dimanche 22 avril 2018

«L' eugénisme sournois d'un monde contraint».

source 1,    
source 2
source 3
la genèse des annexes 24
 Les annexes 24 en 1989
 l'esprit des annexes 24
annexes 24 abrogées en 2004

Les annexes 24 datent de 1956 ! (source).
--------

On y va ? (j'arrose mes plantes avant...) 😊.....retour :

Eugénisme définition : 

Ensemble des recherches (biologiques, génétiques) et des pratiques (morales, sociales) qui ont pour but de déterminer les conditions les plus favorables à la procréation de sujets sains et, par là même, d'améliorer la race humaine.
--------
Je dirais plutôt, historiquement, "ensemble des pratiques qui ont pour but de préserver la survie de l'espèce". 

Dans les sociétés fragiles exploitant les ressources naturelles à leur portée et sans possibilité de générer des réserves, telles les tribus pré-historiques, les membres qui n'étaient pas susceptibles de subvenir à leurs besoin étaient éliminés. Et ce, pour la survie du groupe.

A Sparte, on immergeait les nouveaux nés dans l'eau du torrent le plus proche et s'ils survivaient c'était tant mieux. Une sélection pas si naturelle que ça...

Dans la nature, une lionne "fada" qui dévore ses propres petits est exclue du groupe et elle meure de faim. La sélection naturelle chez les animaux est la même que chez nos ancêtres humains tribaux.

Avec l'avènement des surplus agricoles, le commerce, l'avancée de la médecine, l'accumulation du Kapital, même ténue, les groupes humains ont davantage accepté les "différences" car qui dit surplus dit "tolérance".

Les annexes 24 de 1956 sont typiques d'une société "inclusive" car riche. le taux de croissance économique de l’après 2° guerre mondiale permettait à la société de nourrir, d'éduquer et de prendre soin des non-adaptés à la lutte pour la vie.

Le consensus social était à l'amour de son prochain. La notion de l'égalité était un dogme. C'était sympa.

Mais, très vite, c'est à dire au 1° choc pétrolier, tout s'est dramatiquement détraqué. Les italiens en premier, ont théorisé "l'accueil par les familles" de tous les handicapés, sous prétexte d'égalité, justement.

En fait, il s'agissait tout simplement de pouvoir fermer les structures d'accueil de soins et d'éducation plus ou moins fermées et surtout, surtout, bien trop onéreuses. 

Le "mouvement de la nouvelle psychiatrie ou anti-psychiatrie" qui a fermé par bienpensance tous les établissements et laissé à charge des familles totalement démunies les handicapés...(années 65/75) a fait beaucoup de dégâts et privé beaucoup de gens d'apprentissages comme d'attentions.

Quand on vous dit que c'est "pour votre bien" ce n'est que très très rarement le cas !

En France, même combat, toujours pour l'égalité, on a voulu "intégrer les handicapés dans les structures dites normales". Bien évidement, c'est juste impossible.

La bienpensance a tué les accueils spécialisés compétents.

Résultats ? l'enfer pour les familles et dérives financières pour les contribuables.

Les familles se sont vues (années 80-2000) allouer parfois des fortunes en allocations diverses et variées, non imposées, etc... Quelles mesures de surveillance ? aucune...

Autant vous dire que les abus furent légions.... 

Et Maintenant ? quand je regarde le montant alloué de nos jours aux handicapés, je pense que tout est dit, non ? 

Quand je prends le M° et que JAMAIS il n'y a de rampes d'accès, tout est dit, non ? 

Et là, je ne parle que des handicapés moteurs, pas des polyhandicapés, pas des schizophrènes ou des autistes profonds que les familles ne peuvent absolument pas garder et qui n'ont que de lointaines structures en Belgique ou ailleurs...pleines à craquer...

Plus d'argent dans les caisses communes d'un état disparu ? C'est le retour à l’eugénisme invisible privé.

Il y a l'eugénisme social qui se met en marche aussi. "tu ne sais pas ou tu ne veux pas t'adapter, et bien meure !". 

Diplômes au rabais, ou pire, diplômes qui ne signifient rien, zones d'habitats sociaux qui en fait signifient "zones d'habitation des a-sociaux". Donc : Mise à l’Écart sous couvert de "faire le bien".

Ceux-là, sont "ceux qui ne sont rien" et qui passent par les gares, comme dirait l'autre. Ils sont hors de la tribu de la start-up nation.

Les magnifiques Annexes 24, mises en lumière et exigées par J. Chirac (père d'une enfant handicapée lui-même) ont fait long feu.

Il n'y pas eu d'intégration. Au 2° choc pétrolier, le handicap n'était déjà plus "tendance". Il fallait rétribuer les chômeurs...et mettre en place le RSA...

