer et encore ! Maintenant que toutes les grosses banques centrales sont à intérêt zéro, ça ne sert même plus à rien.

      La seule chose qui compte ce sont les ressources naturelles et les armes que tu as soit pour les conserver soit pour les voler.

      En yen ou en rouble au final c’est la même.

      Supprimer
    5. kifkif sauf les métaux précieux à ce jour. Tout ça à cause des banksters internationaux. La Russie s'en est récemment protégée. Je suppose que la Chine aussi.

      Source : "Poutine efface la dette finale de la Russie à Rothschild détenue par les banques centrales"

      https://reseauinternational.net/poutine-efface-la-dette-finale-de-la-russie-a-rothschild-detenue-par-les-banques-centrales/

      En France, c'est toujours l'arnaque des banques par lesquelles doit passer le gouvernement pour emprunter de l'argent à des taux élevés.

      Par contre si un pays sort de l'UE avant les autres, la note reste sur les bras des restants, la BDF en France et ce seront les français qui devront essuyer... des centaines, des milliards d'€.

      Les banques n'épongent aucun risque.

      Supprimer
    6. Ah, la Hongrie aussi récemment : "La Hongrie devient le premier pays européen à interdire les banques Rothschild"

      https://reseauinternational.net/la-hongrie-devient-le-premier-pays-europeen-a-interdire-les-banques-rothschild/

      isa

      Supprimer
    7. À ma connaissance il n’y a pas de « banque R. » à proprement parler.

      R. ne gère que les plus gros patrimoines. C’est un gestionnaire de fortunes.

      Cela ne veut pas dire que R. ne crée pas selon les besoins des fonds de qualité différente mais ils n’ont plus de « banque ».

      J’ai du voir un des derniers chèques de la banque R en France, il y a longtemps.

      C’etait Classe, tu pouvais choisir te format et l’image de ton chéquier, chaque chéquier était personnalisé.

      Et très discrètement et à peine visible il y avait inscrit « banque R. » qlq part sur le bout de papier.

      Déjà ds les années 70-80 si tu n’avais pas un très gros capital tu ne pouvais pas être client,

      Ensuite ils ont fermé leurs « agences » et n’ont pris que les très très gros client en conseil en placement et en patrimoine.

      Quand je dis gros c’est gros. Pas moins de 500 millions d’€ ou plus maintenant. Je pense que ça tourne autour du milliard pour pouvoir bénéficier d’un rendez vous.

      Sachant que si on place en banque « normale » 2 millions d’euros ça ne rapporte que des cacahouètes....

      Les gars je me suis plantée dans les chiffres... ! 😂😂😂😂

      Supprimer
    8. 2 millions d’€ rapportent peanuts, ça c’est ok ! 😉

      Je pense que si tu as 20 millions ou même 15 tu peux demander un rendez vous à un conseiller R.

      Mais selon ce en quoi sont tes 15 millions pas évident qu’ils t’acceptEnt...

      C’est pas énorme comme patrimoine il faut qu’ils prennent leur com 🤓

      (500 millions ça fait beaucoup quand même 😂😂😂)

      Supprimer
    9. Ils s’en foutent d’etre Interdit ça leur fait de la pub pour leurs gros clients.

      En Hongrie certains les ont pris pour gérer leur fortune et au moins ils savent que rien ne filtrera...tout bénéfice.

      Supprimer
    10. Il y a des très très riches partout et surtout quand il y a beaucoup de très très pauvres ...

      Supprimer
    11. c'est mignon d'entendre les riens parler d'argent...Ils feraient mieux de jouer au loto.Leur frustration serait plus claire au lieu de bavasser sur le pognon dont ils rêvent.Chaque Français a le cul posé sur un lingot d'or et bave d'en posséder +++++ Normal qu'ils paniquent quand ils voient l'Italie qui veut tuer le système Euro. C'est le veau d'or , la croyance totale des braves gens . Le pognon est toujours aussi prégnant dans le mental .
      Regardez ceux qui font la manche! Ils vous insultent si vous donnez 0.10€ . Eux aussi sont passés à notre standing de vie.
      La mère Chirac avec ses pièces jaunes a tout compris de la manip. Elle se fait des tonnes de pognons "donnés généreusement".

      Supprimer
    12. Eh oui, la manip à la sauce Bernadette... les pièces jaunes qui servent aussi à acheter une Ferrari... j'ai pas oublié le "gros douillet" qui s'est fait sérré par le sport keuffs au volant de la p'tite rouge" La carte grise au nom de la fondation pièces jaunes. Des vrais cafards tout ce monde de branquigniols. À la niche !!!

      Supprimer
  3. C'est qu'il y a beaucoup à dire sur les R, leur nom est très souvent associé aux banques centrales, réserve fédérale, banques nationales des pays du monde mais à ma connaissance aucun document officialisant ces infos n'existe en dehors des listes sur des sites dits complotistes.

    Info à vérifier également, à ce jour il n'y aurait que 3 ou 4 pays dans lesquels ils ne sont présents dont l'Iran et la Syrie, (l'Irak c'est fait) et la Banque Centrale Islamique... la liste serait à mettre à jour en enlevant la Hongrie. La Russie ne l'aurait que nationaliser donc mise sous contrôle des autorités.

    Ils ont le contrôle sur des compagnies minières, etc. :

    http://www.wikistrike.com/2016/01/la-maison-rothschild.html

    Sachant que ce sont les banques centrales qui donnent leurs ordres aux banques, l'influence est énorme :

    https://francais.rt.com/economie/25189-rothschild-banques-centrales-experimentent

    Sachant que ce sont eux qui font les ministres, hommes politiques, c'est inquiétant :

    https://www.latribune.fr/entreprises-finance/banques-finance/industrie-financiere/20121008trib000723511/rothschild-la-politique-et-les-affaires.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et donc....la soi-disant reprise est....la planche à billet de la BCE. Les entreprises ont du frais qui arrive de leur banque. Le travail peut fonctionner puisque les financements sont là.
      Tout est un jeu d'écriture.
      Les R sont partout et décident de la vie , de la crise économique et de sa répartition mondiale. Ce n'est peut-être pas seulement une question d'argent mais surtout de pouvoir sur l'espèce humaine.
      Ce sont des aliens déguisés !

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.