vendredi 30 mars 2018

« La Croisade des enfants » revival.

Je vous passe ma traversée du XVIII° jusqu’au X° ce matin....incroyable !!!!!!! Hallucinant !!!! Indescriptible !!!!! Des clandestins partout, en haillons, des types se battaient pour un paquet de poudre....Bref... hors contrôle .... dans mon quartier des gamins marocains seuls dès l’âge de 8 ans et arrivés clandestinement en France se droguent et agressent les passants.

Vous avez bien lu « des clandestins  marocains de 8 ans » qui « refusent » toute aide et donc... se droguent dans la rue. Sérieux, les gars ????

Où est passée l’aide sociale à l’enfance ????? Mystère ! (Voir sur France bleue Paris et ailleurs).

On fait comment à 8 ans pour traverser la mer ???

À la fac de Toulouse, à Tolbiac et Paris I, ils veulent passer devant la fac de St-Denis ? Ils font un concours de saleté ? Un concours de bêtises ?

Y’a un diplôme maintenant ?





Hors contrôle aussi.

———-

Tout mis bout à bout je pense à la « Croisade des enfants ». Un fait historique entre mythe et réalité.

Les plus jeunes, affamés et particulièrement cruels lancés sur les routes..

Avant chaque guerre il y a formation de « bandes d’enfants ». En Allemagne avant 1939 des groupes enfants vivaient dans les forêts...

C’est peu documenté car ça signifie que les parents ne peuvent plus les nourrir et les rejettent d’un supposé « foyer »... ils vont donc mettre le feu ailleurs....

On en est là .....

———-

La « Croisade des enfants », en 1212 est  mouvement millénariste, et prend son nom du latin pueri, qui peut aussi signifier « les enfants de Dieu » ou « des hommes se trouvant en état de pauvreté[». 

(Wikipedia).

(Faut pas que j’oublie de vous dire qu’a la fin on les zigouille....)




La Croisade des enfants, par Gustave Doré.