jeudi 1 mars 2018

Quand les remplacés forment leurs remplaçants.






Et ? Ben rien ! Là, aucune info ! C’est exactement ce qui se passe en toute matière actuellement.

Souriez, vous êtes remplacés ! :) :

Le groupe britannique d’enseignes de bricolage Kingfisher a confirmé, mercredi, la délocalisation en Pologne de la partie comptable de son activité et la suppression 446 emplois administratifs en France chez Castorama et Brico Dépôt. Elle aussi demandé, sérieusement, à ses employés français de former les salariés polonais qui vont les remplacer.


Au-delà de l’annonce des suppressions de postes, difficile à encaisser pour les salarié, une autre annonce a choqué les représentants du personnel. « On prévoit que les salariés polonais viennent suivre des stages en France pour savoir et s’adapter à la comptabilité française, donc ils seraient formés par ceux qui sont licenciés et qui perdent leur emploi par rapport à cette délocalisation », s’étonne Jean-Paul Gathier, le délégué FO sur France Info. « C’est le capitalisme poussé à son cynisme extrême », ajoute-t-il, estimant cette décision « inconcevable » et « cynique ».

Tendons l’autre joue. Nous sommes tous frères. C’est réconfortant.

Pour la route :


12 commentaires:

  1. Si on fait une Europe fédérale sur le modèle des USA, on aura 30 ans à souffrir (cf. Drac), le temps que la fédération s'équilibre entre les différents pays au détriment de pays comme la France. Transferts de richesse vers le centre allemand et vers des pays plus pauvres.

    C'est le projet que les français ont choisi en élisant micron. La fameuse Mitteleuropa, le projet des boches depuis plus d'un siècle. Pour l'instant, le rôle des français est d'utiliser leur armée au service des intérêts allemands en plus de se faire vider économiquement. Rien ne prouve que d'ici 30 ans les français soient gagnants. Rien que notre domaine maritime DOM-TOM, on peut lui dire au revoir. Haute trahison.

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Septemberprogramm#Buts_%C3%A9conomiques

    https://gefira.org/en/2016/11/30/germany-is-replacing-the-european-union-with-the-mitteleuropa-project/

    (si le lien ne marche pas, tapez mitteleuropa dans le moteur de recherche du site)

    Enfin, répétons tous en choeur : "Au moins, on a évité MLP".

    C'était le plus important, non ? Alors, effectivement, que tous ceux de droite à gauche qui pleurent de la casse sociale actuelle et qui ont appelé à voter micron SE TAISENT.

    Europa uber alles. Heil Merkel !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "Au moins, on a évité MLP". Voilà.

      Je n’en veux pas de leur fédéralisme de bas étage.

      Comme le dit Ugo Bardi : il faut apprendre à vivre autrement et de façon frugale pour survivre.

      Fermer les frontières affecter l’armée à les garder, se recentrer sur l’agriculture, exploiter les océans, se relancer dans l’artisanat et dans une éducation de qualité, etc...

      Genre « Astérix » et laisser les autres délirer dans leur coin en courbant l’echine.

      C’est tout. Tout le reste permet aux zélites de nous manger la laine sur le dos en ne donnant rien en retour.

      On finira 2018 sur les rotules.

      Notre seule fierté , donc, « avoir éviter MLP »....

      Supprimer
    2. Ces derniers temps, je dis en rigolant qu'il faudrait transformer la France (et son domaine maritime gigantesque) en "Corée du Nord". Pas pour le côté déshumanisé mais pour le côté, nous d'abord et si vous n'êtes pas contents venaient vous y frotter. Astérix, oui.

      Nos zélites nous ont vendus. Tous les politiques et haut fonctionnaires auront leur place en or dans cette "Europe". Je dirais plutôt ce nouveau reich. Retour au même complexe décrit par A. Lacroix-Riz à propos de l'étrange défaite.

      Le peuple. Les peuples vont morfler. La seule chose qu'ils auront à manger à force, ce seront les migrants. Et vice-versa.

      Quel projet nul alors qu'une belle Europe des nations avec la fierté de notre passé et de notre civilisation aurait été géniale.

      A la place, on aura Kalergi.

      En attendant, je vais aller me faire une série de conserves de patates de mon jardin. C'est toujours ça que les boches n'auront pas, comme on dit...

      Supprimer
    3. Mdr !!! Oui, des conserves ! Il faut se passer des congélateurs !

      Manger les migrants... tu les verrais... bien sûr que d’une façon ou d’une Autre nous les mangeons...

      C’ est pour leur voler et leur vie et leur terre qu’ils sont là...Des malheureux.

      14 % de français sous le seuil de pauvreté et les migrants sous sous le seuil.

      Qu’on pende les successeurs de Kalergi.

      De toutes façons ça n’a plus de sens.



