samedi 26 mai 2018

Fallait pas, Tommy !

Source

Action :
Il a dénoncé les gangs de violeurs pakistanais en Angleterre ce qui a fait un gros scandale au niveau national et a entraîné arrestations et peines de prisons.

Réaction :
Il a pris 13 mois fermes et risque sa vie en prison via une vengeance communautaire musulmane.

Des gens manifestent pour qu’il ne soit pas incarcéré mais dénoncer les agissements pakistanais étant assimilé à l’islamophobie, donc à l’extrême droite, on touche le point Godwin et Tommy reste indéfendable pour la majorité des anglais qui « vivent ensemble ».



Tommy a été arrêté brutalement, accusé d’avoir « violé » la paix. Sans doute une autre façon de parler de l’incitation à la haine si en vogue en notre beau pays de France. 

Et la presse anglaise a ordre de retirer les articles le concernant :




En France il n’y aura rien à retirer puisque la « presse » n’en parle pas !



4 commentaires:

  1. Tommy et sa famille ont été persécutés de façonodieuse par les autorités uk. La précédente fois où il avait été placé en préventive, il a été délibérément livré à la merci de prisonniers islamistes qui lui ont cassé la figure et les dents.

    https://youtu.be/Xwcsng6oEoI

    Tommy est l'ennemi personnifié de l'ideologie intersectionnaliste : le 'mâle blanc' cigenré qui continue d'assumer son rôle de défenseur des faibles et des valeurs occidentales comme la justice, l'équité la liberté de dénoncer les abus et de demander des comptes.

    Son livre, 'Ennemi d'Etat' a été numero un des ventes sur Amazon en depit du fait que la presse mainstream le traine systématiquement dans la boue en le présentant comme un suprémaciste blanc et un nazi.

    Il a fait eclater au grand jour le scandale des gangs de pakistanais qui, en toute impunité depuis 15 ans, droguaient et forçaient à la prostitution des milliers de filles blanches mineures des quartiers populaires britanniques.

    La BBC a ignoré le scandale pendant 48h jusqu'à ce que l'opinion commence à bouillir d'indignation.
    Le directeur de la BBC s'est alors fendu d'un communisqué totalement mytho dans lequel il prétendait, en dépit des évidences, que la BBC avait parlé du suget, mais que c'ètait passé inaperçu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quoi de plus pratique que de transformer un prisonnier politique en prisonnier de droit commun.
      Hitler et Staline en ont rêvés, l'Angleterre l'a fait...............et la France suis le même chemin !

      Supprimer
  2. Eux (GB), comme les autres ont fait rentrer la bête entre leurs murs et la cohorte de mous du bulbe que sont les assos et défenseurs des "droits"!

    Les droits de qui, au passage??

    Le retour de bâton viendra!

    En attendant, ils traitent leur soi-disant problème Tommy) à coup de basouka.
    Sans être pour au contre, car je connais pas toute l'affaire, ça me semble TRES disproportionné!!

    Finalement, il aurait dû poser une bombe ou être un terroriste, son cas aurait été traité avec plus d'indulgence!

    Quel monde de fous!!

    Marmotte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Absolument, Les ennemis de l'Etat ne sont pas ceux qui font sauter des bombes mais ceux qui disent la vérité !

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.