lundi 28 mai 2018

« Booba, dernier grand poète français ».




Titrent les Inrocks. Source
Trop souvent cantonné à une image d'artiste "bling-bling", Booba est surtout un redoutable poète. Dans un documentaire diffusé sur YouTube, Souheil Medaghri, démontre les spécificités d'une écriture - bien plus travaillée et complexe qu'elle ne le laisse croire.
Depuis ses premiers trajets en RER C, Booba a fait du chemin. Inscrit dans la panthéon du rap français, le duc cite désormais Arthur Rimbaud et son célèbre "dormeur du Val" sur Instagram. Contrairement aux préjugés, l'œuvre du rappeur est elle-aussi, imprégnée de poésie.
La preuve :

J’ajouterais, pour être juste : 

« Booba, c’est aussi le dernier Mozart  ! ».

6 commentaires:

  1. HS mais restons dans la beauté et l'harmonie :

    http://www.cropcircleconnector.com/2018/bucklanddown/bucklanddown2018a.html

    http://www.cerclesdanslanuit.com/wordpress/crop-circles-messages-pour-lhumanite/

    Isa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci pour ce HS "Le Géant de Cerne Abbas" .
      Les crops ne sont pas souvent évoqués en dehors de certains cercles (sic).
      Il n'y en a pas beaucoup cette année.
      Est-ce que tu y es allé?
      Doum

      Supprimer
  2. ah oui ?!
    Chacun ses goûts .
    Constance

    RépondreSupprimer
  3. Sexe et argent !
    ce n'est pas ma conception de la poésie .
    Constance

    RépondreSupprimer
  4. Tu veux visiter Jamaica, t'as juste à goûter ma beuh
    Tu veux voir c'que c'est Africa, t'as juste à m'sucer la queue
    Elle veut le faire toute la nuit, la coquine a gobée un xeu
    Elle s'demande pourquoi elle a mal, en vrai elle s'en rappelle un peu
    Rail de CC sur ma euq-zer, j'suis MJ, 23, at the buzzer
    Hollywood money, Warner Brothers, j'pèse des millions motherfucker
    J'parle au monde pas à l'inspecteur, akhi aucun sont des tueurs
    Homard, lobster, heavy butter, Anelka quand j'parle à l'entraineur
    Izi
    .......blah blah blah.....

    (Ridin de Booba 2017)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. retour à l'état sauvage?Tout y est . Le rap est du rappé de cerveau. Son heure de gloire donne la mesure des milieux addicts. Ce n'est pas le sexe et l'argent qui sont un problème puisque cette maladie est partout dans la société. Le langage est clairement une régression et les mélanges des origines sont aussi indigestes que la world music.
      Un gros rien qui n'a rien à dire.
      Mentalement c'est du niveau caca boudin prout . Voilà l'âge mental de ces artistes ....

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.