lundi 23 avril 2018

Bonne chance aux nouveaux agriculteurs zadistes !




Les occupants de la zad de Notre-dame-des-Landes ont devancé l’ultimatum fixé par le gouvernement en déposant 40 projets d’activités sur les terres disponibles depuis l’abandon du projet d’aéroport. Et ce, malgré les délais extrêmement courts imposés par le Premier ministre : dans une situation « normale », quand un agriculteur souhaite s’installer, il lui faut au moins un an pour monter son projet. 

Source

les occupants ont relevé le défi, malgré une semaine d’interventions policières, de destructions d’une trentaine de lieux et de violences depuis le 9 avril. L’assemblée de usages, qui porte les décisions collectives, a planché sur la rédaction de dossiers individuels décrivant les activités menées sur la zone. Les heures passées à discuter, réfléchir, puis écrire ont été intenses. 40 « fiches projets » nominatives ont été déposées en préfecture, ainsi qu’une proposition de convention d’occupation précaire au nom de « l’Association pour un avenir commun dans le bocage ». 

On y trouve des activités agricoles – élevages, maraîchage, vergers, paysans boulangers, plantes aromatiques ; de l’artisanat – conserverie, fromagerie, boulangerie collective, atelier mécanique agricole ; des projets de distribution – cantine, épicerie solidaire ; et des activités culturelles – bibliothèque, club sportif, association de garde partagée, ferme pédagogique... Un schéma explique les liens entre les diverses activités de la zad - agricoles, artisanales, culturelles. Bref, les « zadistes » ont accompli leur part de travail – en un temps record ! – et montré leur bonne volonté. Au gouvernement de respecter sa parole.




21 commentaires:

  1. LARZAC, Terres à 1Fr l'hectare.... Et les proprio délogès ????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, pour « la paix » l’etat Donne de la terre.

      Payés en or, en qlq sorte.... ! Cooool !

      Et tellement juste !.....

      Supprimer
    2. petite comparaison dans la série "la TERRE pour les nuls"
      Puisqu'on parle de la terre, qui a en mémoire de quoi on parle ?
      Le Larzac c'était des terres incultes qui ne valaient rien . Quand l'état a laissé la place il n'avait pas à demander un prix débile.
      Autre exemple: quand l'état d'Israël a été créé ce n'était rien de chez rien, comme beaucoup de territoires de cette région. Et maintenant ?
      Idem pour la Lybie de Kadhafi . Il a fait poussé des champs au milieu du désert !
      Vous vous déconnectez de la réalité avec la valeur des terres. C'est la valeur du travail et la création de valeur durable sans toxicité pour le futur qui est le vrai débat.

      Supprimer
    3. Certes, mais le droit de propriété a aussi son importance. Je n'aimerais pas que n'importe qui vienne me piquer mes terres si durement acquises...

      En attendant, pas d'aéroport et des projets légaux. Ce n'est pas si mal vu d'où on part. :)

      Supprimer
    4. Je le sais bien, j'étais ironique sur l'UE.

      Et malheureusement, tu as sûrement raison pour la mawine. Elle a fait son maximum. Il faut qu'elle laisse la place maintenant. Et pas à sa nièce tant qu'à faire. Marre de la machine à perdre. Notre combat est juste. On est chez nous !

      Supprimer
  2. Ben voilà, ça démarre !

    Premier Kolkhoze en France sur terres allouées par l'Etat !

    Ouais, NNDL, c'est un kolkhoze !

    Macron/Mao même combat.

    Les autres agriculteurs gueulent au sujet de cette exception, eux qui doivent payer la terre un bras.

    HS, tiens, ce petit texte pas mal du tout sur notre air du temps pourri :

    http://www.lelibrepenseur.org/philosophia-perennis-par-lotfi-hadjiat/

    Tof

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Maoïste. Même pas communiste, même pas stalinien.

      On sait comment ça finit et je le dis depuis le début.

      En marche préfigure la longue marche.

      L’inflation c’est ça :crever la dalle. Comme les chinois.

      Il remercie ses milices avec de la terre comme Mao distribuait les maisons et les seaux de charbons.

      En fait c’est ça rien de plus rien de moins.

      Il remerciera ceux qui sont allés défendre les migrants contre les identitaires en montagne

      Ils ont bien joué leurs rôles ils seront récompensés

      Théâtre chinois où tous sont maquillés sans sexe simplement des « personnages ».....

      Marre mais alors marre....

      (Il remerciera aussi les identitaires peut être qui ont permis à Collomb de prendre position...)


