dimanche 22 avril 2018

Archéologie : découverte de stèles gravées au Soudan.


c'est dans la “cité des morts” de Sedeinga, une vaste nécropole située entre désert rocailleux et rives sauvages du Nil, qu'ont été retrouvés, au Soudan, enfouis parmi une centaine de vieilles pyramides funéraires aujourd'hui écrêtées, ces écrits vieux de 2300 ans laissés par les habitants du pays de Koush, un empire africain contemporain de l'Égypte ptolémaïque et de Rome (lire Sciences et Avenir n°783). Mêlés à des linteaux et des montants de portes de chapelles décorés, les précieuses tablettes de pierre recouvertes d'inscriptions ont été mises au jour par les chercheurs du SFDAS, la Section française de la direction des antiquités du Soudan“Les pièces étaient littéralement les unes sur les autres et pourtant dans un état de conservation remarquable”, a déclaré Vincent Francigny, du Laboratoire d'anthropologie africaine du Muséum d'histoire naturelle de New York (États-Unis), codirecteur des fouilles conduites par Claude Rilly, spécialiste mondial de la langue et de l'écriture méroïtiques.

source

Allez les linguistes !!! traduisez-nous ça !!!!