Aujourd'hui, demandez aux survivalistes comment ils comptent gérer le truc ? ils n'y pensent même pas !

Et ceux qui nous promettent des planètes apocalyptiques ou des guerres de la fin du monde y pensent-ils à ces populations les plus dépendantes ? Non, jamais. Pas un mot !

Ce seront toujours les mêmes derrière les fauteuils roulants ou la serviette à la main pour essuyer la bave des petits autistes. (oui, c'est ainsi !). Je sais qu'il y en aura ! On en trouve toujours de cette race sympa et dévouée. heureusement !

On a toujours mesuré la qualité d'une civilisation à la place qu'elle donnait à ces membres les moins adaptés, ceux qui coûtent mais ne rapportent rien de tangible. (même si souvent ils sont riches d'intangible... c'est un autre sujet).

Alors, elle va comment notre civilisation ?

-les enfants handicapés moteurs ou mentaux sont laissés aux familles quelque soit la qualité des soins que ces dernières soient en mesure de prodiguer (????).
-les vieux finissent dans des mouroirs.
-"ceux qui ne sont rien" dorment dehors.

C'est le dernier choc pétrolier. Tout deviendra plus difficile pour ces populations.

Le sujet est trop vaste... c'est une bien petite approche....simplement pour ne pas oublier...et garder en tête cette notion d'eugénisme rampant, invisible mais bien à l’œuvre au moment où on attaque les "réserves ultimes" et les guerres du manque.




Je vous propose un livre pour finir en humanité ... un super livre, un roman policier dont le héros est un polyhandicapé qui déchaine les passions amoureuses... si, si !!!

Parce que c'est comme ça, parfois, dans la vraie vie, celle qui veut que les humains aient des émotions incontrôlables !!! 

Vive les pulsions de Vie !



 

17 commentaires:

  1. Merci pour cet article ..................

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De rien. J’imagine bien que certains vivent dans la détresse de la conscience...

      Supprimer
  2. bonsoir Wendy, je vous lis depuis longtemps et comme beaucoup ici, apprécie la justesse ou au moins l'approche très intéressante de vos analyses. J'ai eu souvent envie de commenter, sans m'y décider, et là, est-ce le moment, le sujet abordé, le fait que j'ai été la soeur d'une handicapée hélas disparue depuis de nombreuses années ? Je ne sais pas mais je voudrais à cette occasion vous dire cette idée qui m'est venue récemment, saugrenue oui mais aurait-elle aujourd'hui du sens ? Je relie simplement eugénisme, autisme (certaines formes) et intelligence artificielle, cette "fameuse" IA que l'on nous fait tant miroiter ! Voyez vous où je veux en venir et qu'en pensez-vous? Bisous en remerciements pour votre travail :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que vous voudriez l'aide de l'IA dans la cure éventuelle de l'autisme.

      Le souci avec l'autisme qui peut être "léger" ou vraiment "profond" c'est l'impossibilité de rentrer en contact et de partager des émotions avec ceux qui en sont atteint.

      Même quand on a "l’impression" que "quelque chose" s'est passé, rien n'est jamais acquis et tout est toujours à recommencer.

      avant même de penser à l'aide de l'IA quels outils pour entrer en contact et connaître la porte d'entrée ?

      donc en l'état actuel des choses je pense que ce n'est pas d'actualité.

      de plus l'IA c'est du code. les gars qui codent ne peuvent imaginer que ce qu'ils comprennent eux mêmes...

      on risque de tourner en rond...

      Bizzzzous !!!! et merci ! bon lundi !

      Supprimer
  3. je ne suis pas vraiment sure que tu comprennes le passé. Dans les années 50 l'handicapé vivait au milieu de sa famille et il n'avait pas d'autre choix.
    Ta vision "Le consensus social était à l'amour de son prochain." est complètement irréelle. On était plutôt dans le système américain. Le fusil accroché au piton avait toujours une cartouche dedans. On tirait sans sommation si un romano ou un voleur volait dans le poulailler. On se foutait en l'air sur les routes régulièrement.Sans compter les infanticides multiples et variés....
    Tous les établissements pour handicapés ont été créés et gérés par des parents de handicapés au cours des années 60-70. Jamais l'état n'a été capable d'avancer sur ce sujet. Les caf qui aident financièrement étaient financées elles-même par les cotisations des travailleurs (jusqu'à l'année dernière). Tout les problèmes d'accueil des autistes sont liés à cet absence de l'état sur le sujet. La médecine pratique "l'élimination" des handicapés avant la naissance. C'est déjà un 1er "tri sélectif" ! Ceux qui restent comme les autistes sont souvent "fabriqués" par les vaccins et autres merdes chimiques + ondes électromagnétiques. On vient tout juste de découvrir qu'une femme enceinte qui "baigne" dans un jus électromagnétique (wifi etc..) aura possiblement une fille qui ne pourra que faire un gosse handicapé quand elle sera adulte plus tard !!!!
    Le seul réel progrès de ces dernières 50 années a été la fin de la mortalité à l'accouchement (pour la mère).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien dit ! Wendy a trop de cœur et de compassion...