      Supprimer
  2. Une vidéo qui fait le buzz en Allemagne car les allemands sont révoltés. Un juif né en Allemagne et émigré aux Etats Unis, Yascha Mounk, de l'université d'Harvard qui écrit dans les journaux mondialistes (Washington Post, New York Times, Wall Street Journal, etc) a déclaré le 20 février 2018 à la télévision d'Etat allemande, l'ARD, en s'exprimant sur l'immigration en Europe: «Nous osons une expérience historique unique pour transformer une démocratie monoethnique en une culture multiethnique». Les Allemands réalisent ainsi qu'ils servent de cobayes pour les élites qui ont organisé cette invasion à titre expérimental.

    https://www.youtube.com/watch?v=ItrPTnrTdzU

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yascha Mounk is one of the world's leading experts on the crisis of liberal democracy and the rise of populism.

      Bien évidemment il est heureux de prendre de gentils migrants qui voteront bien. Bien pour le système en place qui les nourrira, les exploitera, etc.

      Il y a 4 millions de sud-africains blancs qui vont bientôt crever. Eux, personne n'en veut. Ben ouais, c'est ballot, ils voteraient directement FN, AfD, etc.

      Le monde est bien fait tout de même. Ça fait longtemps remarquez, mais là ça se voit beaucoup et ils ne se cachent même plus. Pourvu que ça dure...

      Supprimer
    2. Ah, et s'il fallait le préciser, il a écrit un très joli bouquin que je vais m'empresser d'acquérir tout en logeant un migrant chez moi. Voire même deux ! Merci ano 11:43 de m'avoir appris son existence.

      https://www.jewishbookcouncil.org/book/stranger-in-my-own-country-a-jewish-family-in-modern-germany

      https://www.nytimes.com/2014/01/15/books/how-yascha-mounk-grew-up-a-stranger-in-my-own-country.html

      "Mr. Mounk and his family are recent Germans. His grandparents settled in Poland after World War II, but when the Communists responded to the unrest of 1968 by stoking anti-Semitism, his grandfather and mother left for Germany. His mother became an opera conductor, and in 1991 she moved, with her son, to the provincial town of Laupheim, to conduct a nearby orchestra.

      “So far as I know,” Mr. Mounk writes, “our arrival in Laupheim brought the town’s Jewish population to a grand total of two: my mother and me.”"

      L'Allemagne a eu de la chance de l'avoir pour qu'elle arrête d'être raciste et qu'elle s'ouvre aux autres. Heureusement, ce brave homme n'est pas seul. Heureusement, on a les mêmes chez nous. Vivement qu'on arrive dans ce monde merveilleux qu'ils ont prévu pour nous. Merci !

      A chaque fois n'empêche. Ça ne rate jamais. :)

      Supprimer
    3. Mounk est professeur de science politique à Harvard ; mais cette université est très orientée migration, y compris immigration européenne, avec aussi des recherches génétiques financées par billions au profit du professeur David Reich (un nom pareil, cela ne s'invente pas!) qui est un généticien en charge de prouver que nos ancêtres européens étaient noirs. Ils m'ont tous l'air bien tordus ces immigrationnistes d'Harvard, et cela confirme qu'ils se servent de nous comme rats de laboratoire pour leurs expériences en application de leurs idéologies subversives de mondialisation et de domination.

      Supprimer
    4. Je remets là le bouquin de Thomas PM Barnett (crypto-juif), qui explique bien leur plan :

      https://archive.org/stream/pentagonsnewmap00thom#page/1/mode/2up

      Le plan a dû évoluer depuis en partie. Ils s'adaptent. Tout ce qui allait créer la crise des migrants se trouve dedans. Toujours cacher sous de beaux sentiments bien sûr. Kalergi sous couvert de payer les retraites et d'avoir une société démocratique ouverte et globale...

      (livre gratuit, suffit de s'inscrire avec un faux mail)

      Supprimer
  3. Ça fait 40 ans que le secteur de l'industrie à commencé à se volatiliser, ces gens n'étaient pas au courant ? Ils n'ont rien vu en 4 décennies ? Rien entendu non plus ? Ah mais c'est vrai, ils n’étaient pas vraiment concernés tout tournés qu'ils étaient, vers leurs petits nombrils, ben maintenant c'est au tour des services de s’externaliser, et c'est normal dans le contexte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Délocaliser est déjà contestable mais contraindre les salariés de former leurs remplaçants étrangers est une forme de sadisme; personnellement, je réunirais des preuves et collerais un procès car c'est une forme de harcèlement moral dans le travail (délit); les salariés concernés n'ont qu'à se mettre en maladie durant le préavis (foutu pour foutu); à défaut, ce genre de situation peut causer une dépression car cela ajoute à la souffrance liée à la perte du travail, du statut social et du train de vie. Ces boîtes mondialistes cotées en bourse sont inhumaines.

      Supprimer
    2. ...En 2009 déjà, au moment de la fermeture de l’usine de New Haven (Royaume-Uni), plusieurs salariés français du groupe étaient partis se former auprès des futurs licenciés...

      https://www.humanite.fr/social-eco/licencies-ils-doivent-former-leurs-successeurs-pol-548407

      Supprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.