      On vit dans une autre dimension ...le temps l’espace toussa...abolis...

      Supprimer
    2. en plein dedans : dans macron, il y a mao et monarc ; Maocron? nous allons en baver

      Supprimer
    3. 'plotiste !

      http://www.azquotes.com/picture-quotes/quote-whatever-the-price-of-the-chinese-revolution-it-has-obviously-succeeded-not-only-in-david-rockefeller-67-97-49.jpg

      http://img.over-blog-kiwi.com/0/55/76/38/20160121/ob_96f7ba_citation-conspiration.jpg

      Supprimer
  3. Incroyable. Ceux qui bossent et paient et crèvent et ceux qui parasitent. Combien ont été expropriés de leurs terres ancestrales, combien de drames et de souffrance pour en arriver à donner les terres à des parasites !!!! Putain de pays d'enculés où seuls les parasites ont droit au chapitre, sont prioritaires sur tout et dictent aux gens raisonnables ce qu'il faut penser, dire et faire. Ca se terminera inévitablement par une dictature d'extrème droite à la sauce islamiste bien puante. Du sang jusqu'aux genoux. Pas d'autre solution. Les français sont trop cons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J’aurais du aller m’inscrire « Wendy, voyante sadists » j’aurais eu un bout de jardin pour un Kiki...

      Supprimer
    2. bande de jaloux !
      les 3/4 payaient déjà leurs cotisations à la MSA (sécu agricole) depuis des années.
      Eux ils n'achètent pas leurs légumes carouf . Eux ils bossent pour les faire pousser et non pour engraisser un patron bedonnant.
      Les terres ce n'est pas leur prix qui est un problème bande d'ignares. C'est la main mise par le lobby des safers qui sont toutes vampirisées par la fnsea.
      Quand un vieux paysan célibataire casse sa pipe c'est tous les charognards autour qui se partagent sa carcasse (ses terres). J'en ai un exemple dans mes relations. Et le résultat ? Lui il vivait tranquille sur 12 hectares sans subvention et en payant ses charges . Les charognards ont fait un vrai puzzle de ce terrain. Puis avec des maxi subventions européennes une énorme retenue d'eau , et plusieurs autres projets que nous finançons tous avec nos budgets européens et donc pris dans nos poches.
      Ce n'est pas un modèle de société tout cela?
      Sans compter que les retenues d'eau en surface sont un des scandales de notre époque dont on ne parle jamais. 30% de ces eaux s'évaporent. Tout ce qui est bloqué en surface n'est pas épuré et stocké dans les nappes phréatiques. C'est un des méfaits du productivisme.
      Et d'un autre côté comme dans zad il faut des combattants pour protéger des zones humides.
      Un vrai monde de fou!!!!!
      Et Wendy la fille de la ville élevée au lait carouf en rajoute sur tous les tons avec sa morale à 2 balles!Rien de t’empêche de faire ton potager sur ton balcon si tu es si jalouse de ceux qui "soignent" la terre de cette belle planète

      Mon Dieu pardonnez-leurs car ils ne savent pas ce qu'ils font!

      Supprimer
    3. Je ne suis pas fan des SAFER, de leur fonctionnement et encore moins de la FNSEA. Mais en attendant, j'ai pu acheter mon terrain avec comme projet annoncé de faire du bio. Je suis passé par toutes les étapes et bizarrement ça fonctionne. Et ça me fait dire que n'importe qui peut y arriver car je ne suis pas issu de la cuisse de Jupiter. Aucun problème avec la SAFER du coin. Maintenant, il y avait des jalousies entre paysans du village. Rien que de très humain.

      Ce qui choque chez ces zadistes c'est de s'approprier ce qui ne leur appartient pas au delà du combat contre l'aéroport, qui était juste de mon point de vue qui n'est que personnel.

      Si ces braves gens veulent créer des communautés, ils peuvent tout à fait le faire en France. Seulement, il faut faire comme les têtes de cons comme moi : payer le juste prix. Parce que là, il y a une forme d'injustice, une prime à la délinquance.