      Supprimer
    2. non elle est comme beaucoup avec le cerveau dans le ventre.
      Mais ça n'excuse pas l'absence des politiques sur le monde du handicap.
      L'APF(asso des paralysés de France) est le reflet historique de ce modèle français . Elle sert d'excuse et d'interlocuteur privilégié aux politiques. Tout le monde du handicap est en souffrance de ce monde arriéré qui a freiné toute évolution .
      Maintenant la situation change un peu car l'état assimile les personnes âgées dépendante au monde du handicap.
      Donc , Oh "Miracle ", tout à coup les normes bougent. On voit fleurir les rampes d'accès aux boutiques ou lieu publics. Et même les logements sont "adaptés" dès leur construction. Ça nous donne des appartements où les toilettes sont presque aussi grandes que la chambre et un prix des logements qui a augmenté de 30% !!!!
      Donc le business s'est emparé du problème et les politiques influencés par les lobbys lâchent un peu la pression .
      Et L'APF est toujours là , complètement décalée avec le monde d'aujourd'hui mais quand même grassement subventionnée !
      Honte à nous !

      Supprimer
    3. à 13:31

      Les avortements thérapeutiques c'est un problème de fond.

      "oui, je veux garder mon enfant mais il sera pris en charge par la société".

      ok ! on revient au monde contraint et à l'eugénisme sournois.

      Perso, et ça va vous choquer grave, en réunion institutionnelle, je faisais partie du camp "tu as choisi, tu payes".

      Marre de la pensée molle !

      Vous ne mesurez pas le cynisme de certaines familles !

      1-je reçois les allocs et je ne serai jamais imposable
      2-j'abandonne mon enfant handicapé dans des structures lointaines hospitalières...

      Le beurre et l'argent du beurre.

      et .... des gens qui s'occupent avec dévouement des pauvres malheureux....

      Vous ne mesurez pas non plus les maladies ou les malformations ou etc... qui touchent certains enfants...

      Vous ne mesurez pas leur abandon par les familles, vous ne mesurez pas ce qu'est les accompagner à la mort, leurs souffrances, etc...

      de loin on a des positions purement morales de près on souffre extrêmement...

      Supprimer
    4. quant aux progrès de la médecine : LOL !!!!

      en la matière il y a eu régression de la prise en charge (monde contraint)...

      à part ça des histoires horribles je peux vous en raconter...

      Notre compréhension et notre rapport au handicap de l'autre nous remet dans notre humanité.

      Un handicapé est avant tout un humain comme nous.

      dire cela et surtout le vivre, c'est aussi penser ce qui est juste et bob et ce qui l'est moins.

      Le handicap nous frappe dans ce que nous avons de plus profond.

      Supprimer
    5. le monde de la dépendance ok je te suis car je confirme que les parents sont bien contents de toucher des allocs pour handicapé. Mais là on est clairement dans la vraie pauvreté , la mentale!Le pire c'est quand 2 handicapés mentaux se mettent en ménage et nous fabriquent toute une smala de petits handicapés . Pas un toubib ne veut se mouiller et couper ...le robinet.
      Sinon j'ai connu un marocain attaché d'ambassade qui a foutu le bazar quand l'aide aux "hors sol" a été supprimée . Il ne s'était jamais tracassé de se naturaliser et exploitait le système à fond pour son gosse handicapé.
      40 ans d'établissement spécialisé ça donne un bon regard sur la misère du monde.
      Mais le handicap est surtout celui qui est dans la tête des gens. Comme disent de nombreux amis handicapés: nous au moins on sait ce qu'on est!

      Supprimer
    6. Nous sommes d’accord !

      Supprimer
  4. Le monde du handicap, c'est aussi un monde d'escroquerie. On verse des subventions énormes à des structures qui ne servent à rien si ce n'est à engraisser des escrocs bien portants qui ont flairé le filon, et n'aident certainement pas les handicapés.

    Par exemple et pour avoir fréquenté le milieu associatif suite à un crabus, lorsque que vous avez un cancer, on se déplace à votre domicile pour vous faire signer un document permettant aux associations d'obtenir des aides. Puis plus de nouvelles, aucun soutien.

