jeudi 26 avril 2018

Corée du Nord : l'effondrement derrière le retour à la raison !

 Merci à Thierry qui offre l'information !  LesHermitesAmoureux !

_______

C'est avec grand plaisir que les États-Unis et le reste du monde ont appris le 21 avril que la Corée du Nord avait décidé de fermer son centre nucléaire et suspendait ses nombreux essais de missiles.

Mais aujour'hui, un certain nombre de chercheurs chinois révèlent qu'il peut y avoir une raison complètement différente derrière ce changement d'attitude.

Selon plusieurs médias internationaux, des chercheurs de l'Université des Sciences et Technologies de Chine (USTC) ont présenté une série d'analyses du centre nucléaire souterrain de la Corée du Nord pour leur programme nucléaire et en ont conclu que l'installation nucléaire Punggye-ri s'était effondrée.





Le rapport conclut qu'une grande partie du centre s'est effondrée huit minutes et 30 secondes après un essai nucléaire en septembre. Cela signifie qu'il n'est plus sûr de tester des armes nucléaires et qu'il y a un risque élevé de fuite de déchets radioactifs.


Selon The Guardian  ici, les chercheurs soulignent que les nombreuses explosions et les tremblements de terre dans la région ont provoqué l'effondrement.

Apparemment, ça a mal tourné dans la nuit du 3 septembre. Le Japon et la Corée du Sud avaient enregistré un nouvel essai nucléaire du côté nord-coréen.

Un séisme d'une intensité de 6,3 a frappé peu après le dîner, heure locale en Corée du Nord.  


Le séisme a eu lieu dans la région de Kilju, où se trouve le musée nucléaire de Punggye-ri.

 "A partir du 21 avril, la Corée du Nord mettra un terme aux essais nucléaires et aux lancements de missiles balistiques intercontinentaux, annonce l'agence de presse d'Etat KCNA selon le journal sud-coréen Yonhap.""Comme preuve de la promesse de suspendre les essais nucléaires, le Nord fermera une usine pilote dans la partie nord du pays", écrit toujours KCNA.

Selon KCNA, Kim Jong-un affirme que la Corée du Nord est arrivée si loin dans le développement des armes nucléaires et des missiles que le pays n'a pas besoin d'effectuer plus de tests ou de tirs. Il ne fait pas référence au rapport des chercheurs chinois.


source