mardi 29 mai 2018

Élections municipales 2020.

Changement de ton sur LCI.


(« Non, ça ne me choque pas ». Déclare un journaliste bon-ton-bon-teint. On glisse, me dis-je...)


Je ne doute pas que Mamoudou fut instrumentalisé par la maire Paris en difficulté à cause de sa gestion que beaucoup et de tous bords jugent calamiteuse.

Mais aussi par l’exécutif pris en pince par la gauche et la droite sur les sujets de l’immigration comme du pouvoir d’achat et de la sécurité, du chômage et du service public.



« Et de droite et de gauche » ça ne fonctionne pas, l’accueil Épouvantable des migrants ou plutôt l’absence d’accueil fait des vagues, quelque soit la couleur politique des citoyens.

M s’accroche à son leadership fantasmagorique d’une Europe qui s’effondre,

LR veut des sièges ...




LR et LRM, la valse des élections municipales

Les deux partis n’écartent pas l’idée de s’allier localement. L’un pour sauver ses élus, l’autre pour s’implanter dans des villes.

Source

Les électeurs ne veulent ni les uns ni les autres. Nous verrons si les français votent « populistes » ou se déterminent enfin pour l’europe via les LR et LREM...

Il peut s’en passer des choses jusqu’en 2020...

la France n’est pas à l’abri d’une Mise sous tutelle du FMI... 😉 ou d’une titrisation de la dette publique ce qui signifierait une ponction immédiate et sauvage de nos euros sur nos comptes.

Pire que la BCE ? la banque 100% d’intérêts purement privés !

Rothschild & compagnies...! Hô ?! Wait !