vendredi 27 avril 2018

L'emploi part en Afrique.

En silence, Engie délocalise sa relation clientèle.

En dix ans, l'ex-GDF Suez a déjà supprimé 1 200 emplois dans ses centres d'appels en externalisant ses téléconseillers chez des prestataires. Mais aujourd'hui, les syndicats craignent une véritable vague de délocalisation vers l'Afrique qui menacerait 3 500 emplois en France.

....dans un clip aux accents lyriques, le géant du CAC 40 vante la mobilisation de ses 150 000 collaborateurs pour «un progrès plus harmonieux» au service de la planète et de ses habitants et dit vouloir «réconcilier performance économique et responsabilité sociale et environnementale», envolée de violons à l’appui.   

«Nous vivons un plan social qui ne dit pas son nom depuis des années : en dix ans, 19 des 32 centres de relation clients en France ont été fermés et près de 1 200 emplois supprimés chez Engie et ses prestataires. Mais aujourd’hui, tout s’accélère et ce sont 3 500 emplois en France qui risquent d’être délocalisés vers le Maroc, le Cameroun, le Sénégal».

En dix ans, plus de 80% de l’activité commerciale est ainsi sortie du périmètre du groupe au profit de prestataires comme Arvato, Acticall, Armatos, Sitel qui ont implanté leurs plateaux téléphoniques en région, à Coudekerque, Saint-Etienne, Nancy, Châteauroux, Caen ou La Rochelle au gré des incitations locales. (Note de Wendy : lire "avec nos impôts").

 «On a commencé à nous parler d’expérimentations au Portugal, puis au Maroc. Puis tout est allé très vite, les commerciaux d’Engie étaient invités dans de beaux hôtels à Marrakech, prime à l’appui, pour aller former ceux qui allaient prendre leur travail comme chez Castorama».

 «une liquidation pure et simple» de l’emploi commercial en France d’ici 2020. Chez Engie mais aussi chez les prestataires. «Qu’adviendra-t-il de tous ces salariés qui travaillent dans des régions où l’emploi est déjà sinistré ?".

source et plus 

16 commentaires:

  1. Les premiers centre d'appel ont été monté il y a près de 20 ans au Maghreb et en Afrique, tu as un train de retard.

    En tout cas tu fais bien ton travail de démoralisation comme la presse tu nous gave de sujet anxiogène pour maintenir l'esclavage.
    En somme une bonne petite moutonne bien docile qui nourrit la bête du malheur chaque jour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 2ème essai puisque la censure a éliminé mon 1er message d'amour.
      Je trouve donc marrant que la relève soit là pour témoigner .
      Sans gros mot , tout bene
      bisous sur toutes tes joues Wendy

      Supprimer
  2. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu nous saoules.

      Tu fais une obsession sur ce blog.. marrant ! :))

      Supprimer
    2. On appelle ça l'amour :-)

      Supprimer
  3. C'est le but, tout comme la France va financer la formation des informaticiens tunisiens via le PDG de Free. Dans son discours devant les étudiants américains, Macron a précisé que la France entendait participer au financement de l'éducation et la formation des Africains. Dans son discours au parlement européen, il a indiqué que l’Europe était étroitement liée avec l’Afrique et devait se préparer à accueillir 200 millions d'africains pour 2030.

    Déjà quand il était ministre de économie, Macron s'était rendu avec Fabius en Algérie pour fêter la délocalisation d'une usine Renault; cela aurait dû interpeler. En bref, notre dette publique va exploser pour financer des pays étrangers et former des jeunes africains et magrébins qui seront embauchés à bas prix par des multinationales et prendront le travail des nôtres, les jeunes français. La dette va également augmenter car il y actuellement un énorme gaspillage d'argent public en festivités de tous genres par la caste d'élus qui se sert au lieu de servir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de chance pour toi l'usine Renault Algérie fabrique des Renault Symbol, modèle qui n'est pas vendue en France, avant elle venait de l'usine Renault de Turquie.
      Alors avant de raconter des bêtises renseigne-toi mieux.

      Il faut choisir où Renault fabrique ses voitures chez les Arabes ou bien elle importe des Arabes pour les fabriquer chez vous comme pendant les années 50.

      En fait vous n'êtes jamais content le seul but c'est de râler.

      Supprimer
    2. Ano 7:25: Un mondialiste membre de la finance apatride destructrice de nation? du balai...

      Cette opération est un fiasco total car les prix de production sont plus élevés que le coût des véhicules d'importation. Tant mieux , cela donne une bonne leçon aux constructeurs français: les français d'abord , il n'y a que comme cela que l'économie nationale sera sauvée.

      https://francais.rt.com/economie/41758-voitures-made-in-algerie-bilan-catastophique

      Supprimer
    3. Encore tu dis une chose que tu ne comprends pas, l'usine à été entièrement financé par l'Algérie et non pas par Renault.
      Dès le départ l'Algérie voulais que les pièces soient fabriquées en Algérie mais c'est Renault qui n'a pas voulu, donc bien fait pour les incompétents du ministère de l'industrie algérienne.

      Donc tu me dis que tu préfères que les Algériens viennent fabriquer des voitures françaises en france merci je suis là et je préviens ma famille pour qu'elle débarque.

      De toute façon les voitures françaises marche de moins en moins en Algérie les Coréens et les chinois sont en train de prendre le pas donc garder vos voitures de merde.

      La classe c'est l'Allemagne pas la France.

      Supprimer
    4. La différence avec les années 50 : La France allait chercher les travailleurs en Algérie.Maintenant ce sont les manigances européennes qui nous acheminent toute l'Afrique . Le but n'est plus de construire nos immeubles ou nos voitures, mais de mettre à terre notre système social.

      Supprimer
  4. Ils appellent ça "donner des perspectives économiques"

    Juncker, le président de la Commission européenne, a annoncé que l’UE allait lancer « un plan ambitieux d’investissement pour l’Afrique et son voisinage, qui a le potentiel de lever 44 milliards d’euros d’investissement ». Une somme qui pourrait être doublée « si les États membres de l’UE y contribuent »

    http://www.jeuneafrique.com/357281/societe/lue-lance-plan-dinvestissement-lafrique-afin-de-freiner-limmigration/


    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Selon le Financial Times, Bruxelles veut, pour le budget de l'UE pour l'après 2020 et dans le cadre des plans de réforme fiscale, changer le système de financement, soit une relance de 350 milliards d'euros pour stimuler le développement des économies les plus faibles en conditionnant l'allocation des ressources sur des critères plus larges tels que l'immigration, les politiques environnementales et le chômage des jeunes ( pour faire pression sur le bloc des pays patriotes de l'europe de l'Est hostiles à l'immigration et aux quotas)

      Le président de la Commission, Juncker, a déclaré l'année dernière que l'Union serait "perdue" sans un important transfert de population de l'Afrique vers l'Europe, lors d'une interview dans laquelle il indiquait qu'il y avait une fusion des deux continents .

      Supprimer
    2. Normal, il y a aussi ceux qui nous observent...de plus loin.
      https://www.youtube.com/watch?v=XcmtjzH6eEU

      Supprimer
    3. Entre deux tournées, il passe des deals avec les petits hommes verts; les députés européens en arrière plan ne semblent pas étonnés de ses propos. Il faut l'envoyer sur une autre planète.

      Supprimer
    4. même Hitler étaient accompagné des grands blonds.
      Nos parents dans les années 50 admettaient que nous étions visités par des être d'ailleurs.
      Nous ne croyons plus que dans youtube , ce qui n'est pas mieux.

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.