jeudi 8 mars 2018

Tous Joueurs de Flûte.





Tous les matins, à l'école primaire publique de "La Guadeloupe", dans le 18e arrondissement de Paris, le même rituel peu ragoûtant a lieu: nettoyage des déjections de souris, jusque sur les rebords des fenêtres des salles de classe. Les 200 écoliers bien malgré eux obligés de cohabiter avec les rongeurs. Les crottes se retrouvent jusqu'à l'intérieur du canapé du coin lecture.

http://www.bfmtv.com/societe/des-rats-ont-envahi-une-ecole-du-18e-arrondissement-de-paris-1390964.html

La Peste, Camus, extrait : 

Si aujourd’hui, la peste vous regarde, c’est que le moment de réfléchir est venu. Les justes ne peuvent craindre cela, mais les méchants ont raison de trembler. Dans l’immense grange de l’univers, le fléau implacable battra le blé humain jusqu’à ce que la paille soit séparée du grain. Il y aura plus de paille que de grain, plus d’appelés que d’élus, et ce malheur n’a pas été voulu par Dieu (…). Et battus sur l’aire sanglante de la douleur, vous serez rejetés avec la paille...

(Camus, 1947 : 92 et passim)



(Grimm.)

2 commentaires:

  1. Cela finira par une peste à la moindre occasion. A la moindre rupture de normalité à cause d'une crue de trop, d'une rupture des chaines d'approvisionnement pour X ou Y raison, de coupures de courant.

    Et l'Etat, la nation, citoyenneté étant morte, ça fera mal. Trois flocons de neige et les gens passent la nuit sur l'autoroute. Pas un bidasse pour les évacuer, rien. Alors une peste ? lol

    Tu nous feras un reporting Wendy. ;)

    (Fuis, fuis, fuis mon amie !)

    RépondreSupprimer
  2. le problème des rats : ils sont psychiques. Ils nous tracent , ils nous comprennent.
    Nos invasions historiques reprennent sur tous les plans car nos esprits ont les portes grandes ouvertes!!!!!
    Plus rien n'est intime et tout est dit à tout le monde.
    Plus on entre dans la tête de tout le monde plus on endort la volonté individuelle. Tout en faisant croire à l’individualisme on vide chacun de son identité.
    Paradoxe ou "suicide" collectif?

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.