    Durant les chimios, vous êtes désespérément seul à vous traîner dans vos douleurs mais aucune aide ménagère ni pour préparer la nourriture, rien. Que proposent les associations? Il faut vous déplacer à 20kms alors que vous êtes comme un légume même pas capable de faire 50 mètres pour faire les courses, pour faire du tricot, des perles, leur seul but étant de justifier leur budget et profiter. Montant des subventions perçues par les associations : près de 700.000€ ; idem pour la ligue contre le cancer : ce sont des pures arnaques. Une seule activité était formidable, c'était le sport adapté (après chimio, radiothérapie, chirurgie), cela a été supprimé brutalement au motif qu'il fallait laisser la place à d'autres...Ils m'avaient demandé de représenter les malades auprès de commissions, j'ai refusé de participer pour engraisser ces filières immondes. Et ils sont en relation avec les centres de radiothérapie, avec du matériel souvent obsolète, qui profitent largement de la bête.

    Bref, il ne faut compter que sur soi-même dans les pires moments , ou encore sur votre famille, mais parfois elle vous tourne le dos dans les moments les plus difficiles. Cela a l'avantage de connaître la solidité des liens avec vos proches, et les surprises abondent; on peut faire le ménage de son carnet d'adresses. On obtient aussi parfois plus de ses amis que de sa famille. C'est une expérience intéressante.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le monde de la maladie que tu décris.

      les associations sont TOUTES des associations de malfaiteurs !!!!

      POINT BARRE !

      Tu décris juste, je sais.

      avant ce dont tu parles était pris en charge par l'état.

      exemple ? dans toutes les villes de moyenne importance il y avait un hôpital qui avait des médecins de qualité égale que les grandes métropoles.

      Personne ne demandait à un malade de faire plus de 100km pour un traitement. ce qui monnaie courante dans certaines régions maintenant.

      Oui, la maladie comme le handicap isole pour les mêmes raisons.

      Les 2 renvoient une image à l'autre qui lui fait peur.

      C'est idem pour les SDF. j'ai une voisine qui ne cesse de me répéter "ça peut m'arriver" elle s'angoisse idem pour la maladie, etc...

      Je l'ai envoyer péter !(toujours aussi sympa la Wendy !)

      Tu sais il y a peu de gens capables de faire face et effectivement une fois que tu le sais tu ne l'oublie pas....C'est essentiel comme notion.

      Ne compte que sur toi-même !!!

      Les assoss merdiques d'aide à la personne : du business !

      ça crée des emplois, je sais.

      les malades, les handicapés, les vieux, c'est du FRIC !

      C'est pour cela que je voulais que ça reste dans le giron de l'état avec du personnel extrêmement bien formé.

      ceci dit, tu es là ! et c'est l'essentiel !!!

      OUI, tout ceci est dans un système immonde !

      Supprimer
    2. mon com est plein de trous et de fautes...excuse moi !

      Supprimer
    3. le monde de la maladie et en particulier du cancer est un business.
      Tout est possible dans ce scénario. Soit d'adhérer aux doctrines médicales , soit de se soigner autrement. Et encore possible de faire un mixte des 2 méthodes.
      Tous les intermédiaires sont des profiteurs du système(même avec les meilleurs intentions du monde).
      La solitude dans la souffrance est terrible.Les proches sont là...ou pas . Car la maladie fait peur dans ce monde du paraitre.
      Le développement de la force spirituelle est assez fréquent dans ces moments de remise en question. Ou au contraire le total contrôle jusque dans le choix de la place au cimetière! J'ai un membre de ma famille qui n'a pas eu le temps de profiter de sa retraite avec sa maladie qui a surgi à ce moment-là. Mais comme il organisait et voulait toujours commander son milieu familial il a fait la même chose pour sa place au cimetière. Peu avant sa mort il nous demandait de lui poser nos questions rapidement car il n'avait plus de temps devant lui!!!!Le mental peut arriver à gérer cette partie de la souffrance et de la mort.

      Supprimer
    4. De plus en plus souvent je me demande ce que pourrait devenir ce blog, à part un blog...

      Après le « petit banquet » construire une structure de vie, peut être... pour ceux que ça intéresse...

      Une sorte de village qui protégerait ses membres...

      A voir..

      Supprimer
    5. tu as du chemin à faire pour arriver là.

      Je connais plusieurs bonnes idées de ce genre qui n'ont pas duré longtemps.
      Il faut tout remettre à plat , même ses ressources personnelles.

      Ensuite on entre dans une démarche collective qui nécessite une maturité .

      Ce qui n'est pas évident quand on lit ton blog. Ce n'est pas une critique mais une simple observation .

      A voir..

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.