mercredi 30 mai 2018

#FreeTommy, c’est #FreeNousTous.

Source




Nous en sommes là et ensuite ? Un accident est vite arrivé. À gauche, à droite et même au centre. La liberté d’expression est un bien commun quelques soient nos opinions.

Allô, Voltaire ??! 


—————

Outre-Manche, la polémique n’en finit pas d’enfler. La condamnation à 13 mois de prison du militant nationaliste britannique et journaliste indépendant, Tommy Robinson, arrêté alors qu’il filmait en direct sur Internet devant le tribunal de Leeds, où se tenait un procès supposé de prédateurs sexuels indo-pakistanais, suscite une avalanche de critiques.

« C'est ridicule ! Je n'ai pas dit un mot, je n'ai rien fait ! » Sur une vidéo virale, diffusée sur Facebook et visionnée plus de trois millions de fois, on peut voir Tommy Robinson demander les raisons de son arrestation, réclamer plusieurs fois la présence d’un avocat et déclarer aux policiers : « C’est la liberté d’expression, voilà où on en est ! »


Le même jour, le militant de 35 ans, déjà condamné avec sursis pour « outrage au tribunal » en 2017, écopait de 13 mois de prison ferme et était envoyé directement en détention, a rapporté Fox News. Dans son jugement, le juge a même interdit aux médias britanniques de couvrir l’affaire pour éviter de compromettre le procès des pédophiles présumés.
Selon une source, contactée par la chaîne américaine, l’avocat de l’activiste s’inquiète que la sentence, compte tenu de la présence de membres de gangs musulmans en prison, ne soit une condamnation à mort : « L’avocat de Tommy a dit qu’il mourrait probablement en prison étant donné son profil et de précédentes menaces crédibles, et le juge a dit qu’il s’en moquait. »
« Il n’y a aucune identité à protéger, aucun trouble à l’ordre public et les faits sont déjà connus. Il s’agit d’une arrestation politique »
Tommy Robinson est la dernière figure de droite, victime de l’intolérance des autorités britanniques. Avant lui, l’activiste canadienne Lauren Southern s’était vu refuser l’entrée du pays, en mars, tout comme deux militants identitaires, l’animateur de radio américain Michael Savage et la blogueuse américaine Pamela Geller, ouvertement critiques de l’islam radical.

7 commentaires:

  1. Il faut faire attention à ne pas trop se faire balader tout de même.
    https://youtu.be/Ylh_OIT1zUs
    http://www.lelibrepenseur.org/pour-tommy-robinson-par-lotfi-hadjiat/

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La meilleure façon de ne pas se faire balader c’est que chacun exprime son point de vue et ensuite on choisit ce qui semble le plus cohérent.

      Comme sur ce blog ! 😂😂😂 même si la liberté d’expression est difficile à gérer c’est toujours mieux que les « modérateurs » qui sont tous rémunérés par un camp ou un autre..

      Supprimer
    2. J'ai lu l'article du Librefarceur.
      C'est un coup des sionistes bla bla bla......
      Toujours la même chanson mais pas d'arguments !

      Supprimer
    3. Je l'ai lu aussi.
      Bien sûr il y a les précautions d'usage, exprimée avec emphase (il fautrait ecarter en place publique les membres de ce gang de violeurs de fillettes blanches, comme si on faisait ça en GB!) mais rien sur le fond de l'affaire.

      Rien sur les racines de cette criminalité. Est-ce la faute à pad'chance? Est-ce lié à une tradition mafieuse pakistanaise? Est-ce lié à une culture rétrograde? Est-ce culturel? Est-ce lié à des repères moraux differents? A une vision religieuse du monde? A un racisme anti-blanc?

      Rien ou presque. Juste une allusion sur le fait que l'immunité dont ils ont bénéficié pourrait indiquer êventuellement que des pédophiles influents aurait peut être été 'clients' du gang.

      Sinon, l'important c'est de souligner que Tommy Robinson a côtoyé (et plus si affinité?) des Juifs et des LGBT.

      Ah. Mais, heu, il nous explique que le pouvoir est judeo-maçonnique en GB. Donc? Il est promu par le pouvoir? Qui le fout en tôle? Et qui interdit qu'on parle de lui dans la presse?
      C'est du billard à douze bandes?

      Supprimer
  2. Article sur le procès de Conversano

    https://www.polemia.com/daniel-conversano-face-tribunal-mepris/

    RépondreSupprimer
  3. Juste pour donner un échelle du problème soulevé par Tommy, le nombre officiel de filles violées, droguées et prostituées par le gang pakistanais de Rotherham est de 1510 victimes connues.
    Et ce n'est qu'une des ville touchée parmi des disaines de GB.

    Pas de hastag pour celles la? Non. Pas de réaction. Les feministes ne sont pas metoo quand il s'agit de petites filles de la classe ouvrière britanique, ciblées pour la blancheur de leur peau par des gangs "asiatiques" comme on dit (les Chinois et Japonais apprécieront).




    RépondreSupprimer
  4. Autre journaliste en prison :

    Kirill Vychinski, rédacteur en chef du site RIA Novosti Ukraine, a été accusé de haute trahison, interpellé et placé en détention à Kherson en Ukraine où se trouve le «parquet ukrainien de la Crimée» en charge de l'enquête.

    L'Ukraine a organisé le faux meurtre d'un autre journaliste russe, Arkadi Babcheko, roulant dans la farine les journalistes occidentaux qui se sont précipités pour relayer la propagande anti-russe des ukrainiens, plutôt que de parler concernant l'inculpation, réelle celle-là, de Kirill Vychinski.

    L'Ukraine, c'est la faillite morale des journaleux occidentaux, depuis leur éloges du coup d'Etat authentiquement nazi, suivi d'une guerre de nettoyage ethnique anti-russe, et de l'assasinat de 40 perssones a la Maison des Syndicats d'Odessa.

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.