dimanche 4 mars 2018

Un point Césars.

Sur Canal + en ce moment passe :


- « Monsieur et Madame Adelman » de Nicolas Bedos, une véritable œuvre littéraire qui parle d'écriture, d’amour, du temps qui passe, des racines, de féminisme. Un scenario original, inventif, créatif, pas une minute d’ennui, un vrai récit, une écriture soignée. Enlevé, beau, touchant, souriant, une vraie réussite.
Zéro César.

Au cinéma :

- « Au revoir là-haut » d’Albert Dupontel , un scénario excellent, des décors somptueux, une vraie réflexion sur les gueules cassées de 14-18, une reconstitution magistrale des différences entre classes sociales, un vrai questionnement sur l’amitié et la valeur de la parole donnée comme du pardon.
Un film qu’on devrait montrer aux enfants auxquels il s’adresse, de mon point de vue.
Petit César pour un acteur dont..... on ne voit pas le visage ...! C’est trop fort ! Mais ils n’ont pas osé le zéro..

———-

Je donne le César du meilleur film et du meilleur scénario aux deux ex aequo.
Et hop !
En plus vous n'êtes pas obligés d’être d’accord ! ;)

 ....c’est pathétique ! Quand la culture et la politique ne font qu’un ça s’appelle une dictature qui fait de la propagande.