mercredi 28 mars 2018

Terriens : 11% ne mangent pas.

Le rapport mondial sur les crises alimentaires, élaboré par les Nations Unies et d’autres partenaires, dont l’UE, révèle que 124 millions de personnes dans le monde se trouvent «  en situation d’insécurité alimentaire nécessitant une action humanitaire urgente », soit une hausse de 16 millions (11 % par an) par rapport à 2016.
En 2016, 108 millions de personnes ont été à la merci de la famine dans 48 pays, contre 80 millions enregistrés en 2015.
Les pays les plus touchés en 2017 sont le Nigeria, la Somalie, le Yémen et le Soudan du Sud, où 32 millions de personnes en situation d’insécurité alimentaire ont nécessité une aide d’urgence, soit 16 % de plus qu’en 2016.
Le Yémen continue d’être de loin « le pays confronté à la plus grande crise alimentaire au niveau mondial ». La situation devrait même se détériorer « en raison de l’accès restreint aux ressources, de l’effondrement économique et des épidémies ».
Et ? Rien.
- « Menez moi à votre chef ! »
-« non, excusez, il n’y a pas de responsables ».
Fin de l’histoire. 


-« Et là non plus, aucun responsable ? »