      Mais bon, l'Etat joue l'apaisement, tant mieux pour eux. ;)

      Supprimer
    4. qui a dit qu'ils auraient ces terrains pour rien? On en est simplement à l'établissement de bail précaire jusqu'à la fin de l'année.Il n'y a pas de cadeau pour l'instant.
      Il ne faut pas mélanger les spécialistes d'actions violentes et les gens respectueux et normaux.
      L'apaisement ne sera peut-être pas très long car le département essaye de récupérer plus de 800ha qu'il a cédé de force au moment des expropriations.
      Les zadistes n'ont pas de droit particulier mais ils seront obligés de passer par la case juridique. La restitution des terres expropriées n'existe pas en droit français Même en cas de guerre c'est très compliqué.Si l'état veut garder l'ensemble et louer à des éleveurs de moutons , il a le droit .
      La vraie guerre va être les conflits de voisinage avec les agriculteurs.
      L'histoire communautaire des zadistes ne pose aucun problème . Il y a des communautés partout en France. Toute les formules existent , du système locatif au système de propriété.
      Le buzz médiatique grossit le côté décalé de la zad.

      Supprimer
  4. 40 projets d’activités sur les terres disponibles depuis l’abandon du projet d’aéroport

    C'est là qu'on apprend que finalement il y avait des terres dispos? Il y a plein de sdf en ville, mais il y en a pas mal aussi dans les forets qui vivent dans des cabanes sous des bâches, sans aucun confort élémentaire, on en fait quoi de ces gens?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d’avoir parlé de ces personnes dans les bois....

      On n’en parle jamais, mea culpa !!!!

      Supprimer
    2. tu as compris , tu as tout compris.
      Vivre dans une cabane au bord des villes ce n'est pas le top! Mais c'est différent.
      S'il y a 240ha de dispo sur la zad c'est ce qu'il y a de vraiment dispo sur l'ensemble de 1600ha.
      Là c'est le vrai secret des Playmobils et de leurs lacrymos! Ils sont là pour tout effacer du 1er combat . Contre celui qui voulait installer des pistes en bitumes sur cette zone.
      Les bonhommes playmobils veulent effacer les zones humides pour que le productivisme agricole face un reset . Les responsables agricoles ne s'en cachent pas!
      L'état n'en est qu'au level 2 avec les zadistes.
      Au level 3 il va devoir choisir entre les dossiers car maintenant les paysans du secteur montent de VRAIS dossiers eus aussi. Et ça il connaissent.
      Au Level 4 (d'ici quelques semaines de tergiversations) le verdict des choix réenclenchera les réactions (les zadistes et les agriculteurs).
      On est loin du prix de la terre ou du respect du droit!
      Ça m'étonnerait que les soutiens aux agriculteurs soient aussi nombreux et variés que ceux aux zadistes.

      Affaire à suivre

      Supprimer
    3. Faut avouer que du côté de macron, il n'y a pas grand chose à attendre niveau bio, projets alternatifs ou autres.

      Mais on a évité MLP, c'est le plus important, non ? Sans compter que c'est l'Europe qui paye les agriculteurs. Comment feraient-ils sans elle, hein ? J'ai bon ? :)

      Supprimer
    4. C'est pas l'EU qui paye les agris, c'est nous: 9 milliards
      J'ai pas veauté jupiter, mais la narine était bien contente de ne pas avoir été élue
      https://www.youtube.com/watch?v=JwmY-HaA_1U

      Supprimer
    5. rezut, encore un com mal placé !

      ...

      Je le sais bien, j'étais ironique sur l'UE.

      Et malheureusement, tu as sûrement raison pour la mawine. Elle a fait son maximum. Il faut qu'elle laisse la place maintenant. Et pas à sa nièce tant qu'à faire. Marre de la machine à perdre. Notre combat est juste. On est chez nous !

      Supprimer
    6. toute l'agriculture productiviste fonctionne grâce aux subventions. Quand on a investi pour des sommes aussi fantastiques en matériels et équipements ultra modernes on est aux taquets pour grappiller des sous partout.
      C'est ainsi que les plus gros agriculteurs drainent toutes les aides.
      Résultat les petits bricoles et change de braquet. Ils passent au bio ou au circuit court. Ils essayent de changer de modèle et d'être auto-suffisants. Ainsi nous voyons des champs se recouvrir d'herbes pour nourrir le bétail. Puis des financiers fournir gratos des hangars qui vont produire du courant avec des panneaux solaires. Et enfin les meilleurs vont reconvertir une partie de leur logement pour faire des gîtes ou autres trucs à touristes!
      Avec tout ça que Macron (ou pas) se fiche de nous ne change pas grand chose. On aurait eu Fillon que nos routes de cette belle France auraient été transformées en circuit des 24h hahahaha.
      HS : après les bagnoles à pétrole , Paris accélère la transition et veut dégager les scooters (les vélos à pétroles!!!).
      Ecolo?

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.