jeudi 29 mars 2018

L'inquiétant Silence des campagne françaises.

Source 1 en anglais.





Les derniers résultats de deux études de suivi des oiseaux, l'une menée à une échelle nationale, l'autre plus localement, viennent de sortir. Les chercheurs du Muséum national d’Histoire naturelle et du CNRS arrivent au même constat : les oiseaux des campagnes françaises disparaissent à une vitesse vertigineuse. En moyenne, leurs populations se sont réduites d’un tiers en 15 ans. Au vu de l'accélération des pertes ces deux dernières années, cette tendance est loin de s'infléchir…

Source 2, en français.

Cette disparition massive observée à différentes échelles est concomitante à l'intensification des pratiques agricoles ces 25 dernières années, plus particulièrement depuis 2008-2009. Une période qui correspond entre autres à la fin des jachères imposées par la politique agricole commune, à la flambée des cours du blé, à la reprise du sur-amendement au nitrate permettant d'avoir du blé sur-protéiné et à la généralisation des néonicotinoïdes, insecticides neurotoxiques très persistants.



17 commentaires:

  1. En ville ça fait déjà un moment que l'on ne voit plus trop de moineau

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici ils sont bouffés par les rats. :))

      Supprimer
  2. Allez un peu de douceur loin de nos campagnes.

    https://youtu.be/R52JpgsyDFE

    C'est trop mignon

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C’est vrai c’est vraiment mignon !!

      J’ai nourri un fenec pendant 9 mois environ ... il n’a jamais accepté que je le caresse. Il s’approchait a moins de 10 cm et hop il sautait en arrière,,,,

      C’est mignon comme tout mais sauvage. A mon avis la petite fille et le fenec sur la vidéo se connaissent depuis très longtemps...

      Un jour, le monsieur qui m’avait donné à garder son fenec est revenu et ils sont partis tous les deux. Avec ce monsieur mon petit fenec acceptait de se laisser toucher...

      Jolie vidéo, rare...

      Supprimer
    2. Tu en as de la chance, c'est vrai que le fennec préfère en général son propriétaire.

      Supprimer
    3. Ha ! Je ne savais même pas que des gens apprivoisaient les fenecs.

      Je n’ai connu qu’un seul monsieur avec un seul fenec. Et le monsieur et moi nous ne parlions pas du tout la même langue ...

      Mais, bon, il m’a laissé son fenec à moi !!! (Fierté!).

      Quand le petit fenec m’a quittée j’etais Bien triste....

      Supprimer
    4. Je l’appelais mon petit renard des sables....

      J’ai vu des renards , des biches, plein d’animaux dans la nature mais les fenecs c’est rare de les voir... ils se cachent dans le sable de la même couleur qu’eux ou dans les pierres...

      Supprimer
    5. Le seul que j'ai pu voir c'était dans un zoo en Algérie, c'est plutôt les gens du Sud qui les côtoie le plus, quelques fois certains les ramène chez eux dans le Nord.

      Ils peuvent s'apprivoiser mais il garde toujours un petit côté sauvage.

      Supprimer
    6. Tu me rassures... j’ai longtemps gardé un sentiment mêlé de joie mais aussi de crainte... j’avais peur de ne pas avoir su créer de lien avec mon petit fenec...

      Tu aurais vu comment il était avec « son maître »: incroyable !!!!

      Il grimpait dans le sac ou le suivait comme son ombre...c’etait Magique ...

      C’etait Beau...

      Supprimer
    7. Il faut l'avoir eu tout petit pour créer un lien, dans la vidéo c'est un jeune fennec.

      Supprimer
    8. Oui. C’est pour ça que je pense que la petite fille et lui se connaissent depuis longtemps, depuis la naissance du fenec, peut être...

      Supprimer
    9. Après, attention, ces petites choses ne sont pas toujours sympathiques ! :D

      https://www.youtube.com/watch?v=IqKYzIuj4nU

      (Ok, je sors)

      Supprimer
  3. Peut-être aussi que si les "agriculteurs" arrêtaient de couper toutes les haies, cela irait mieux. Un paysan comme moi replante des arbres et cela ne manque pas d'oiseaux et de vie. Encore une fois, ils sont poussés financièrement à le faire. En mode highlander, puisqu'on ne paye pas la nourriture à son vrai prix (y compris environnemental du coup). Le bon côté c'est qu'on peut se payer des i-phones pour caricaturer. :)

    Et après la privatisation de l'ONF, la vente de nos forêts aux chinois qui les couperont, cela s'arrangera bien sûr...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as mon soutien.., pour ce que ça vaut et je te remercie pour ton travail !!!!!

      Supprimer
  4. Pour moi c'est tout l'inverse. Disparition des oiseaux de mon jardin à 90% années 2010-2016 . Puis cette année ils reviennent de partout. Mais c'est différent car ce n'est pas des couples. On dirait des rescapés . Même les tourterelles et pigeons viennent en solitaires...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. même constat chez moi.J'avais pensé moi aussi à des rescapés?
      Que leur est-il arrivé?
      Un copain m'a dit que ce sont les ondes qui les déciment le plus.
      Peut-être que ceux qui reviennent sont blindés?

      Supprimer
  5. Même constat. Bcp d'oiseaux dans le jardin cet hiver en vallée du Rhône, généreusement nourris par nos soins, chats écartés.

    Mésanges bleues et noires, chardonnerets élégants, gros becs, pinsons des arbres, merles, ... et les inévitables tourterelles.

    Les aider à passer l'hiver c'est déjà ça.

    Tof

    RépondreSupprimer

Sans Modération.

------------

Respecter les autres est la base de l'échange.

Il faut beaucoup d'efforts pour construire et peu de bêtise pour détruire.

Ni insulte, ni incivilité, ni appel à la haine raciale ne seront acceptés. Je supprimerai les commentaires en comportant.